31/01/2010

* LE COL D'IZOARD (France)

Dans la série petits coins de France :

voici "Le col d'Izoard", paysage lunaire

izoard

A une dizaine de kilomètres de Briançon, perché à 2361 m d'altitude, le col d'Izoard constitue un paysage entre le Briançonnais au nord et le Queyras au sud.

Le col d'Izoard s'ouvre au sud en un immense cirque montagneux aux pentes arides et désolées, hérissées d'immenses blocs acérés. Il offre un paysage lunaire, d'où surgissent des escarpements pointant au-dessus d'immenses pierriers, ou « casses », ces champs de cailloux nourris par un chaos d'éboulis. La route étroite qui le traverse constitué pendant de longues années l'une des étapes les plus spectaculaires du Tour de France.

Une rupture discrète

Le col correspond au simple fléchissement d'une ligne de crête. A l'ouest, le Clot la Cime, avec ces 2735 m et le pic de Côte Belle à l'est (2859 m) ne dominent que de peu le col d'Izoard. Ici la roche, constituée de carbonate de calcium et de magnésium, forme des dolomites que les intempéries rendent chaque jour un peu plus acérés.

izoard1

La casse déserte, éboulis géant

Cependant, l'érosion n'agit pas uniformément de part et d'autre du col. Le versant nord demeure verdoyant et boisé tandis que le sud offre un tout autre spectacle. Sous le soleil d'altitude, le paysage devient aride ; ce ne sont qu'éboulis, rocailles et profonds ravins, sur les bords desquels s'accrochent quelques arbres épars. L'Izoard et ses pentes sont souvent pris par les neiges. Elles en bloquent l'accès la plupart du temps, généralement d'octobre à juin. Au premier redoux, ces neiges alimentent les torrents de montagne qui courent sur chaque versant.

Un parc naturel

Le versant sud du col d'Izoard constitue une des limites du parc naturel régional du Queyras. A une telle altitude, la végétation est habituellement assez rare, mais le Col, et tout particulièrement la Casse Déserte, constituent des exceptions notables ; rien ou presque n'y pousse. Les sols, extrêmement pentus, sont trop soumis à l'action des vents et à la neige pour permettre le développement de la flore alpine. Seuls quelques mélèzes et des pins cembro parviennent à s'enraciner, jusqu'à une altitude de 2300 m.

le col d'izoard

 

 

Voir aussi http://josiane60.skynetblogs.be

 

 

28/01/2010

* BUENOS AIRES (Argentine)

Le tango dans le sang

tango

Résolument tourné vers l'Europe, le cœur de la capitale argentine bat au rythme envoûtant du tango. C'est aussi un centre culturel et artistique important avec de nombreux musées, théâtres, bibliothèques et galeries d'arts.

Les danseurs se rapprochent puis se repoussent. La jeune femme fait un pas en arrière, une jambe accrochée à son partenaire. Leurs yeux exhalent le désir, leurs pieds glissent, tournent et virevoltent. Ce sont les Portenos, les fiers habitants de Buenos Aires.

Chaque couple est un style en soi et c'est pourquoi, pour les danseurs traditionnels, le tango est la plus inaccessible des danses.

tango1

San Telmo est le quartier des artistes, surtout le dimanche. Avec ses maisons à balcon du XIXe siècle et ses rues pleines de brocantes, d'antiquaires, de musiciens ambulants et de danseurs, il constitue un pôle d'attractions pour les touristes. L'ambiance y est toujours exubérante et la nostalgie se danse sur les pavés.

Une ville très européenne

Nulle part ailleurs les morts ne sont aussi vivants qu'à Buenos Aires. Au cimetière, dans les bars à tango, dans le quartier de Soho, sur la Plazza de Mayo.

Dans le cœur historique de la ville, la Casa Rosada, l'hôtel de ville rose a toujours été la tribune politique du pays. 

Lorsqu'on se promène dans la capitale argentine, on ne peut en effet s'empêcher de la comparer à des villes européennes, comme Madrid et Paris, Liverpool ou quelques petites villes italiennes. La ville a été envahie par des émigrés européens qui l'ont façonnée à l'image de leurs villes natales.

buenos aires

Buenos Aires

Remonter le temps

Se promener dans Buenos Aires, c'est aussi remonter le temps en découvrant un patrimoine architectural qui traverse les époques, du baroque au début du vingtième siècle. Dans la rue latérale Suipacha, on trouve les incontournables Zapatos para bailar, les meilleures chaussures de danse de la ville. Plus loin, derrière l'une des façades délabrées, on longe la Confiteria La Ideal, un magnifique salon de tango avec des miroirs, des colonnes et des lustres Belle Epoque.

Une nature très présente

En longeant l'Avenida del Libertados, on arrive à Palermo, le poumon vert de la ville avec des parcs, des jardins botaniques et même des vignes. Il suffit ensuite d'emprunter un des milliers de taxis jaunes et noirs pour regagner l'autre côté de la ville, en direction du quartier portuaire de La Boca. C'est ici que le tango, un métissage des musiques des esclaves noirs, des gauchos et des émigrés européens a vu le jour, sur les places intérieures et dans les maisons closes.

La vie nocturne est intense à Buenos Aires, mais dès le petit matin, lorsque les derniers danseurs de tango vont enfin se coucher, la ville respire le calme et la sérénité.

tango2

 

 

Voir aussi http://josiane60.skynetblogs.be

 

 


 

 

19/01/2010

* LA CROIX SCAILLE (Ardennes belges)

 

croix scaille1

Lorsqu'on se promène sur le plateau de la Croix Scaille, dans les Ardennes namuroises, on éprouve la sensation délicieuse d'être seul au monde.

Excepté le murmure du vent et les aboiements d'un chevreuil, le silence règne dans la réserve naturelle Fange de l'Abîme. Ce vaste morceau de fagne qui s'étend entre les bois forme le cœur du plateau de la Croix Scaille. Un chemin en rondins permet de sillonner la réserve les pieds au sec, même s'il faut se méfier des plaques de mousses, plutôt glissantes.

A une hauteur de 400 à 500 mètres, le paysage évoque les Hautes Fagnes, on peut certes faire du ski de fond mais le domaine de 9.000 hectares est vierge de tourisme de masse. Le plateau de la Croix Scaille est situé dans le sud-est de la province de Namur, ente Gedinne et la frontière française. Avec à peine 20 habitants au km2, c'est une des régions les moins peuplées de Belgique.

croix scaille2

Des maquisards et des castors

Près des trois quarts de la zone naturelle sont recouverts de bois de résineux, interrompus ici et là par des clairières et des groupes de chênes ou de hêtres.

A l'été 1944, la Croix Scaille a servi de refuge à quelque 250 maquisards de l'Armée secrète. Des plaques commémorent cette tranche d'histoire.

castorle castor

Aujourd'hui, outre les chevreuils, les cerfs, les sangliers, les blaireaux et les putois, d'autres animaux ont pris possession des lieux. Il y a treize ans, des castors ont été lâchés dans la Meuse française.

Calme et silence

Les amoureux de calme et de silence trouvent ici leur bonheur en toute saison. Mais c'est l'hiver que le sentiment d'y être seul au monde est le plus prégnant.

Randonnées prévues, ski de fond, reconnaître les herbes aromatiques, parcours éducatif, à la découverte des traces de la résistance ...

 

 

la croix scaille

 

Voir aussi mon second blog:

http://josiane60.skynetblogs.be

 

15/01/2010

* LE MASSIF DU QUEYRAS (France)

Dans la série petits coins de France:

voici "Le massif du Queyras"

Le massif du Queyras est un massif des Alpesfranco-italiennes situé à cheval sur le département des Hautes-Alpes et sur la région du Piémont. Sa partie italienne est composée des Alpes cottiennes.

Terre de hauts sommets que la vallée du Guil traverse d'est en ouest, le Queyras est un ensemble de moyenne et haute montagne dont les cimes, souvent couvertes de neige, évoquent parfois le Canada. Les forts enneigements ne sont pas rares, verrouillant les voies de communication : il faut alors profiter de ces solitudes pour découvrir de magnifiques villages qui comptent parmi les plus élevés d'Europe.

queyras

Un ensemble homogène et bien individualisé

Entaille étroite entre des murailles de calcaire blanc rehaussé de rouille, les gorges de la combe du Queyras marquent l'entrée occidentale du massif. A l'est, le mont Viso (3841 m) déjà italien, ferme le massif, bastion isolé qui se regroupa au XIVe siècle en Escartons, un ensemble de petites républiques autonomes. Au Queyras oriental schisteux s'oppose le Queyras occidental calcaire. Au creux de cette nasse minérale, les villages, regroupés pour la plupart dans la vallée du Guil, unique vallée du massif, sont plantés à une altitude moyenne de 1500 m. Saint-Véran, perché à 2040 m d'altitude, décroche le titre de commune la plus haute d'Europe.

st veran
 

Saint-Véran

 

Un climat exceptionnel

La région bénéficie de l'un des ensoleillements les plus importants de France : 300 jours annuels. Ceci n'empêche pas l'enneigement, car la moitié des jours de précipitation sont des jours de neige. Dans ces extrêmes réconciliés prospère une flore qui est celle de la Méditerranée, du Caucase et de l'Arctique. Après Abriès, au fond du Queyras, poussent des mélèzes, imposants comme des piliers de cathédrale. A 150 ou 200 ans, cet arbre fournit des charpentes imputrescibles. Les villages de Molines et de Saint-Véran abritent ainsi des chalets du XVIIe siècle, dont le bois a noirci au soleil.

molines

Molines en hiver

Le refuge des lépidoptères

Chamois, bouquetins et mouflons sont les hôtes nombreux de ces montagnes. C'est ici aussi que l'on trouve le plus de papillons en Europe. Chaque année, les entomologistes se retrouvent aux portes du Queyras, à Guillestre. Ils y cherchent l'isabelle de France, un papillon de nuit protégé, rarissime au niveau mondial. Vert amande, des nervures fauves dessinent sur ses ailes des géométries délicates, d'où son surnom de « papillon vitrail ».

lépidoptère

 

 

Voir aussi mon second blog: http://josiane60.skynetblogs.be

 

 

07/01/2010

* LE PAYSAGE COTIER CHANGE

LA COTE BELGE

Voici quelques exemples du changement de notre paysage côtier.

La mer du Nord abrite désormais des animaux marins qu'on ne rencontrait qu'en Méditerranée : anchois, mules, poulpes et même des hippocampes.

hypocampe

hyppocampe

Sur la côte ouest, on aperçoit de plus en plus de phoques.

phoque

Par temps clair, depuis un appartement situé sur la digue, on peut apercevoir très distinctement les éoliennes, implantées à 30 km de la côte.

éoliennes côte

Dans les dunes, on élève désormais des bœufs écossais pour qu'ils empêchent la prolifération anarchique des mauvaises herbes.

boeuf écossais

Dans la baie de Heist, on peut découvrir une superbe plage recouverte de plantations, qui, dès l'automne, se parent de couleurs magnifiques.

heist

 

Voir aussi mon blog: http://josiane60.skynetblogs.be