30/03/2010

* PROPRIANO ET SARTENE (Corse)

67750003

Propriano

Protégé des vents dominants d'ouest, le plan d'eau de cette ville semble avoir été fréquenté dès l'époque romaine. De nombreuses monnaies, vestiges d'habitations ou sépultures mises au jour, laissent à penser que cette bourgade antique pourrait être Pauca, positionnée sur la carte de Ptolémée au Iie siècle de notre ère.

Au début du XVIe siècle, cette modeste escale vide d'habitations et d'habitants pour cause d'insécurité barbaresque, accueillait les navires bonifaciens ou ajacciens venus charger le blé, l'orge et l'huile de la plaine Tavaria.

Vers 1767, on élève une importante tour, Torra Nova, utilie à la défense de cette portion du littoral. Puis Propriano va accélérer son développement avec la construction d'une première jetée de 150 m sur les rochers de Scogliu Longu. Le développement de l'axe routier d'Ajaccio verts tout le sud de l'île permettra au port de Propriano de supplanter peu à peu celui de Tizzano.

A la fin du XIXe siècle, elle devient un point de liaison pour les bateaux à vapeur.

propriano

Propriano

Sartène

Sous-préfecture, chef-lieu d'arrondissement, Sartène baptisée par Mérimée « la plus corse des villes corse », s'honore du titre de plus grande commune de l'île.

Bâtie à 300 m d'altitude, la ville s'est développée à partir du XVIe siècle autour de constructions médiévales situées sur l'éperon rocheux du Pitraghiu. En entrant à Sartène par le vieux pont d'A Scaledda, on découvre que ce secteur conserve encore une portion de remparts avec une tour d'angle, l'échauguette.

Située pour les uns un peu loin de la mer, elle est pour les autres un havre de paix. Elle fût le théâtre de nombreux conflits et dû subir de multiples incursions au cours de son histoire et notamment barbaresques. Ce sont ces menaces successives venues de la mer qui ont forgé ce particularisme sartenais de repli sur soi et de méfiance face à un environnement considéré comme hostile.

sartene

Sartène

Sartène fut autrefois, de toutes les agglomérations corses, la plus rétrograde.
Les relations sociales dans l'île n'ont jamais présenté les inégalités constatées en Sicile ou même en Sardaigne. La nature montagneuse ne permettait guère les propriétés latifundiaires et les grandes fortunes agricoles.
Pourtant, à Sartène, les rapports sociaux gardèrent longtemps leur aspect inégalitaire du XVIIIe siècle. On s'adressait aux sgio la casquette à la main et le regard baissé

Le vieux quartier du Petraghju semble glisser vers la vallée, charriant avec lui ses flots d'histoire.
Les maisons se bousculent, liées entre elles par des arcades. Séparées par d'étroites ruelles, elles montent vers la lumière, se transformant au fur et à mesure des étages...et des siècles : ici, la pierre est différente entre le premier et le second niveau. Là, cette tourelle est postérieure à son support. Parfois, on tombe sur les ruines de l'ancien rempart.

Car, derrière ces murs, que de guerres, de passions et de cruauté : génois, corses, barbaresques s'y battirent et y moururent.

sartène

 Sartène

 

Voir aussi mon blog: http://josiane60.skynetblogs.be

 

Commentaires

Kikou Josiane, j'adore Propriano,beau village,
et il fait bien doux en juin,trés chaud
en plein été :-)
j'ai un ami qui part vendredi pour une semaine
à Olmeto plage,à côté de Propriano,je l'envie lol!!
Je te souhaite une bonne fin d'aprem,ici le temps
est devenu fou,pluie,vent en tempête et même
de la grêle ce matin ,et puis le soleil est revenu maintenant sur un ciel bien bleu !! :-)
Bisous à toi, de Mimi.

Écrit par : Mimi du Sud | 30/03/2010

Répondre à ce commentaire

merci mimi du sud de ta visite à Propriano. J'y suis passée en 2008 en allant en Sardaigne.

Écrit par : josiane50 | 30/03/2010

Répondre à ce commentaire

bonne après - midi et bizzzzzzzzz!

Écrit par : marylène | 31/03/2010

Répondre à ce commentaire

Très intéressant article. Les photos avec la mer et le ciel bleu font du bien...alors que c'est la drache nationale aujourd'hui en Belgique.

Écrit par : Un petit Belge | 31/03/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Josiane, Soleil sur la Corse :-)
Je viens te souhaiter une bonne et
agréable aprés midi,en ce dernier jour
du mois de Mars,
Bisous trés ensoleillés de Mimi.

Écrit par : Mimi du Sud | 31/03/2010

Répondre à ce commentaire

merci mimi du sud, petit belge et Marylène de votre visite

Écrit par : josiane50 | 31/03/2010

Répondre à ce commentaire

merci de ton passage
froid mais pour l'instant sec :-)
je m'envole samedi pour l'Irlande, espérons que j'y trouverai un temps meilleur :-))
bisous de l'Irlandais

Écrit par : philou | 01/04/2010

Répondre à ce commentaire

bonjour Philou merci de ta visite et déjà je te souhaite plus de soleil en Irlande.

Écrit par : josiane50 | 01/04/2010

Répondre à ce commentaire

Kikou Josiane, Je viens en ce premier jour d'avril,
pour te souhaiter une bonne aprés-midi,
sous un beau soleil,comme je te l'ai dis
ce matin,et il fait bien chaud :-)
Bisous à toi ma belle
Mimi.

Écrit par : Mimi du Sud | 01/04/2010

Répondre à ce commentaire

merci mimi du sud de ta visite ce jeudi

Écrit par : josiane50 | 01/04/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Josianne 50
Un petit tour sur blog pour voir ces jolies photos.

Écrit par : Le Photoneur | 01/04/2010

Répondre à ce commentaire

merci photoneur de ta visite

Écrit par : josiane50 | 02/04/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Jeanine, En ce dernier jour de la semaine,
et un long week-end de Pâques arrive
à nos portes,je te souhaite un bon
vendredi qui est toujours ensoleillé
sur ma Provence
Bisous à toi ma belle
Mimi.

Écrit par : Mimi du Sud | 02/04/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.