21/07/2010

* LA ROUTE DES CRÊTES (France)

Dans la série petits coins de France :

voici "La route des crêtes"

carte.JPG

A l’ouest de Colmar, les hautes Vosges forment une barrière naturelle orientée nord-sud. Dans ces moyennes montagnes aux sommets arrondis, les célèbres ballons vosgiens, une route exceptionnelle permet la circulation entre les vallées.

Ouverte dans le but d’assurer la logistique du front des Vosges pendant la Première Guerre mondiale et bien aménagée depuis, la route des Crêtes est un itinéraire qui permet de découvrir les paysages caractéristiques de la chaîne des Vosges. Elle culmine à 1343 m, dominant la Forêt-Noire et le Jura suisse.

Cols et vallées des Vosges

Avec ses 73 km de long, cette route part du col du Bonhomme située au nord et à 949 m d’altitude, pour rejoindre les villes de Cernay et de Thann au sud. La route des Crêtes permet la communication entre les différentes vallées et franchit une dizaine de cols. Toujours au plus proche de la ligne des crêtes, elle traverse des forêts sur la moitié de son parcours. Elle se faufile ensuite entre les dômes granitiques des sommets, là où les crêtes sont privées d’arbres, sur plus de 30 km.

grand ballon.jpg
Le grand ballon

 

Le paysage des chaumes

 

Près de 5000 hectares de landes veloutées tapissent les cimes vosgiennes : ce sont les hautes chaumes, couvertes de neige l’hiver et de pelouses soyeuses gorgées de myrtilles dès le printemps. Certaines sont naturelles : on les appelle chaumes primaires ; elles occupent environ 300 ha et sont trop exposées au vent pour accueillir une végétation haute. Quant aux chaumes secondaires, elles sont les conséquences des grands mouvements de défrichement, instaurés par l’homme, dès le début du Moyen Âge.

 

la digitale.jpg
la Digitale

 

Du lac vert au grand ballon

 

Après le col du Bonhomme, la route des Crêtes frôle un premier point de vue à Gazon-du-Faing, passe non loin du lac Vert, dont les eaux sont teintées par des lichens immergés, enchaîne vers le col de la Schlucht et son belvédère, puis le sommet de Montabey.

Ensuite, elle s’élève vers Hohneck qui culmine à quelque 1360 m. Le panorama porte alors sur le massif du Donon, la plaine d’Alsace et la Forêt-Noire. On y découvre le Grand Ballon, point dominant du Massif Vosgien à 1424 m d’altitude, que l’on dépasse plus au sud. Enfin, la route croise deux autres belvédères à Vieil Armand et Molkenrain, avant d’arriver aux villes de Cernay puis de Thann. L’hiver, la route n’est pas entièrement praticable, sinon à ski de fond.

hautes vosges.JPG

Commentaires

bonsoir Josiane
pour moi, tout semble en ordre même la belle couleur "fraise écrasée" :-)
bonne soirée
dors sans soucis
bisous de l'Irlandais

Écrit par : philou | 22/07/2010

Répondre à ce commentaire

merci philou de ta réponse

Écrit par : josiane | 22/07/2010

Répondre à ce commentaire

bonjour Josiane
je n'avais pas lu tout l'article
nous y sommes allés au col de la Sclucht il ya quelques années avec le club de marche, surtout pour y manger :-)
trop haut pour des néophytes comme nous!
bonne journée à toi
bisous de l'Irlandais

Écrit par : philou | 23/07/2010

Répondre à ce commentaire

merci philou de ta visite

Écrit par : josiane | 23/07/2010

Répondre à ce commentaire

Kikou Josiane,

J'adore les Vosges,région où j'ai une
cousine et où l'on passe de trés bons moments,
surtout à Cernay,où nous mangeons trés bien :-)
sais-tu que la digitale est une fleur qui est trés
toxique? je te souhaite une bonne fin d'aprem,
toujours chaud ici,plus de 32° !
Bisous à toi,ma belle
Mimi.

Écrit par : Mimi du Sud | 26/07/2010

Répondre à ce commentaire

merci mimi de ta visite

Écrit par : josiane | 26/07/2010

Répondre à ce commentaire

Coucou Josiane!

Magnifique région à découvrir absolument!!
J'adore tes photos.
Bon week-end
Marcelle

Écrit par : Pâques | 30/07/2010

Répondre à ce commentaire

merci Marcelle de ta visite et de ton commentaire

Écrit par : josiane | 31/07/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.