09/03/2011

* LE MARQUENTERRE (France)

Dans la série petits coins de France, voici Le Marquenterre, le domaine des oiseaux (Baie de Somme).

marquenterre.JPG

Rompant avec le pays de Caux, aux côtes bordées de falaises imposantes, le littoral picard présente une côte plate de sable et de galets. Entre l’estuaire de la Somme et celui de l’Authie, le domaine du Marquenterre étale ses 2300 ha sur une vaste étendue de dunes, de forêts et d’étangs protégés. Ce domaine est une véritable terre d’asile pour une multitude d’oiseaux et une étape paisible sur la route des espèces migratrices.

Ce segment de côte plate est sans cesse exposé à l’invasion marine et à l’intervention humaine. C’est un milieu changeant car le vent et les marées agissent en permanence sur les sols sableux. Mais ces mouvements n’effraient pas les oiseaux, qui peuplent en abondance les dunes, les vasières et l’estran, pour le grand bonheur des ornithologues.

grande aigrette.jpg

la grande aigrette

Un estuaire actif

La large et profonde embouchure de la Somme, qui tend à se sédimenter, délimite deux plaines maritimes bien distinctes : au sud les Bas-champs, dont la côte est bordée de galets ; au nord Marquenterre, un cordon de dunes maintenu par des pinèdes. Ces paysages doivent beaucoup à l’homme qui tente, depuis toujours, de limiter le travail de la mer tout en tirant profit de la côte. Les Bas-Champs ont été rendus partiellement exploitables par l’assèchement des marais et l’entretien d’un cordon de galets. Le Nord, domaine du Marquenterre, reste toutefois le royaume des sables. Depuis 1995, cette zone est protégée des appétits immobiliers par son statut de réserve naturelle.

grue cendrée.jpg

la grue cendrée

Des biotopes variés

Trois composantes principales caractérisent les différents milieux du Marquenterre : le sable, l’eau de mer et l’eau douce. Aux dunes succèdent les bois de pins, les fourrés d’aulnes, de saules et d’arbousiers ainsi que les prairies de fauche. Sur les espaces conquis sur la mer, mares et marais herbeux jouxtent les vasières. Ces milieux si divers, auxquels s’ajoute le large estran découvert chaque jour à marée basse, fournissent d’inépuisables sources de nourriture pour la faune maritime et, en particulier, pour les oiseaux, dont on a dénombré jusqu’à 300 espèces différentes.

Une réserve dédiée aux oiseaux

A l’automne comme au printemps, ce domaine est sur la route migratoire de milliers d’entre eux. On peut voir le tadorne de Belon venir nicher dans les terriers des lapins, on y observe entre autres l’oie cendrée, le héron ou la cigogne blanche. A chaque saison en avril, les parades amoureuses des huîtriers, des avocettes ou des goélands en mai. Des abris en bois sont équipés de petites ouvertures, permettant d’observer les oiseaux sans les déranger.

marquenterre1.jpg

 

Commentaires

Kikou Josiane,

Encore moi,je suis allé sur le blog
de ton amie Rose,et bien il est nickel :-)
pas de grand écran bleu pour moi,je
vois la première photographie en haut
de la page.. peut-être que c'est un problème
avec ton pc ? je suis sur IP et toi?

Écrit par : MiMi du SuD | 17/03/2011

Répondre à ce commentaire

bonjour Josiane

je me rends compte à cette lecture de ce que j'ai raté il y a quelques années, voyage programmé et puis annulé...
un peu éloigné des blogs, mon retour au travail occupe mes pensées
et oui, à 53 ans et le 1er avril n'est pas encore là :-)
véro tient le coup avec son 4/5 j'espère qu'il en est de même avec toi depuis ton opération
bisous de l'Irlandais, en double à l'occasion de la St-Patrick de ce jour

Écrit par : philou | 17/03/2011

Répondre à ce commentaire

merci philippe de ta visite

Écrit par : josiane | 17/03/2011

Répondre à ce commentaire

merci mimi de ta visite.

Écrit par : josiane | 17/03/2011

Répondre à ce commentaire

Le salon Travel-Expo Melbourne permet aux voyageurs de rechercher à propos leurs prochains congés et de se communiquer d'une manière directe avec les fournisseurs de la destination désirée

Écrit par : auvergne camping | 28/03/2011

Répondre à ce commentaire

merci de votre visite et de votre commentaire

Écrit par : josiane | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.