21/06/2011

* VIES DE PALACES

VIES DE PALACES

Visite de trois palaces de légende : La Mamounia à Marrakech, le Pera Palas à Istanbul et le Royal Monceau à Paris. Le travail des architectes, designers et surtout des artisans d’art, qui en respectant les traditions de leur pays, ont œuvré pour redonner à ces lieux leur lustre d’antan.

Le Pera Palas, la perle d’Istanbul

Après plus de deux années de restauration, le Pera Palas, hôtel mythique d’Istanbul construit en 1892 pour les passagers de l’Orient-Express, vient de retrouver tout son lustre. Toit, plomberie, marbres multicolores, mobilier d’époque, tout a été rénové. Coût des travaux : 23 millions d’euros. La salle de bal a ainsi retrouvé de sa fraîcheur grâce notamment à la réfection de ses coupoles de verre qui laissent astucieusement pénétrer les rayons du soleil. Classé monument historique, l’établissement a vu défiler sous ses dômes dorés des générations de célébrités depuis sa fondation. L’espionne Mata Hari, Alfred Hitchcock, Sarah Bernhardt, Greta Garbo ou encore Zsa zsa Gabor y ont élu domicile.

C’est dans ces murs que la romancière anglaise Agatha Christie a écrit son fameux « Crime de l’Orient-Express » en 1934. Les 115 chambres et suites du palace sont accessibles à des prix variant de 230 euros à 4.000 euros la nuit.

 

palaces

Pera Palace à Istambul (Turquie)

 

La Mamounia, renaissance d’un mythe

Créée en 1928, La Mamounia a rouvert l’an passé après trois années de travaux d’un montant de 120 millions d’euros. Ici, tout a commencé au XVIIIe siècle avec le sultan Ben Abdellah qui a offert en cadeau de mariage à son fils Mamoun, un vaste domaine adossé aux remparts de la vieille ville. Deux siècles plus tard, le refuge est transformé en un luxueux palace où se retrouve très vite la planète entière. Winston Churchill y prend ses quartiers d’hiver, tout comme Colette, Rita Hayworth ou Alfred Hitchcock, qui y tournera « L’homme qui en savait trop ». Ce sera ensuite au tour de Nicole Kidman, de Sharon Stone ou de Sophie Marceau de goûter à l’élégance des lieux.

Pour inventer l’esprit de l’endroit, le décorateur a fait table rase des tendances art déco de jadis pour renouer avec la tradition marocaine. Les meilleurs artisans locaux se sont relayés pour réaliser zelliges, marbres, plâtres sculptés, colonnades et lanternes en verre sablé. Les 136 chambres, les 71 suites et les 3 riads rivalisent de raffinement, avec de vastes salles de bains toutes tapissées de marbre clair et pas moins de huit oreillers disposés sur chaque lit. Ajoutons un service aux petits soins assurés par 770 personnes. Le prix moyen d’une nuitée s’établit entre 700 et 1.000 euros.

 

palaces

la Mamounia (Maroc)

 

Le Royal Monceau, l’art de vivre à la française

Situé à deux pas des Champs-Elysées, le royal Monceau, ouvert en 1928, a fermé ses portes en juin 2008 après une « Demolition Party » mémorable, épisode insolite au cours duquel des personnalités ont été invitées à donner les premiers coups de pioche du chantier. L’hôtel appartient désormais au fonds souverain du Qatar qui y a investi plus de 100 millions d’euros pour la rénovation. Parmi les 150 chambres, 63 sont des suites de 55 à 380 m2 pour les plus grandes. Il faut compter 730 euros au minimum pour une chambre standard et au moins 1.200 euros pour une suite.

Avec l’aide du designer Philippe Starck, les propriétaires ont essayé de révolutionner l’idée du palace en concevant des chambres « comme à la maison », avec des livres, des tableaux, des photos et même de sublimes fauteuils de lecture façonnés par des selliers. Palace à la française, l’établissement comporte une librairie, une salle de cinéma et offre la possibilité de prendre des cours de guitare. De nombreux clients célèbres ont franchi le seuil du Royal Monceau. Le général Hô Chi Minh qui en fait son camp de base au moment de la signature des accords pour l’indépendance du Vietnam en 1946, Golda Meir et Ben Gourion qui y ont initié la création d’Israël. Sans oublier Michel Polnareff qui, durant son séjour de 1989 à 1992, a composé « Goodbye Marylou » dédiée à Marie-Louise, une des standardistes de l’hôtel.

 

palaces

le royal Monceau (France)

 

 

Commentaires

Bonjour Josiane,

Se sont de superbes palaces,
j'irais faire un tour quand j'aurai
gagné le gros lot à la loterie :-)
je te souhaite une bonne fin de
semaine,de gros bisous à toi,ma belle
de Mimi .

Écrit par : MiMi du SuD | 24/06/2011

Répondre à ce commentaire

merci mimi de ta visite

Écrit par : josiane | 24/06/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Josiane,
Un plaisir de venir apprendre et découvrir chez toi ...
Autre chose que simplement montrer qu'on sait prendre une photo d'un endroit parce qu'on possède un appareil de haut de gamme et se vanter d'avoir été photographe de presse ... comme chez une certaine ...
Comme je l'exprime .. les blog c'est pour moi une sorte de recherche google pour avoir des images intéressantes et surtout les informations qui s'y rattachent .....
Le blos ne doit pas être un outil pour narcissique mais une fenêtre à la fois intéressante et intellignete sur les monde des internaute de la blogosphère.
Merci pour ton commentaire
A bientôt et amicales salutations

Écrit par : aramis-echotier | 25/06/2011

Répondre à ce commentaire

merci aramis de ta visite

Écrit par : josiane | 25/06/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.