14/08/2011

* LES ROCHES D'OËTRE (France)

Dans la série petits coins de France: voici "Les roches d'Oëtre"

Un éperon minéral en Suisse normande

L’arrière-pays normand est moins connu que sa côte et ses bocages. Au cœur de la Normandie, la Suisse normande mérite pourtant le détour. Ses paysages vallonnés offrent un tout autre aspect de la région : ce sont ici des reliefs irréguliers, creusés de gorges profondes. Surplombant le cours de la Rouvre, les roches d’Oëtre dominent les paysages environnants.

 

roches oëtre

 

Emergeant d’un océan de verdure, que la présence de la Rouvre garde toujours frais et ombragé, les roches d’Oëtre imposent au promeneur la vision de leur surface chaotique et nue. Elles offrent un point de vue sublime et quasiment aérien sur le ruban de la rivière et la forêt qui l’environne.

Une curieuse formation géologique

A cheval sur les départements du Calvados et de l’Orne, dominant le bocage, une partie du Massif armoricain prend le nom de « Suisse normande » tant son relief accidenté évoque ce pays de montagnes. Formées de barres de granite et de grès, ces hauteurs sont entaillées par de nombreux cours d’eau qui y ont creusé leur lit.

 

roches oëtre,suisse normande

la Rouvre

 

 

Ainsi, les roches d’Oëtre dominent de leurs 130 m les méandres de la Rouvre et offrent un magnifique point de vue sur la région, jusqu’aux plateaux de Berjou et d’Athis.

Cette formation géologique est constituée notamment de couches de poudingues, des roches sédimentaires composées de galets de quartz et de grès arrondis.

 

roches oëtre

 

Une flore de montagne

Seules des plantes adaptées à la vie sur des à-pics rocheux (fort ensoleillement, manque d’eau) parviennent à se développer. Rien d’étonnant donc à ce que cette partie de la Suisse normande possède une flore aromatique très proche de celle des pierriers montagnards (zones d’éboulement de pierres). Les plantes médicinales constituent les principales vedettes de l’exubérante végétation qui déborde ici, entre genêts et merisiers. Un parcours botanique balisé permet d’appréhender cette diversité floristique.

Rochers et méandres

Cet environnement encaissé et envahi de végétation regorge d’endroits abrités qui, au cours des siècles, servirent de refuge tant aux brigands qu’aux Chouans. De nos jours, si la fraîcheur des eaux vives suscite des vocations de pêcheurs à la truite, on peut aussi, simplement y randonner. Le site est au cœur d’une belle balade, au départ de Saint-Philibert-sur-Orne, menant des rives de l’Orne à celles de la Rouvre, un méandre très fermé de la Rouvre, avant de redescendre vers le lieu-dit de l’Oëtre.

roches oëtre

la Suisse Normande

 

Les commentaires sont fermés.