20/09/2011

* ROME (Italie) (3e partie)

3e jour – excursion à Tivoli

Ce matin, nous nous rendons à Tivoli, région du travertin et lieu de villégiature autant à l’époque romaine qu’à la Renaissance comme en témoignent ses villas. Nous visitons la Villa d’Este. Elevée au 16e siècle par le cardinal Hippolyte d’Este, le palais est entouré de somptueux jardins à l’italienne aux innombrables fontaines et jeux d’eau. Un moment féérique.

La Villa d’Este (1550) est l’une des illustrations les plus exceptionnelles de la culture de la Renaissance à son apogée. 

 

32.jpg

Les jardins de la villa d'Este ont exercé une influence considérable sur le développement de l'art des jardins dans toute l'Europe. Ils comptent parmi le plus anciens et les plus beaux des giardini delle meraviglie , et symbolisent l'épanouissement de la culture de la Renaissance.

34.jpg

fontaine de l'orgue

35.jpg

en bas, à gauche, la déesse de la fécondité

 

tivoli,villa d'este

allée des cent fontaines

 

Visite de Ste-Marie-Majeure dont la fondation remonte au 5e siècle mais qui, au cours des siècles, a subi des transformations : le campanile du 14e siècle et la façade du 18e siècle.

tivoli,villa d'este

Eglise de Ste Marie Majeure, la plus ancienne dévouée à la Vierge

L’intérieur de l’église est splendide et offre un magnifique ensemble de mosaïques.
Le plafond à caissons a été doré avec le premier or venu du Pérou.

Nous faisons un petit détour pour visiter l’église de Ste-Praxède à quelques minutes à pied de Ste-Marie-Majeure. L’église abrite de magnifiques mosaïques du 9e siècle ainsi qu’un pavement en marbre polychrome des plus anciens que l’on connaisse.

 

tivoli,villa d'este

 Sainte-Praxède

Érigée après le concile d’Ephèse en 431 sous le Pape Sisto III (432-440), ce fut la première église romaine dédiée au culte de la divinité maternelle de Marie, sanctionné lors de ce concile oecuménique.

L'histoire de l'édifice comporte aussi de nombreuses légendes dont la plus connue est celle du "miracle de la neige" : la nuit du 4 au 5 août 356 la Vierge serait apparue en rêve au Pape Liberio et au riche patriarche romain Giovanni en indiquant le lieu où construire une église. A cet endroit, cette nuit là il aurait miraculeusement neigé.

Il nous restera encore un peu de temps libre pour une promenade dans les environs.
Après le dîner nous partons pour un tour de ville. Arrêt entre autres à la Piazza Navona avec sa célèbre fontaine des Fleuves, chef-d’œuvre baroque du Bernin datant du début du 17e siècle.

 

tivoli,villa d'este

la fontaine des quatre fleuves: le Nil, le Gange, le Rio del Plata, le Danube

La piazza Navona (place Navone) doit à l'empereur Domitien sa forme étirée et étroite: elle occupe l'emplacement du stade que celui-ci avait fait construire en 86 après J-C pour des jeux athlétiques. Elle est placée sous le signe de l’eau avec ses deux principales fontaines : celle des Fleuves aux quatre allégories (Danube, Rhin, Gange et Rio de la Plata), rehaussée d’un obélisque, et celle du Maure.

Dessiné en 1576 par Giacomo della Porta, le bassin de la fontaine de Neptune, disposé à l'une des extrémités de la place Navone, a reçu des ornements sculptés (Neptune luttant contre une pieuvre, naïades, putti et chevaux marins) à la fin du XIXème siècle.

4e jour

Nous nous rendons en autocar à la Galerie Borghèse où nous pourrons admirer des sculptures magnifiques du Bernin.

 

tivoli,villa d'este

 

La Villa Borghese est construite à la périphérie de Rome par le cardinal Scipion Borghese en 1612, maison de campagne destinée à accueillir sa collection de sculptures antiques de cet admirateur du Caravage et mécène du Bernin. Poursuivie par ses héritiers, la collection est enrichie au fil des ans, dans un intérieur redécoré en style néoclassique.

 

tivoli,villa d'este

 

Le parc date du XVIII° siècle. En 1902 la propriété est vendue à l'Etat italien. A voir: Des oeuvres de Raphaël, Bernin, Rubens, Canova, Lorenzo Lotto, Caravage, Jacopo Bassano, Titien, Domenichino, Antonello da Messina.

 

tivoli,villa d'este

 

Nous continuons notre promenade baroque avec l’harmonieuse Piazza del Popolo.

 

tivoli,villa d'este, villa borghese, ste marie majeure, ste praxède,

Place du Peuple

 

Située à l'une des extrémités de la Via del Corso (la seconde extrémité étant la Piazza Venezia), la Piazza del Popolo fait partie des grandes places de Rome très agréables à découvrir. Ce bel ensemble comprend des fontaines, des églises et un obélisque pour orner son centre. Le nom de la piazza del Popolo, souvent traduit en place du peuple ferait plutôt référence à un peuplier qui aurait poussé sur le mausolée de Néron...

tivoli,villa d'este, villa borghese, ste marie majeure, ste praxède,

le Mausolée d'Auguste

Plus loin, on arrive sur la Piazza di Spagna où s’élève un élégant escalier rococo. Au centre de la Piazza Barberini se dresse la fontaine du Triton dessinée par le Bernin.

 

tivoli,villa d'este, villa borghese, ste marie majeure, ste praxède,

Place d'Espagne

 

La piazza di Spagna ou place d'Espagne à Rome est dominée par les majestueux escaliers, dûs à l'architecte Francesco de Sanctis (1726). Escaliers monumentaux à trois niveaux et dont les deux niveaux supérieurs sont séparés en deux arcs.

tivoli,villa d'este, villa borghese, ste marie majeure, ste praxède,

le café Greco (18e siècle), le plus fréquenté par les célébrités, près de la Place d'Espagne

 

Stendhal, Balzac, Baudelaire, comme Liszt et Wagner, ont gravi les escaliers de la place d’Espagne.

Quelle est l'origine du nom de cette célèbre piazza di Spagna ou place d'Espagne à Rome ?
Au 16e siècle, l'état espagnol avait acquis un territoire pour y établir son représentant auprès du pape. La place et les environs étaient donc propriétés de l'état espagnol. Elle doit son nom à la première ambassade installée à Rome, le Palazzo di Spagna.
La France pour sa part possédait une propriété sur les hauteurs. Louis XII fit construire l'église de la Trinité des Monts (juste au sommet des escaliers), Louis XIV créa une académie des Arts et Napoléon en 1804 la transféra à la villa Médicis, toujours occupée par les intellectuels créateurs français. Au sommet des escaliers, piazza Trinità dei Monti, s'élève, depuis 1789, un obélisque issu des jardins de Salluste.
Les espagnols et les français rivalisèrent d'influence, à tel point qu'on nomma cette place, " Place d'Espagne " ou " place des français ".
Au 18e siècle, ce fut le tour des anglais. Le lieu prit le nom de " ghetto des anglais ".
Finalement, le nom de Piazza di Spagna ou place d'Espagne légitimement l'emporta.
C'est donc une place de culture internationale, le lieu où convergèrent de nombreux intellectuels. Citons les peintres Claude Lorrain, Poussin ou De Chirico. Ou les poètes, Shelley et Byron.

 tivoli,villa d'este, villa borghese, ste marie majeure, ste praxède,

Place d'Espagne (la barcaccia)

 

A SUIVRE POUR LA 4e ET DERNIERE PARTIE DEMAIN SAMEDI

 

 

Commentaires

Merci pour ce magnifique reportage, pour moi c'est super car je ne pense pas aller un jour à Rome. Gros bisous. Ginette

Écrit par : gigi | 22/09/2011

Répondre à ce commentaire

merci ginette de ta visite. Il reste une partie pour Rome et elle va bientôt sortir sur le blog. Bonne lecture.

Écrit par : josiane | 22/09/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.