29/10/2011

* NEW YORK-LES-BAINS (Etats-Unis)

 

liberté.jpg

 

L’a-t-on oublié ? New York est aussi une station balnéaire. Déjà, à la Belle Epoque, la haute société de Manhattan, de Rockefeller au parrain de la Mafia, accourait dans les restaurants de luxe de la plage de Coney Island, au bout de Brooklyn. C’est là que deux demi-mondes se mêlaient : ceux qui venaient se donner en spectacle, ceux qui cherchaient des sensations fortes. Aujourd’hui, Coney Island n’est que la plage des pauvres.

En 1880, c’était le rendez-vous de la haute société new-yorkaise. Aujourd’hui, les jours de forte chaleur quand les rues de la ville deviennent étouffantes (en été la température est en moyenne de 25°C), les Portoricains et les Noirs de Brooklyn viennent se rafraîchir en regardant passer au large les navires qui entrent et sortent toutes les vingt-huit minutes du 2e port du monde.

 

L’ancêtre de Disneyland

Bien avant que les studios Walt Disney créent des grands centres de loisirs en Californie et en Floride, dès 1884, à Coney Island, apparurent les premières montagnes russes, puis ce fut la grande roue, la « Ferris Wheel », du nom de l’inventeur, George Ferris, un ingénieur qui la construisit pour l’exposition universelle de Chicago en 1893.

 

coney_island.jpg

 

Cinquante millions de visiteurs chaque année

Après l’incendie du Dreamland et la démolition de Luna Park, l’Astroland est aujourd’hui le plus grand parc de loisirs de Coney Island. Les installations datent pour la plupart de la fin de la guerre. La grande attraction fut longtemps la tour à parachutes, haute de 75 mètres, érigée pour la foire de New York (1939-1940).

 

La plage new-yorkaise desservie par le métro

La ville de New York a beaucoup de mal à payer des employés pour la voirie et le nettoiement du littoral. Il y a, tout au long des rivages de la cité, des plages publiques gratuites et payantes, où se répartissent très nettement les différentes couches sociales.

 

L’hiver, la température descend à moins 15 degrés

Stands, boutiques et manèges ne ferment à Coney Island qu’à la mi-novembre, fin du fameux « été indien ». Certaines des statues en plâtre, destinées à attirer les clients dans les échoppes, sont exposées, avec d’autres vestiges du parc de Steeplechase, dans le jardin des sculptures, à Brooklyn, ainsi que des pièces de musée.

 

La plage de leur jeunesse

Coney Island a réellement inventé le commerce estival dès les années 1880 : location de tenues de bain, de cabines, de jeux de plages, etc. Ce fut également vers 1950, l’un des échecs les plus retentissants de New York qui espérait bien en faire le plus prestigieux et le plus grand centre de loisirs du monde.

 

plage.jpg

C’est ici que furent inventés les hot dogs

Si les montagnes russes et la tour à parachutes continuent à attirer les New-Yorkais, c’est le New York Aquarium qui fait venir les touristes à la pointe est de la plage : on y trouve 200 espèces de poissons, en plus des phoques, baleines, tortues, éléphants de mer et pingouins.

HotDog.jpg

 

Commentaires

Bonjour Josiane,

Un trés beau reportage sur cette station balnéaire :-)
mais tu vois,j'aime voyager,visiter de trés beaux endroits,
et bien c'est pas un coin qui m'attire :-)
je te souhaite une bonne et agréable aprem,bisous
ensoleillés de Mimi.
(je t'ai fais une demande d'amie sur facebook,j'y suis depuis
le mois de juillet,je suis resté plus de quatre ans,et puis j'avais
fermé ma compte,et puis là,se sont des amis qui m'ont demandé
de créer un compte :-) c'est bien agréable ...
Bisous....

Écrit par : MiMi du SuD | 29/10/2011

Répondre à ce commentaire

merci mimi de ta visite et de me prendre comme amie sur Facebook

Écrit par : josiane | 29/10/2011

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Josiane, merci de me permettre cette promenade instructive.
Gors bisous. Ginette

Écrit par : ginette | 29/10/2011

Répondre à ce commentaire

merci ginette de ta visite et bon dimanche

Écrit par : josiane | 30/10/2011

Répondre à ce commentaire

Je ne connaissais pas ce visage de New York, je peux m imaginer comment la société de la fin du XIXemme aimait à se pavanner pour montrer leurs derniéres exentricités. La gande roue, une invention qui a eut son heure de gloire.
Bonne soirée Josiane
Latil

Écrit par : Latil | 09/11/2011

Répondre à ce commentaire

merci Latil de ta visite

Écrit par : josiane | 09/11/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.