18/11/2012

* TEXEL (Pays-Bas)

TEXEL, une île grandeur nature

Découvrez Texel, une Hollande miniature avec ses espaces naturels, ses plages immenses, ses villages de charme …

Tout au sud-ouest de l’archipel des Wadden, qui s’étire comme un long chapelet depuis la Hollande jusqu’au Danemark, Texel est l’île la plus grande et la plus facilement accessible. Contrairement à ses quatre sœurs hollandaises Vlieland, Terschelling, Ameland et Schiermonnikoog, elle ne fait pas partie de la Frise, mais bien de la province de Hollande du Nord.

 

texel (pays-bas)

 

D’une longueur de 25 km sur 6 km de largeur environ, elle se découvre après une traversée en ferry d’une vingtaine de minutes, au départ de Den Helder.

Dès le débarquement à ‘t Horntje, la petite route s’élance vers l’un des sept villages que compte l’île. A l’ouest, la mer du Nord et ses plages immenses. A l’est, la mer des Wadden et ses hauts fonds vaseux. Entre les deux, l’île et ses ondulations de sable, ses forêts de pins, ses prés et ses cultures.

 

texel (pays-bas)

 

De temps en temps, un moulin, un village, une emblématique ferme pyramidale, une belle grange au toit de chaume, un champ fleuri traversé par une route, un chenal ou une digue.

Quant aux sept localités, elles alignent paisiblement leurs maisons de poupées, leurs ruelles pavées et leurs jardins.

Capitale de l’île, Den Burg offre ses rues commerçantes, De Koog donne sur la plage immense, parmi les plus belles d’Europe. Oudeschild est un magnifique petit port coloré et vivant. Oosterend, De Waal et Den Hoorn offrent leur tranquillité. Au nord, Cocksdorp est un bout du monde sympathique, non loin du phare.

 

texel (pays-bas)

Den Burg

 

Divers sites naturels ponctuent Texel et représentent des biotopes variés dont bon nombre sont protégés. Le parc national Duinen van Texel se découvre à l’ouest et surtout dans le sud, comme un désert immense avec ses petites dunes. Texel compte trente-cinq espaces naturels déclinés en étangs, polders, plages, dunes, vasières, roselières, estuaires et maquis buissonneux, voire tout cela mélangé, épicé d’herbes sauvages et saupoudré de bruyère et de fleurs. Ou parfois bien salé … On dit que l’île compte moins d’habitants (environ 13500) que de moutons. Des prés salés les accueillent toute l’année avec, au printemps et en été, le spectacle des agneaux qui gambadent.

 

texel (pays-bas)

 

Wadden, les pieds dans l’eau

Wadden signifie « estran » (zone d’inondation de marée) et la mer de ce nom est inscrite à l’Unesco.

On la voit bien à l’est de Texel, là où la route est surmontée par une longue digue propice au vélo ou à la randonnée. Vous admirerez l’immensité de ce terrain de jeu des marées et des courants, du sable, de la vase et du vent. De nombreux amateurs viennent à Texel pour l’observation des oiseaux parmi les 300 espèces qui y vivent, y nichent ou s’y reposent lors de leurs migrations. Le nord de l’île est balisé par le phare de 1864 qui enchante le paysage de sa présence. Tout autour, une immense plage contourne la pointe de l’île et offre ses paysages changeants, ses couchers de soleil somptueux, ses reflets. Elle borde toute la côte ouest de l’île et fait partie du parc national. Un régal pour les pêcheurs à la ligne, les amoureux de tranquillité et les romantiques. Non loin, De Slufter est un autre bout du monde magique.

 

texel (pays-bas)

 

Cet estuaire sauvage est envahi par les marées, coloré de mauve par les statices et hanté par des milliers d’oiseaux. Le plus grand espace hollandais resté sauvage.

 

texel (pays-bas)

 

Commentaires

Bonjour Josiane, cette île est très belle, comme il doit faire bon y habiter au milieu des moutons et des tulipes. Merci du partage. Bises. Gigi

Écrit par : ginette | 19/11/2012

Répondre à ce commentaire

merci beaucoup Ginette de ta visite

Écrit par : josiane | 20/11/2012

Répondre à ce commentaire

Les Pays-Bas abritent de très beaux endroits. Merci de nous les faire découvrir. Bonne soirée Josiane.

Écrit par : Un petit Belge | 21/11/2012

Répondre à ce commentaire

merci Petit belge de ta visite

Écrit par : josiane | 21/11/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.