11/03/2013

* LA MICRONESIE (Océanie)

FANTÔMES DU PACIFIQUE (Océanie)

Située entre Japon et Australie, dans l’immense océan Pacifique, la Micronésie est constituée d’une myriade d’îles. Ces poussières de terre furent, en 1944, le théâtre de combats acharnés entre Américains et Japonais.

 

la micronésie (océanie)

 

Poussières de volcans et petits coins de paradis

Composées en majorité d’émergences volcaniques et d’atolis coralliens, les îles micronésiennes évoquent toujours la beauté des origines. Comme posés sur les eaux, les jardins flottants font partie du petit archipel de Belau, à l’est des Philippines.

 

la micronésie (océanie)

 

Le geste auguste du pêcheur dans les eaux d’un cimetière

L’aube qui irise le lagon de Truk (Carolines) dévoile une des activités ancestrales des Océaniens. La faune sous-marine de la région constitue une mine que les industriels nippons et américains exploitent méthodiquement. Les autochtones, eux, continuent de pêcher avec des moyens archaïques et, dans les eaux d’un formidable cimetière marin. En février 1944, des dizaines de bâtiments japonais furent envoyés au fond du lagon où ils reposent toujours.

 la micronésie (océanie)

Les témoins de la guerre dorment dans la rouille

A partir de 1943, chaque île et chaque atoll du Pacifique fut lentement reconquis par les forces américaines. Sur le terrain, les Japonais offrent une longue résistance, ne cédant que sous un déluge de feu déversé par des armadas aéronavales.

Une constellation d’archipels perdus dans l’océan

Quelques milliers de grains de beauté sur le visage de l’océan Pacifique ; le chapelet de la Micronésie est l’une des quatre parties de l’Océanie avec le continent australien, la Mélanésie et, à l’est, la Polynésie.

 

la micronésie (océanie)

 

Jeunes en quête d’une identité perdue

Contrairement à l’image qu’ils donnent, les jeunes Micronésiens en jeans se reconnaissent mal dans les valeurs de la civilisation occidentale. Les parents ont bien accueilli les largesses américaines, mais leurs héritiers réfutent les vertus de la société de consommation. Ce sont les étudiants qui cherchent le plus à réhabiliter les pratiques d’autrefois qui rendaient les rapports sociaux plus humains.

 

la micronésie (océanie)

 

Commentaires

Bonjour Josiane, ce billet est très intéressant, le dernier paragraphe est bien car il est rare de trouver des jeunes qui ne veullent pas de la société de consommation. Bisous. Gigi

Écrit par : gigi | 11/03/2013

Répondre à ce commentaire

merci Ginette de ta fidèle visite

Écrit par : josiane | 11/03/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.