20/03/2013

* LE LAOS

Perdu dans ses montagnes au cœur du Sud-Est asiatique, dévasté par par la guerre du Viêt-nam, le Laos a longtemps été un pays endormi près de ses puissants voisins. Dans cet Etat communiste qui fut le royaume du Million d’éléphants, marxistes, bouddhistes et esprits animistes cohabitent.

 

le laos

Forêts englouties pour la fée électricité

Cimetière d’arbres, le vaste lac artificiel draine les devises. A 80 km de Vientiane, il est retenu par le barrage de Nem Ngum, le plus grand du Laos, construit en 1971 avec l’aide internationale. Ce complexe a noyé la forêt, mais il assure l’essentiel de la production hydroélectrique exportée par la Thaïlande.

 

le laos

 

Campagne autour de la Ville de Santal

C’est au XIVe siècle que Vientiane, la Ville de Santal, fut choisie pour capitale. Centre politique et économique du Laos, elle a gardé un charme campagnard et, malgré la pauvreté, le sens de la fête. La cérémonie du Baci accompagne anniversaires, mariages, retours. Les liens en coton du poignet concrétisent les vœux de chacun.

 

le laos

 

Enclavé dans la péninsule indochinoise

Limité au nord-ouest par la Chine et la Birmanie, à l’est par le Viêt-nam, à l’ouest par la Thaïlande et au sud par le Cambodge, le Laos s’est toujours senti encerclé. Privé d’accès maritime, montagneux et boisé, il ne possède que 10000 km de routes.

 

le laos

 

Bouddha à l’abri de la révolution

Introduit au XIVe siècle, le bouddhisme imprègne si fortement la vie laotienne que le régime communiste s’en accommode. Les bonzes sont en nombre croissant. Au jour de l’an, en avril, la population respectueuse qui les nourrit quotidiennement à genoux asperge leurs pieds d’eau sacrée. Le Bouddha lui, reçoit des offrandes de fleurs comme chaque matin depuis les centaines d’années qu’il veille sur Luang Prabang. Sculptées au XIe siècle, les danseuses célestes du temple de Vat Phu, près de Champassak, sont menacées par la forêt.

 

le laos

 

Mystère dans la plaine de Jarres

Il y a 2000 ans que les énormes vases en grès reposent dans la plaine des Jarres. Mesurant près de 8 mètres de circonférence, hauts de 2,50 m, ils ont peut-être servi d’urnes funéraires. Selon la légende, ils auraient été construits par des géants des montagnes pour entreposer l’alcool de riz dont les Laotiens sont friands.

 

le laos

 

Quand les princes deviennent marxistes

La monarchie a été abolie en 1975, mais la statue de Savang Vatthana, dernier roi du Laos, se dresse devant le palais de Luang Prabang. De nombreux membres de la famille royale ont rejoint les dirigeants de la République populaire et démocratique lao qui ont érigé à Vientiane un musée consacré à la révolution.

 

le laos

 

Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : le laos |  Facebook |

Commentaires

C'est un pays qui ne m'attire pas trop. Bonne soirée Josiane.

Écrit par : Un petit Belge | 20/03/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour Josiane, merci pour cet article plein d'enseignement. Bisous. Gigi

Écrit par : gigi | 20/03/2013

Répondre à ce commentaire

merci petit belge et gigi de votre visite

Écrit par : josiane | 21/03/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.