26/03/2013

* POLOGNE : LE PRINTEMPS DES CARPATES

Apparemment plus protégés des menaces qui, dans les grandes cités ouvrières, pèsent sur les libertés et l’économie du pays, des montagnards polonais, les « gorale », ont implanté dans les Carpates du nord un bastion d’indépendance.

 

pologne: le printemps des carpates

 

Neuf Polonais sur dix sont baptisés

Le dimanche des Rameaux, toute la communauté du village se presse dans la petite église en bois de Tokarnia. Entourée des fidèles qui portent les branches de pin, le buis, les chatons qui vont être bénits, la statue du Christ, juchée sur un âne de bois, rappelle l’entrée de Jésus à Jérusalem. C’est la première manifestation de la ferveur qui va marquer la semaine de Pâques.

 

pologne: le printemps des carpates

 

Un goral doit être berger avant de se marier

Mille coutumes anciennes règlent la vie des montagnards. Ainsi à la Sainte-Sophie, le premier jour de la transhumance, les bergers comptent les brebis en répétant : « Un de Dieu, deux de Dieu, trois de Dieu, etc ». C’est le début du « redyk » : les troupeaux de brebis qui ont passé l’hiver dans les bergeries montent aux alpages. Ils n’en redescendront qu’à la Saint-Michel, le 29 septembre.

 

pologne: le printemps des carpates

 

Un rempart des traditions en pays socialiste

Les Carpates, massif montagneux de 1500 km sur 150 de large, s’étendent en Europe centrale, sur les territoires de quatre Etats : la Tchécoslovaquie, la Pologne, l’U.R.S.S. et la Roumanie. Dans le nord, les Hautes Tatra (avec le Rysy, 2499 m, cu côté polonais) évoquent étonnamment un paysage alpin. Des légendes en plus : celle du lac glaciaire Morskie Oko, « l’œil de la mer », parle d’un tunnel souterrain qui réjoindrait l’Adriatique, d’où sa couleur vert émeraude, à 1393 m d’altitude. C’est au pied de ces montagnes que s’étend le fief des montagnards polonais, les « gorale ».

 

pologne: le printemps des carpates

 

Une agriculture entièrement manuelle

La vie peut être rude sur les collines du Podhale où la terre est assez pauvre, les hivers longs, les exploitations petites et morcelées. Mais le goral reste fidèle à sa terre natale. Les maisons sont robustes, avec leurs murs de poutres taillées, leurs toits hauts et couverts de bardeaux.

 

pologne: le printemps des carpates

 

Un Golgotha près du village natal de Jean-Paul II

Karol Wojtyla est né à Wadowice, près de Kalwaria, qui est la réplique, au sud de Cracovie, du Calvaire de Jérusalem. Des milliers de pèlerins y viennent de très loin, malgré la pluie et le froid, pour revivre la Passion du Christ. A travers champs, torrents et forêts, ils font pénitence tout au long des trois km de cette marche du Vendredi saint.

 

pologne: le printemps des carpates

 

La vie adulte ne commence qu’au mariage

La fête la plus importante de la vie sociale, chez les "gorale", est réglée par un cérémonial très ancien. On danse, on chante, on festoie, au son des violons et de l’accordéon, tout en respectant les rites. Tel l’ »oczepiny » instant solennel où l’on dépose la coiffe sur la tête de la mariée, chacun apportant aux starosa (maîtresses de cérémonie) les offrandes de cadeaux et d’argent.

 

pologne: le printemps des carpates

 

Commentaires

Bonjour Josiane, merci pour ce beau reportage qui nous montre une Pologne bien différente de ce que nous voyons d'habitude. Bisous. Gigi

Écrit par : gigi | 27/03/2013

Répondre à ce commentaire

Je suis allé une fois dans le sud de la Pologne en 1998 (visite de Cracovie, d'une mine de sel dont j'ai oublié le nom, et des camps d'Auschwitz et de Birkenau) et j'en garde un bon souvenir. A bientôt Josiane.

Écrit par : Un petit Belge | 27/03/2013

Répondre à ce commentaire

merci Ginette et petit Belge de votre visite.

Écrit par : josiane | 27/03/2013

Répondre à ce commentaire

Superbe cette région de Pologne, articles intéressants dans ce blog

Écrit par : Louisette | 01/04/2013

Répondre à ce commentaire

merci Louisette de votre visite.

Écrit par : josiane | 02/04/2013

Répondre à ce commentaire

j'habite Ligny et j'aimerais entrer en contact avec vous à propos de l'histoire du puits de la ferme d'en bas
merci de me répondre

Écrit par : depauw christian | 15/04/2013

Répondre à ce commentaire

merci Christian de votre visite en mon blog. Concernant Ligny, dans la colonne de droite de l'écran, vous avez archives: cliquez sur toutes les archives, puis archives par tags et vous cliquez sur "Ligny mon village"; tout ce qui concerne le village est écrit. Quant au puits de la ferme d'en bas, je ne vois pas de quoi vous voulez parler. Je dépose votre commentaire à la FIN du texte de Ligny, peut être qu'une personne pourra vous répondre. Au plaisir de vous revoir sur mon blog.

Écrit par : josiane | 15/04/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.