30/03/2013

* MADAGASCAR

Bien avant d’être terre des hommes, « Madagasikara » fut la planète des autruches « éléphants ». Madagascar, nom aux syllabes sonores tintant sur les flots de l’océan Indien, évoque un continent perdu de l’histoire coloniale. Carrefour entre Asie et Afrique, la Grande Ile sort de son isolement politique et, bien qu’anémiée par son exil, fascine encore.

 

madagascar

 

Une partie presque orpheline de l’Afrique

Le plateau du sud de Madagascar pourrait se trouver au Kenya ou en Tanzanie. La 4ème des grandes îles du monde aurait été séparée de la partie orientale du continent africain il y a 160 millions d’années. La beauté du décor ne doit pas faire oublier que l’aspect désertique n’est pas naturel ; les palmiers clairsemés sont les survivants de grands feux de prairies qui dévastent cette région chaque année.

 

madagascar

 

Une terre cousine des rizières d’Asie

Le vert tendre des pays à mousson succède à l’ocre du Rift africain sur le micro-continent malgache où les rizières bien irriguées des hauts plateaux tranchent brutalement avec l’aridité des terres du Sud. Les agriculteurs coiffés de chapeaux de paille, courbés durant les travaux de repiquage des pousses, y ressemblent comme des cousines aux paysans asiatiques. Le riz est l’aliment de base.

 madagascar

Une petite planète bleue surgie de nulle part

Quand un voyageur qui a connu l’Afrique et l’Asie traverse Madagascar, les réminiscences surgissent. Mais certains paysages insolites rappellent que la Grande Ile a son originalité irréductible. Un lapiaz hérissé de pics calcaires acérés de plus de 30 m de haut, fait partie du parc national de Bemartha Tsingy, proche de la côte occidentale. Seuls les chasseurs et les collecteurs de miel s’aventurent dans ce désert bleuté sculpté par l’eau et par le vent.

 

madagascar

 

Légende vivante d’une île-continent

Cette île immense où pourtant, la nature grandiose n’est pas toujours hospitalière à l’homme, inspire la vision mythique du paradis sauvé du déluge. Elle réserve surtout la surprise de paysages d’une planète tombée sur la mer émeraude et de rencontres avec une variété d’espèces prodigieuses.

 

madagascar

 

Une île qui surprendrait encore Robinson

Très étirée entre l’équateur et le tropique du Capricorne, Madagascar présente une palette de paysages d’une diversité prodigieuse. Récifs de corail, plages de sable fin, arbres en éventail, allées de baobabs, jungle aquatique, savanes fantasmagoriques. La côte nord-ouest est protégée par une barrière corallienne comme un atoll. Le littoral oriental est une chaîne de falaises couronnées d’arbres géants. A l’intérieur, au nord, des cuvettes fertiles ; au sud, une brousse d’épineux ; au centre, des « montagnes russes ». Dans l’ensemble, une île très irriguée, avec des lacs de cratère et d’innombrables rivières coupées de rapides.

Les cultures d’exportation sont : café, vanille, girofle, coton et canne à sucre.

L’art malgache est toujours vivant :

le bois. Le malgache se singularise avec talent dans l’art du bois, qui s’enracine dans les traditions des peuples de la forêt. Ebène, bois de rose, palissandre, essences connues et inconnues ont fourni le matériau principal à l’architecture jusqu’au XIXe siècle.

Le lamba. Cette pièce de tissu est le produit artisanal malgache le plus original. Il recouvre les épaules des femmes des hauts plateaux, est en coton blanc ou tissé de soie sauvage.

Les pierres. Madagascar abonde en gemmes semi-précieuses très variées. Du bois silicifié à la « pierre de lune », c’est un enchantement. Les pierres les plus belles sont le béryl, l’améthyste, l’aigue-marine.

 

madagascar

 

 

Commentaires

Josiane, je passe te souhaiter un bon dimanche de Pâques. A bientôt.

Écrit par : Un petit Belge | 31/03/2013

Répondre à ce commentaire

merci petit belge de ta visite et bon lundi dePâques

Écrit par : josiane | 01/04/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour Josiane, ton billet me rappelle un souvenir , quand j'étais gamine à l'école je n'arrivais pas à dire Madagascar ça se transformait en madame Ascar .... Bisous. Gigi

Écrit par : gigi | 01/04/2013

Répondre à ce commentaire

merci Ginette de ta visite

Écrit par : josiane | 02/04/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.