28/09/2013

* S.O.S. ICEBERGS (Alaska)

L’énorme bâtiment file dans la brume. Prochaine escale : Valdez, d’où on rapportera le pétrole de l’Alaska, vital pour l’économie des Etats-Unis. A moins d’une mauvaise rencontre. Par suite d’un phénomène géologique, les icebergs qui se détachent du glacier Columbia menacent en effet d’envahir cette route maritime stratégique.

 

s.o.s. icebergs (alaska)

 

Le dernier glacier qui « vêle » des icebergs en Amérique du Nord

Descendant des pentes du mont Whiterspoon, dans le sud de l’Alaska, le glacier Columbia s’étend sur près de 70 km de long. Sa superficie qui est de 1140 km carrés, équivaut à près de 140 fois celle de la mer de Glace. Les crevasses que l’on aperçoit sur son front sont dues aux mouvements, tensions et frottements de la glace.

 

s.o.s. icebergs (alaska)

 

Dans un instant, un nouveau-né de plusieurs milliers de tonnes

Un grondement de tonnerre annonce qu’un bloc se détache de la falaise de glace, haute, selon les endroits, de 50 à 80 m. C’est ainsi que, plusieurs fois par jour, dans un jaillissement de roche pulvérisée et d’embruns, naissent les icebergs de la baie Colombia. La progression de ce glacier est très rapide, de l’ordre de 8 mètres par jour.

 

s.o.s. icebergs (alaska)

 

Les icebergs flottent parce qu’ils sont formés d’eau douce

Anguleux à l’origine, un iceberg change peu à peu de forme à mesure qu’il fond et que l’eau de mer, la pluie et le vent l’érodent. Sa hauteur immergée égale deux à sept fois sa hauteur au-dessus de l’eau. D’aspect tabulaire, les plus gros icebergs proviennent de la calotte glaciaire antarctique.

 

Un trafic de 238 millions de litres d’or noir par jour

Le gisement pétrolifère de Prudhoe Bay, dans le nord de l’Alaska, a été découvert en 1968. Il est deux fois plus riche que celui du Texas, considéré jusque là comme le plus important de l’Amérique du Nord. Son pétrole, conduit à Valdez par un pipe-line de 1264 km de long, fournit 7 pour cent de la consommation des Etats-Unis.

 

s.o.s. icebergs (alaska)

 

Le littoral Pacifique de l’Alaska s’étend sur 8980 km. La chaîne des îles Aléoutiennes, qui s’allonge vers l’ouest sur 1770 km, dépasse le méridien 180. De sorte que le point des Etats-Unis situé le plus à l’est n’est pas Eastport, sur la côte atlantique, dans l’Etat du Maine, mais Pochnol Point, un rocher inhabité de ces mêmes Aléoutiennes. Cinq mille glaciers couvrent 3 % de la superficie de l’Etat de l’Alaska. Plus d’un quart de l’Alaska est à l’intérieur du cercle arctique, plus de la moitié est située au nord du 60e parallèle.

 

s.o.s. icebergs (alaska)

 

 

 

19/09/2013

* PARIS (France) en automne

PRETS POUR UNE ESCAPADE A PARIS ?

Paris se découvre agréablement à deux, au cœur de ses quartiers romantiques quand l’automne lui va si bien …

 

paris en automne

 

Loin des files de la tour Eiffel, grimpez à Montmartre, découvrez le quartier d’Amélie Poulain, baladez-vous dans le Marais, flânez sur l’île de la Cité et longez la Seine, de Notre-Dame au canal Saint-Martin. Après avoir admiré la façade gothique de Notre-Dame et l’intérieur avec ses vitraux magnifiques, c’est le moment de se perdre un peu dans les ruelles de l’île de la Cité. C’est à la Conciergerie que les rois de France établirent leur premier palais royal.

 

paris en automne

 

Aujourd’hui s’y dresse la Sainte-Chapelle, considérée comme l’un des joyaux de l’art gothique flamboyant. La traversée de la Seine peut se faire sur l’un de ses célèbres ponts, dont le pont au Change.

Présents depuis le XVIe siècle sur les quais du fleuve, les bouquinistes sont une véritable institution. Non loin, les arcades de la rue de Rivoli sont une autre occasion de faire du shopping et de déguster quelques macarons sublimes chez « Angelina ».

Ensuite, direction les jardins des Tuileries pour y admirer les scènes de jadis, où les enfants font voguer leurs petits voiliers. Ne manquez pas une visite du musée de l’Orangerie pour admirer les fabuleuses toiles de Claude Monet et ses « Nymphéas » dans la « sixtine de l’impressionnisme ».

 

paris en automne

 

Marais et place des Vosges

Epargnées par les excès de la circulation, les rues Vieille-du-Temple, Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie ou des Rosiers offrent leurs balades tranquilles au cœur du Marais, avec leur éventail de bonnes tables et de bars sympas, sans oublier les boutiques de mode.

Quelques splendides hôtels particuliers mènent vers la magnifique place des Vosges et son parc délicieusement arboré, ses fontaines et la statue équestre de Louis XIII. Les passages à arcades permettent de visiter une boutique de mode ou, plus loin, de s’attabler dans un petit resto. Cette place carrée est la plus ancienne de Paris et a conservé son esthétique au fil des siècles. Elle voit, de part et d’autre, les pavillons du Roi et de la Reine surmonter des passages voûtés. La place abrite également le superbe musée Victor Hugo, où celui-ci vécut dans un appartement, au n° 6.

 

paris en automne

 

Montmartre, bienvenue au village

Haut-lieu de l’escapade romantique à Paris, Montmartre se découvre en grimpant les escaliers ou en suivant ses ruelles.

Des Abbesses au Sacré-Cœur, bistrots et boutiques accueillent les touristes et les amoureux. C’est le moment de flâner place du Tertre, de s’y faire tirer le portrait, d’admirer les façades typiques du « village » et de visiter le musée de Montmartre. Ce délicieux endroit existe pour sauvegarder tout ce quartier. Auguste Renoir y avait son atelier et a réalisé des toiles majeures comme « Le Bal du Moulin de la Galette ». Il est vrai que les cabarets du coin faisaient valser les muses, les lettres, la musique et les beaux-arts. Accrochées sur les flancs de la Butte, des vignes produisent un petit vin de derrière les fagots. A savourer, pour des œuvres de bienfaisance, lors des vendanges annuelles qui se déroulent en octobre et attirent le gratin du showbiz parisien.

 

paris en automne

 

Histoires d’eau

Canal Saint-Martin, bords de Seine … Il y a tant de choses à faire et de merveilles à découvrir. N’hésitez pas à prendre le bateau et flâner au fil des murmures du fleuve et des coins secrets, comme le canal Saint-Martin. En plein cœur de la ville, ce dernier plonge sous les voûtes de la Bastille avant de ressurgir en pleine nature. Avec ses eaux tranquilles bordées d’arbres centenaires, il est traversé par d’élégantes passerelles. Le long de ses berges ont fleuri des bistros rétro. Ici et là, un témoignage a inspiré les cinéastes de « l’Hôtel du Nord » de Marcel Carné au « Fabuleux destin d’Amélie Poulain » où celle-ci aimait à faire des ricochets le long de ses berges.

 

paris en automne

 

L’arc de Triomphe voulu par Napoléon parachève depuis 1836 les deux kilomètres des Champs-Elysées. Les commerces, les bureaux, les cinémas ont remplacé les hôtels bourgeois du 19e siècle sans réussir à détruire la majesté de cette avenue où le mètre carré est l’un des plus chers au monde.

 

paris en automne

 

La Tour Eiffel, Notre-Dame de la rive gauche

Les statues dorées de l’esplanade du Trocadéro marquent le pas en face du monument le plus connu de la capitale. Inspiratrice des peintres, muse des poètes, vigie de la télévision, reine des faits divers drôles ou tragiques, la tour Eiffel, avec sa dentelle de fer, si mal aimée des Parisiens dans sa jeunesse, demeure la première dame de Paris.

 

paris en automne

 

Si, un jour, l’île de la Cité, avec Notre-Dame et la Sainte-Chapelle, et l’île Saint-Louis, avec ses quais enchanteurs, décidaient de rompre leurs amarres du Pont-Neuf au pont Sully. Si un jour, l’antique Lutèce partait à la dérive en laissant sur une rive de la Seine l’Hôtel de Ville et sur l’autre le quartier Latin. Si, un jour, Paris perdait son cœur … Avec des si, on mettrait Paris en bouteille.

 

paris en automne

 

14/09/2013

* PHILIPPINES, archipel des irréductibles

Un archipel du Pacifique enchanteur, convoité et spolié. « Gitans de la mer », les Badjaos portent bien leur surnom dans une ancienne colonie espagnole. Ces pêcheurs nomades, qui récoltent coraux et coquillages dans la mer des îles sulu, gardent presque tous la fierté de leurs ancêtres navigateurs venus de Malaisie.

 

philippines

 

Hier coupeurs de têtes d’envahisseurs espagnols ou japonais, aujourd’hui guérilleros combattant le régime politique en place, les Philippins montrent depuis des siècles leur volonté farouche de s’opposer à toute forme d’oppression. Avec le sourire. On dit en effet de ce peuple au sang chaud qu’il est le plus affable du monde.

Entassés dans les villes bien que disposant de nombreuses îles désertes, éparpillés dans la forêt tropicale ou sur les crêtes de montagnes escarpées, vivent les Philippins. Ils forment une population très hétérogène, parlant des dizaines de langues ou dialectes et au rythme de croissance élevé.

 

philippines

 

Sept Philippins sur dix vivent de l’agriculture ou de la pêche. Dans la baie de Manille, des digues retiennent l’eau des parcs qui servent à la fois à l’élevage des bangus, sorte de gros harengs, et à l’extraction du sel. Au nord de Luçon, sur des pentes raides, les paysans cultivent le riz sur des terrasses que leurs ancêtres Ifugaos ont édifiées il y a de cela plusieurs millénaires. Ces rizières ont été parfois qualifiées de huitième merveille du monde.

 

philippines

 

Sur l’île de Cebu, près de l’endroit où Magellan fut tué par les autochtones, les jeunes filles vont chercher au fond de l’eau coquillages et coraux, pendant que les hommes, eux, sont à la pêche. Les cagoules humides les protègent du soleil et en même temps les rafraichissent. Ces eaux, riches autrefois, sont aujourd’hui presque épuisées.

 

philippines

 

Pour se déplacer dans les myriades d’îles de l’archipel des Philippines, le moyen le plus rapide est évidemment l’avion. Le plus agréable, le bateau : de nombreux ferry-boats relient les îles entre elles. Le moins coûteux, le bus toujours bondé : il y a souvent autant de passagers sur le toit qu’à l’intérieur. Mais le plus coloré est la « jeepney », sorte de gros taxis provenant encore des surplus de l’armée américaine. Décorés de façon criarde, équipés à outrance d’accessoires divers, ils transportent pour un prix modique une quinzaine de personnes, dans les hurlements incessants de la radio.

 

philippines

 

Langues : anglais, espagnol, tagalog (officielles) et près d’une centaine de dialectes divers.

Religion : 80 % des Philippins sont catholiques, 10 % musulmans, 5 % animistes. En fait, les deux grandes religions monothéistes sont partout fortement teintées d’animisme.

 

philippines

 

Pour ce pays qui a 23000 km de côtes, la pêche est une activité rurale. Dans les eaux peu profondes de Cavite, un village sur pilotis, on peut voir des curieux pièges. Les bancs de poissons butent contre l’obstacle, dérivent dans le sens du courant le long des barrières pour finir prisonniers des nasses aménagées tout au bout du dispositif.

 

philippines

 

Des momies vieilles de plus de trois cents ans ont été retrouvées à Kabayan. Près de Bontoc, à Lumyang, les cadavres sont séchés, puis entassés dans des grottes. Pour les Philippins, la mort a une forte signification mystique. Chants, joyeux ou tristes, sacrifices d’animaux, repas, accompagnent très souvent les enterrements.

 

philippines

 

Avec ses milliers d’îles, l’archipel des Philippines a un littoral plus étendu que toutes les côtes des Etats-Unis, la grande puissance tutélaire. Un univers aquatique encore en partie inexploré. Les habitants, de culte musulman, vivent de la pêche et de l’huile de palme. Sa capitale est Manille.

Les îles Philippines ont été occupées par des fils de hardis navigateurs. Des peuples de marins y ont fait souche : des hommes de type négroïde, puis des pêcheurs malais et indonésiens. Ainsi se compose la mosaïque ethnique la plus colorée du Pacifique.

 

philippines

 

06/09/2013

* MARSEILLE (France) - mon voyage en 2008

 

Marseille sourit à la mer. Mais son sourire cache aussi son vrai visage non seulement aux étrangers mais aux Français eux-mêmes.

marseille

La ville la plus insolite et la plus méconnue du monde occidental à effrayé plus qu’elle n’a attiré. Cela n’empêche pas les Marseillais de représenter tous les peuples méditerranéens à la fois. Le célèbre Vieux-Port est réservé à la plaisance et à la pêche. Le port de commerce s’étend sur 8 km de long.

 

marseille

 

Les ateliers du Vieux-Port sont classés monuments historiques

Les fabriques d’équipement maritime d’antan ne produisent plus que du pittoresque. Il appartient au passé le temps où Colbert affranchit le port et où il lui accorda le monopole du commerce avec le Levant et même l’époque où le percement du canal de Suez et l’expansion coloniale firent la fortune de la cité phocéenne.

 

marseille

marseille

 

Le chanvre fétiche de la Canebière

« Cannebé » : les Provençaux appellent ainsi le chanvre. Des corderies étaient jadis établies là où, sur près d’un kilomètre, s’étend la Canebière. Les balcons ornés de ferronneries très ouvragées, mais aussi des piliers d’angle caractérisent les immeubles de Marseille.

 

marseille

 

Marseille regarde surtout vers la mer et montre combien son site portuaire est exceptionnel. Côté terre, la ville se trouve enclavée par les chaînes de l’Esterel et de l’Etoile. Vers l’Ouest, le delta du Rhône et la Camargue marquent à la fois une autre frontière naturelle et l’emplacement d’une importante source de richesse pour la région. La Camargue, productrice de riz, de vin, de chevaux et de … taureaux de combat, est également, grâce à son parc national et à ses plages, un des principaux sites touristiques du Midi et de la France entière.

 

marseille

 

La foire aux aulx tient ses assises sur la place aux huiles

Quand ils qualifient l’ail de « condiment divin », les Marseillais ne suivent pas leurs ancêtres grecs qui, eux, l’appelaient « rose puante ». Vers l’heure du déjeuner, sa forte odeur embaume le Vieux-Port où restaurants et gargotes se comptent par dizaines.

 

marseille

 

La plus vaste cathédrale de France depuis le Moyen Age

Edifiée de 1863 à 1893, la Major est marquée par un style composite : coupoles byzantines culminant sur un plan gothique, des traces romanes.

 marseille

La rose, expression du Marseille moderne

Le grand choc architectural de l’après-guerre eut lieu en 1952, à l’inauguration de la Cité Radieuse de Le Corbusier, vite devenue la « maison du fada » dans le langage imagé des habitants de Marseille.

 

Le dialogue a droit de cité

Parfois devant un pastis bien tassé, au cours d’une bonne partie de pétanque ou simplement assis, ils sont l’exemple de la convivialité.

 

marseille

 

Le monument le plus visité avec le château d’If

La statue de la Vierge qui trône sur le clocher de Notre-Dame-de-la-Garde fut exécutée par Lequesne en 1867 ; un escalier en fonte permet de grimper dans sa tête, à 9,70 mètres de hauteur.

 

marseille