09/11/2013

* TROGLODYTES DE LA FOI (Turquie - Cappadoce) - mon voyage en 1995

Au centre de la Turquie, au croisement des invasions venues d’Orient et d’Occident, la Cappadoce est restée, durant seize siècles, terre chrétienne. Les habitants, d’origine grecque, creusaient dans de fantomatiques excroissances volcaniques leurs églises, leurs citadelles, leurs maisons où l’on retrouve aujourd’hui les traces de la grandeur byzantine.

 

troglodytes de la foi (turquie)

 

Des cheminées des fées habitées depuis la préhistoire

Dans les cônes de tuf formés par les rejets de cendres et de boues du volcan Erciyas, ancien mont Argée, les habitants de la Cappadoce ont creusé leurs maisons. Malgré l’aspect fantomatique du paysage, la région qui entoure Urgup est très fertile. La vigne pousse entre les pyramides volcaniques. Les paysans font sécher le raisin sur le toit plat de leurs demeures. Tomates, figues et pistaches sont aussi expédiées vers Ankara et Istanbul.

 

troglodytes de la foi (turquie)

 

Ils ont la télévision mais pas l’eau courante

En 1923, la population grecque de Turquie fut échangée contre les Turcs vivant de l’autre côté du Bosphore : la Cappadoce devint exclusivement musulmane. L’électricité est installée dans les maisons troglodytes. Cette région est relativement préservée par rapport au reste de la Turquie où sévissent un chômage record, une surnatalité et une émigration.

 

troglodytes de la foi (turquie)

 

Un peuple de paysans et de potiers

Malgré l’afflux de visiteurs, les habitants de la Cappadoce vivent encore de leurs propres ressources. Le manque d’eau dans les maisons creusées dans la pierre a fait se développer un important artisanat de la poterie. Ainsi que la presque la totalité des Turcs, la population troglodyte pratique l’islam chiite, un islam très souple.

 

troglodytes de la foi (turquie)

 

Des églises byzantines creusées dans la montagne

Comme toutes les églises rupestres de la Cappadoce, Saint-Etienne, à Cemilköey a été abandonnée à la fin du XIIIe siècle : vers 1300, les musulmans Osmanlis, moins tolérants que leurs prédécesseurs, les Seldjoukides, occupèrent le pays. Dès le Ve siècle, la région était l’un des principaux foyers du christianisme en Asie Mineure.

 

troglodytes de la foi (turquie)

 

Des champignons de tuf hauts de quarante mètres

Partout en Cappadoce se dressent des cheminées de fées dont le toit, d’une roche plus dure, résiste plus longtemps à l’érosion. Des escaliers ont été creusés dans la pierre volcanique tendre pour donner accès aux pigeonniers. L’élevage des pigeons remonte à la plus haute antiquité. C’est un mets fort prisé, et sa fiente, entreposée au même endroit, est utilisée comme engrais agricole.

 

troglodytes de la foi (turquie)

 

Un pays chrétien pendant seize siècles

Des tablettes cunéiformes du IIe millénaire racontent l’invasion des Hittites en Cappadoce. En 1200 avant Jésus-Christ, des « peuples venus de la mer » occupèrent les lieux. La domination des Lydiens dura jusqu’au milieu du VIe siècle av. J.C. Ce fut alors la prise du pouvoir par les Perses qui firent de la Cappadoce une satrapie. De province, la région devint royaume indépendant. Les troupes romaines de Tibère l’occupèrent au début de notre ère. Elle subit les razzias arabes jusqu’au XIe siècle, puis le pouvoir turc.

 

troglodytes de la foi (turquie)

 

Les commentaires sont fermés.