05/01/2014

* L'ILE DE PAQUES (Polynésie) 2e partie

Leur origine reste controversée, mais comme ces sept statues regardent les îles Marquises, les Pascuans les ont baptisées « les sept éclaireurs de Hotu Matua », car selon la légende, elles ont été érigées en mémoire des sept hommes dépêchées par ce chef polynésien pour préparer le débarquement tout près de là. Penchant parfois pour la dérision, les Pascuans les nomment aussi communément « les sept singes ».

Gravées à l’effigie de « l’homme-oiseau », les falaises d’Orongo étaient le théâtre d’un événement politique. Chaque printemps, des nageurs s’élançaient de ces rocs pour recueillir sur l’îlot de Motu-Nul le premier œuf pondu par des oiseaux migrateurs.

 

l'île de pâques 2e partie (polynésie)

 

Au-dessous du volcan, la matrice des géants mort-nés

Dans la carrière au flanc du volcan Rano Raraku, d’autres géants sont restés inachevés. Le plus grand mesure 22 m et pèserait quelque 300 tonnes. Ils étaient tous taillés dans le tuf volcanique assez tendre.

 

l'île de pâques 2e partie (polynésie)

 

Le plus coriace des casse-têtes pascuans est gravé sur le bois

A l’île de Pâques, il faut rester sceptique, car les Pascuans ont un aimable penchant pour la falsification et l’affabulation.(nombreuses copies) Au nombre de vingt et un, les grimoires jalousement gardés dans une douzaine de musées à travers le monde restent indéchiffrables. En revanche, l’œil de statue est un trésor authentique qui a failli disparaître ; les Pascuans brûlaient ces morceaux de corail blanc pour en faire de la chaux.

 

l'île de pâques 2e partie (polynésie)

 

Pâques a failli être française

L’île de Pâques fut, au XIXe siècle, une colonie française sans statut légal. Les Pascuans sont des mongoloïdes (originaires d’Asie). Ils sont génétiquement plus proches des Polynésiens que des Amérindiens. Elle fut peuplée 500 ans après J.C.

Volcanique, Pâques culmine à 538 mètres, au Maunga Kuma. Plus éloignée que Tahiti de l’équateur, elle a un climat plus frais, plus venteux, humide et brumeux de mai à octobre.

 

l'île de pâques 2e partie (polynésie)

 

Commentaires

Une île perdue au bout du monde, mais vraiment magnifique, et puis l'ambiance mystérieuse qu'elle dégage ne doit pas se trouver dans beaucoup d'autres endroits.

Écrit par : bubble | 08/01/2015

Répondre à ce commentaire

merci beaucoup à bubble de votre visite et de votre commentaire.

Écrit par : josiane | 08/01/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.