22/08/2014

* LA ROUTE DES 3 EMPIRES (Asie)

Entre la Chine et le Pakistan, à travers des plateaux désolés et des montagnes parmi les plus hautes du monde, une route vertigineuse relie des peuples jusqu’alors isolés et déchirés entre les trois grands empires d’Asie : Chine, Inde et Union soviétique.

la route des 3 empires

 

Au pied des plus hautes dunes du monde, paissent des ombres chinoises

Vision lunaire de ces gigantesques montagnes de sable du Xinjiang chinois, à 4000 mètres. Sculptées par le vent, elles sont formées de minuscules cristaux de roche arrachés par l’érosion. Silhouettes sombres sur le fond des tourbières, des yacks domestiques broutent l’herbe rase. Ces bovins sont connus pour leur résistance au froid et leur aptitude à respirer l’air raréfié des cimes.

la route des 3 empires

 

A la rencontre des visages sans voile sous la bannière de l’islam

Dans la bourgade de Taxkorgan (Chine populaire) souriantes, les jeunes mariées tadjiks arborent leur coiffure rituelle : un diadème de maillechort et des boutons cousus dans leurs lourdes tresses mêlées de fil noir. Blancs et musulmans, comme tous les peuples qui vivent sur le tracé de la route, les Tadjiks pratiquent un islam sans austérité. Les jeunes filles qui viennent de trouver époux ne sont pas voilées. Elles portent un pantalon sous leur robe.

la route des 3 empires

 

Un passage très convoité

Du nord au sud, la route du Karakorum passe à travers un kaléidoscope ethnique. Les peuples sont proches des Turcs ou des Perses. Mais la région fut aussi un creuset de civilisations mélangeant « Jaunes » et « Blancs ».

Depuis Alexandre le Grand, les empires orientaux, soucieux de leur sécurité, se sont efforcés de garder les minorités frontalières sous leur influence.  Le « Milieu des Empires » ressemble à un nœud où trois tapis d’Orient (Inde, chine, URSS) auraient entremêlé leurs franges en se disputant le contrôle des peuples.

 la route des 3 empires

Dans la vallée règne sans partage l’eau des glaciers

Non loin de Gulmit, la route longe la rivière Hunza qui demeure le chemin le plus court à travers la chaîne du Karakorum et ses nombreux sommets dépassant 7000 mètres. Les piétons y bravent une eau glaciale. Un petit drapeau indique aux véhicules qui traversent le chenal dont il ne faut pas s’écarter. A Karimabad, le palais du sultan, le mir de Hunza, désaffecté depuis 1907, se dresse sur un promontoire au pied des glaciers Ultar.

 

la route des 3 empires

De splendides oasis où le soleil change en or les récoltes d’abricots

 

A 2000 m d’altitude, dans le décor des montagnes surnommées « les cathédrales de Pasu », les paysans pakistanais font sécher des quantités d’abricots. Ces fruits sont aussi précieux dans les déserts d’Asie centrale que les dattes au Sahara. On en fait des poudres, des sirops et des galettes que les caravaniers emportent sur leurs chameaux ; et on presse les noyaux pour en extraire de l’huile.

 

la route des 3 empires

 

Commentaires

Une bien belle balade que vous nous proposez. Et la dernière photo est la bienvenue pour nous réchauffer un peu après tous ces paysages de montagne :-)

Écrit par : star | 26/08/2014

Répondre à ce commentaire

merci beaucoup de votre visite et de votre commentaire.

Écrit par : josiane | 26/08/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.