27/08/2014

* TURQUIE ANTIQUE

La civilisation occidentale a besoin de se ressourcer et de redécouvrir ses plus lointains ancêtres : la Turquie d’avant les Turcs mérite à elle seule une grande exploration. L’Asie Mineure conserve en effet un fabuleux patrimoine. De l’aube de l’humanité à la Rome impériale, de Troie à Byzance, huit mille ans d’histoire jusqu’au Moyen Age ont laissé en Anatolie les traces de rois de légendes, de héros mythiques, de pionniers, de conquérants, d’artistes et de savants de génie, dont les Européens sont pour une part les héritiers.

turquie antique

 

Le port du miracle grec miroite dans l’eau du ciel

Dans l’Antiquité, les ports de la mer Egée ont fait la fortune de la Grèce d’Asie. Milet a perdu son accès à la mer : la puissance maritime s’est échouée dans les terres à la suite d’un ensablement progressif. Et le site ne baigne plus que dans les eaux de pluie. L’une des gloires de la cité ionienne est d’avoir fondé de nombreuses colonies, dont la Byzance grecque.

 

turquie antique

L’Empire byzantin assiégé a enterré ses villes

Au centre de l’Anatolie, le monde troglodytique de la Cappadoce attire une foule de visiteurs médusés. Ce ne sont pas seulement des maisons qui sont bâties dans le tuf volcanique mais des cités entières. Une vie souterraine s’est organisée à l’époque où les Byzantins avaient à redouter les assauts répétés des Arabes. Ces refuges ont inspiré de grands artistes.

 

turquie antique

Ce sanctuaire chrétien a survécu à la chute de Constantinople

La basilique Sainte-Sophie a la fierté d’une reine vaincue qui reçoit l’hommage de son vainqueur. Cette église chrétienne fut le grand sanctuaire des empereurs byzantins. Le nouveau maître ottoman la flanqua de minarets et la reconvertit en mosquée. Aujourd’hui, le monument réhabilité en musée témoigne de l’originalité du génie du christianisme associé à la Rome d’Orient.

 

turquie antique

Au soleil levant de l’Occident

Anatolie, en grec ancien, veut dire « le pays où le Soleil se lève ». Les paysages chantent tour à tour les colères des dieux et la douceur de vivre. D’est en ouest, du nord au sud, l’Orient s’est mesuré à l’Occident comme un couple terrible millénaire qui enfanta la civilisation occidentale.

 

turquie antique

Le destin du monde latin sur les pierres d’Anatolie

Si la Mésopotamie fut le berceau de l’écriture, les civilisations anatoliennes jouèrent un rôle déterminant dans l’évolution du langage écrit. Ce fut d’abord le règne du cunéiforme de style assyrien, (signes gravés, de la forme d’un coin) puis s’imposèrent les hiéroglyphes, signes figuratifs ou idéographiques. Les Hittites maîtrisèrent les deux modes de graphisme. L’alphabet grec fut très tôt adopté dans les royaumes de la Turquie antique.

 

turquie antique

 

Des conquérants qui rivalisèrent avec l’Egypte

Fondateurs du premier grand Etat centralisé d’Asie Mineure, les Hittites se partagèrent avec les Egyptiens l’hégémonie au Proche-Orient. Pendant quatre siècles, ils ont influencé la politique dans le monde méditerranéen.

 

turquie antique

La capitale de la province romaine d’Asie : Ephèse (IIe siècle après J.C.)

Un grec ionien aurait fondé mille ans avant notre ère, au bord de la mère Egée, la première cité d’Ephèse. Puis la seconde cité fut bâtie en retrait de la côte, près du temple de l’Artémision. Au IIIe siècle avant J.C., reconstruite dans la vallée, Ephèse connut une nouvelle splendeur. C’est sans doute l’un des sites antiques dont les monuments de l’époque gréco-romaine sont les mieux conservés. Les voies romaines ouvrent des perspectives sur un espace urbain  grandiose.

 

turquie antique

La Rome d’Orient qui régna sur le monde

Un empereur romain, Constantin, donna son nom à une capitale. Cette capitale donna son nom à un empire : tel est l’avatar épique de Constantinople-Byzance. Cette hydre s’étendit jusqu’en Europe centrale et en Espagne. Les ottomans, qui la vainquirent, n’inventèrent rien de son impérialisme : ils occupèrent le terrain à sa place.

 

turquie antique

 

 

Les commentaires sont fermés.