09/09/2014

* LA BRENNE (France)

LA BRENNE SAUVEE PAR SES EAUX (France)

Aux marges du Berry, dans l’une des régions les plus déshéritées de France, repose une enclave secrète presque inconnue des Français : la Brenne. Ne sachant qu’y faire pousser, les moines, au XIIe siècle, eurent l’idée d’y emprisonner les eaux et de créer de longs chapelets d’étangs. Comme au Moyen Age, les poissons y frétillent entre les roseaux et les oiseaux s’y cachent. Quelques hommes s’accrochent à cette terre qui a oublié de laisser passer les années.

la brenne (france)

 

Scènes de pêche séculaires

Sur l’étang de la Mer-Rouge, les pêcheurs répètent les gestes des religieux de jadis. L’hiver venu, l’étant est vidé de ses eaux. Les poissons (en majorité des carpes) qui se sont réfugiés devant la bonde sont pris dans la nasse. Reste à les récupérer à l’aide de filanches, vastes épuisettes dépourvues de manche.

la brenne (france)

 

Notre Dame de la Mer-Rouge

Terroir modelé au rythme des prières qui réglaient les journées des moines, la Brenne est un fragment d’Europe primitive. Même les sanctuaires ont le port modeste et se cachent sous des arbres dont les branches s’étalent pour mieux gagner le ciel.

 

Pays sauvage au quotidien

La brume du matin qui noie les étangs cache une vie foisonnante. La guifette moustac, le grèbe à cou noir, le vanneau huppé et des barges à cou noir font partie des quelque deux cent cinquante espèces d’oiseaux qui nichent en Brenne. Des visons et des loutres y vivraient encore.

 

la brenne (france)

Souvenir d’une royale maîtresse

Le château du Bouchet fut la demeure familiale de Madame de Montespan, qui partagea la couche de Louis XIV.

la brenne (france)

 

La plus belle oisellerie de France

Le butor étoilé, échassier qui était commun dans la Brenne, n’occupe plus en 1987 qu’une quinzaine d’étangs. Le héron pourpré, était introuvable en 1984. Le constat est lourd : bien qu’elle soit restée à l’écart des excès de la civilisation moderne, cette région de l’Indre est gagnée par l’appauvrissement de la faune, général sur notre planète.

Huit espèces de passereaux hantent en été ces milieux humides : la rousserolle turdoïde, la rousserolle effarvatte, la locustelle luscinioïde, le phragmite des joncs, le bruant des roseaux, la mésange à moustaches, la bouscarle de Cetti ou encore la minuscule cisticole des joncs. En automne, jusqu’à quinze mille hirondelles de cheminée peuplent les roseaux. L’hiver venu, l’étang accueille un millier de canards qui voisinent avec les foulques et les grèbes huppés.

Paradis des tortues cistudes, refuge des espèces de libellules vivant en France, la Brenne est l’une des plus belles oiselleries de France. La Brenne est un chef-d’œuvre créé par l’homme au Moyen Age. Aujourd’hui, il en est le premier dévastateur.

 

la brenne (france)

 

Les commentaires sont fermés.