20/02/2015

* LES CALANQUES DE CASSIS (Méditerranée)

De Marseille à Cassis, les anses rocailleuses attirent beaucoup de touristes ! Les calanques, ce sont vingt sites rocailleux sur 18 km de littoral pour amateurs de varappe, de pêche aux oursins ou simplement de paysages.

A Port-Milou, le Portus melior des marins romains qui venaient s’y abriter, l’âpreté rocailleuse du rivage est tempérée par la vitalité de la flore. Particularité botanique des calanques : les flancs sud abritent des espèces méridionales, les flancs nord des espèces septentrionales acclimatées lors des périodes glaciaires.

Les calanques les plus belles se nomment En-Vau, Port-Pin, Port-Miou.

les calanques de cassis

 

Des criques ont six mille ans

Les calanques doivent leur relief à la prédominance du calcaire, déchiqueté par les mouvements tectoniques et l’érosion. Leur aspect actuel date de six mille ans : le niveau de la mer s’est alors élevé d’une centaine de mètres.

 

les calanques de cassis

Méditerranée Riou, l’île nue …

Squelette décharné, l’île de Riou se dresse comme une menace. Elle préfigure ce que pourraient devenir les calanques, milieu naturel très fragile, si on ne les protégeait pas.

L’île dresse son austère silhouette rocheuse d’une blancheur d’os. Elle est un refuge de rats, de lapins et d’oiseaux ; puffins cendrés d’Amérique du Sud qui font entendre à la saison des amours d’étranges gémissements plus qu’humains, pétrels-tempête, un couple de faucons pèlerins, et surtout une importante colonie de goélands : les fameux gabians qui se nourrissent dans les décharges de Marseille.

 

les calanques de cassis

Rien ne vaut l’approche des calanques en voilier, mais les 145 km de sentiers qui les desservent réservent aussi des surprises. Celui qui mène au belvédère d’En-Vau démarre haut sur le plateau. La sente, à peine discernable, court vallons, éboulis et pentes raides et balisées.

La végétation, sur le plateau est rase, tapie sur le sol pour échapper aux gifles du mistral : pistachiers et genévriers cades blottis en coussinets, cystes cotonneux aux pétales roses chiffonnés…

Passé le col de l’Oule, la falaise tombe à pic, plongeant de 250 m sur l’immensité scintillante de la Méditerranée. Une coupe de marbre blanc et de l’azur dedans, écrivait Taine, à propos d’En-Vau. 

les calanques de cassis

11/02/2015

* LE CAUSSE MEJEAN (Languedoc) France

Au sud du Massif central, les plateaux calcaires des causses déroulent des paysages d’une grandeur austère. Minés par les eaux, leurs sous-sols recèlent parfois des grottes aux décors fantastiques, comme l’aven Armand, dans le causse Méjean.

Dans la grande salle de l’aven Armand, au fil des siècles, la calcite contenue dans les gouttes d’eau tombant de la voûte s’est déposée pour former d’extraordinaires stalagmites. On en compte près de quatre cents qui forment la « forêt vierge ».

 

le causse méjean

 

Séparée du Sauveterre par le Tarn et du Causse Noir par la Jonte, le Méjean est le plus haut des Grands Causses. C’est une steppe glacée pendant l’hiver et brûlante en été.

Villages fantômes, châteaux imaginaires ; dans les roches calcaires des causses, les éléments naturels ont joué les architectes.

 

La corniche de la Jonte

La rivière la Jonte, née à 1350 m d’altitude, sur les pentes nord du massif de l’Aigoual, s’est frayé un passage entre les falaises du causse Noir et la corniche du causse Méjean. Ses gorges sont dominées par les formations ruiniformes ou étranges du Méjean, comme le Vase de Sèvres.

 

le causse méjean

 

La vallée du Dourdou

Le jeu des contrastes entre les vallées boisées du Dourdou et de ses affluents, et le calcaire blanc des causses fait l’intérêt de ce site naturel rarement signalé et donc peu fréquenté. Le paysage séduit et les maisons troglodytes qui le parsèment, souvenirs d’ermitages anciens, parlent à l’imagination …

 

le causse méjean

 

Le chaos de Montpellier-le-Vieux

A 18 km au nord-est de Millau, un extraordinaire enchevêtrement rocheux dû à l’ancien ruissellement des eaux à la surface du causse Noir. Le site, qui couvre 120 hectares, était autrefois entièrement couvert par la forêt et on le disait hanté par le diable ! Aujourd’hui, on peut y flâner agréablement parmi les rochers, sur les sentiers ombragés de pins sylvestres et de chênes.

 

le causse méjean

 

Le pas de l’Escalette

Une ambiance de western ! A 623 m d’altitude, le pas de l’Escalette fait la rupture entre le Larzac aride et la plaine riante du Languedoc. On vient de quitter l’Aveyron pour l’Hérault. Ce très ancien point de passage domine la verte vallée de la Lergue et ses cascades. Des vignes, des oliviers, des mûriers apparaissent …

 

le causse méjean

 

03/02/2015

* AUVERGNE LA CHAINE DES VOLCANS (France)

A l’ouest et au sud de Clermont-Ferrand, alignés sur 35 km, plus de quatre-vingts volcans déroulent le panorama de leurs cônes parfaits. Les plus jeunes ont à peine six mille ans. Admirablement conservés, ils offrent une paisible leçon de volcanologie et des paysages uniques.

Le château de Polignac, juché sur sa coulée basaltique, et la campagne qui l’entoure résument toute la beauté du site aux environs du Puy-en-Velay : un univers constellé de pitons volcaniques, enchâssés dans une campagne riante qui invite à la promenade.

 

auvergne

Les puys d’Auvergne, un musée à ciel ouvert sans équivalent au monde

Des monts du Cantal et de la vallée du Falgoux à la chaîne des Puys, de la paisible randonnée pédestre au superbe vol en montgolfière, en passant par le parapente, les volcans d’Auvergne se prêtent à tous les modes de découverte.

La présence des volcans en Auvergne est un contrecoup du plissement alpin, mais leur extraordinaire densité s’explique par la présence d’un point chaud sous le Massif central. Là, le magma en provenance du manteau terrestre est remonté, déformant, amincissant la croûte terrestre et se frayant un passage vers la surface à travers des failles approximativement orientées nord-sud. L’altitude des cônes, souvent modeste, atteint 1465 mètres au puy de Dôme. A la beauté de ses sites bien préservés, le cœur de l’Auvergne ajoute la sérénité de ses grands espaces.

auvergne

 

Le haut plateau du Cézallier

Le Cézallier déploie ses immenses herbages sur les épaisses coulées basaltiques âgées de plusieurs millions d’années… Au nord du plateau, à La Godivelle, la végétation particulière de la tourbière des Sagnes, réserve naturelle, mérite une étape, tout comme les lacs d’En-Haut et d’En-Bas.

 

auvergne

Les gorges de Chouvigny

Les Combrailles, un pays de collines, de plateaux ondulés, mais aussi de vallons aux gorges profondes creusées par les innombrables cours d’eau … comme la Sioule qui a entaillé le plateau. Les gorges de Chouvigny, peu connues, sont l’un des sites les plus grandioses de cette région.

auvergne

 

Le lac Pavin

Né il y a huit mille ans, dans un cratère soufflé par une explosion, le lac Pavin a des

dimensions modestes. Mais il est fascinant par la perfection de ses formes et la couleur

noire de ses eaux.

 

auvergne