17/07/2015

* MONTS MAUDITS (France)

MONTS-MAUDITS, l’île du vertige

Le massif Aneto-Maladeta est un mythe. Entre Méditerranée et Océan, l’homme ne peut pas marcher plus haut. L’Aneto n’est pas le plus difficile ni le plus technique du massif, c’est juste un passage obligé pour le randonneur.

Le glacier de l’Aneto, d’une superficie d’environ 3 km2 est le plus grand des Pyrénées. L’ascension de l’Aneto à partir du refuge de la Rencluse nécessite de le traverser, mais pour le montagnard pyrénéen, l’Aneto reste le toit d’un monde.

Une impressionnante croix marque l’arrivée au sommet de l’Aneto. S’ouvre alors un panorama avec au nord le massif enneigé de la Maladeta et au sud l’aride haut Aragon.

 

monts maudits

 

Un panorama unique

Le temps d’évoquer l’épopée pyrénéenne en balayant le panorama unique de la Maladeta, un troupeau d’échines de 3000 et plus, dont les noms illuminent le regard du montagnard. Du pic d’Alba (3118 m) au Vallibierna (3067 m), pas moins de quarante trois mille sur les 129 répertoriés sur l’ensemble de la chaîne ! Pic Maudit (3350 m), Margalide (3241 m), pic des Tempêtes (3290 m) aiguille Escudier (3315 m) et les autres …

 

monts maudits

 

Benasque veut devenir la Chamonix des Pyrénées

Camp de base situé à 1138 m pour des courses de rêve, des grimpes à refiler le vertige à l’isard le plus madré. Benasque, un nom qui fouette l’imagination, un village de la Ribagorza aragonaise, garrotté à la grande saga pyrénéenne, point de départs furtifs vers des incertitudes nuageuses, des cheminements au-dessus de gouffres apprivoisés et enivrants.

 

monts maudits

 

Saint-Béat, marqué d’une pierre blanche

Le marbre de Saint-Béat, concassé, pulvérisé pendant l’année, se fait sculpter, caresser au mois de juillet. Le temps d’un festival. Le village de quatre cents habitants, niché au pied du pic du Gar, attend pour cette édition plus de dix mille visiteurs.

 

monts maudits

 

 

monts maudits

Les commentaires sont fermés.