01/08/2015

* LES CHATEAUX DE L'HERESIE (1-Ariège)

Château de Montségur

En 1204, Raimond de Péreille rebâtit cette forteresse sur les ruines d’un précédent édifice à la demande des cathares. A partir de 1232, le château devient le siège de l’Eglise cathare du Toulousain. Mais c’est en 1244 que Montségur entre dans l’Histoire : plus de 200 parfaites et parfaits périssent sur le bûcher.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Château comtal de Foix

Dominant la ville depuis son rocher, il rappelle la puissance de la famille des comtes de Foix, étroitement liée à l’histoire du catharisme en Languedoc. Après plusieurs assauts infructueux des croisés contre le « rocher de Foix », Raimond Roger livre la forteresse en 1215.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Château de Roquefixade

Le château contrôlait la route entre Foix et le Pays d’Olmes. Au XIIIe siècle, il sert de refuge aux cathares.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Château d’Usson

Usson aurait hébergé des parfaits fuyant Montségur.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Château de Lordat

Après le siège de Montségur, en 1244, la citadelle servit de refuge aux derniers cathares.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Château de Mirabat

Son nom signifie « regarde en bas », et l’on comprend pourquoi. Perché à 1272 m d’altitude, ce château est l’un des plus vieux d’Ariège. Ses liens avec le catharisme sont plutôt flous.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Tour du Castella de Tarascon-sur-Ariège

Sur l’actuelle tour ronde du Castella, on peut encore voir les armes des comtes de Foix (taillées dans la pierre au XIVe siècle) qui affrontèrent Simon de Montfort.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Les commentaires sont fermés.