18/03/2014

* LA BRETAGNE (France) mon voyage en 1991

Avec ses îles, ses côtes et ses grèves, ses ports de pêche et de plaisance, sa lande, ses châteaux et ses cités de caractère, la Bretagne n’est pas seulement un lieu privilégié pour vacances toniques mais aussi une terre de France celtique. Elle s’affirme de plus comme une région dynamique, cherchant un modèle d’équilibre pour assurer sa place à l’ouest de l’Europe.

 

la bretagne (france)

 

La jeunesse compte bien reprendre les rênes

La péninsule armoricaine est composée de pays dont les particularismes s’expriment dans le parler et le costume. Les coiffes disent encore, les jours de fête et de pardon, les identités locales. Mais sortir du coffre ancien l’habit de tradition n’est pas complaisance de folklore. C’est une affirmation sincère de son patrimoine culturel. La mémoire se transmet encore aux jeunes.

 

la bretagne (france)

 

Citadelle des plus grands coureurs d’aventures

Saint-Malo, la cité aux mânes corsaires qui avait résisté aux Normands, tenu tête aux jacobins comme aux rois, n’allait pas se laisser engloutir sous le déluge de bombes qui l’a détruite à 80 % à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Remarquable fut la reconstitution, à l’intérieur de ses remparts, de ses maisons des XVIIe et XVIIIe siècles.

 

la bretagne (france)

 

Les saints de pierre protègent les campagnes

L’art sacré couvre toute la campagne de la haute à la basse Bretagne. Villages et bourgs sont comme satellisés autour de l’église et de l’enclos paroissial. La richesse et la finesse des calvaires, l’inspiration de la statuaire fond des monuments des plus modestes cités des ensembles architecturaux que peuvent jalouser les sièges épiscopaux.

 

la bretagne (france)

 

Un archipel de douceur échancré de petits fjords

A 14 km de la pointe de Quiberon, Belle-Ile est un joyau de l’archipel breton. L’extrémité nord se prolonge d’îlots raccordés au socle principal par des bancs de sable où la mer s’insinue à marée haute. On y rêve à une Norvège en miniature qui aurait dérivé vers le sud pour jouir d’un climat bien tempéré. De Cancale à Saint-Nazaire, le littoral se déroule sur 1100 km, mais il double sa longueur si l’on inclut les îles innombrables.

 

la bretagne (france)

 

Un abri paisible au détour de la rivière

Au bord de l’Aven, une rivière dont l’eau alimentait autrefois les moulins de Pont-Aven, le petit port artisanal de Rosbras évoque le charme tranquille des multiples ports fluviaux des abers (embouchures étroites) où reflue l’océan et où viennent s’abriter les bateaux à l’intérieur des terres. On les appelle aussi des rias. Au jusant, s’y échouent canots et chalutiers.

 

la bretagne (france)

 

Vigile exposé aux humeurs de la mer

Sur les sept îles principales de l’archipel qui s’étend au-delà de la pointe Saint-Mathieu (Finistère), deux seulement restent habitées : Ouessant et Molène, barrées d’écueils et battues par les courants du Fromveur. Dans cette mer houleuse, les phares jouent un rôle capital.

 

Qu’il vive sur la côte ou dans l’intérieur, près de l’Atlantique ou dans les mers du Sud, sédentaire ou navigateur, chaque Breton a conscience d’appartenir à la même civilisation. Dans toute la péninsule d’Armorique, aux yeux des habitants, il n’y a rien de partition.

la bretagne (france)

 

 

 

12/03/2014

* LA GUYANE (Amérique du Sud)

LE DEFI VERT DES HMONGS (Guyane)

Venus du Laos depuis 1977, des Hmongs se sont réfugiés en Guyane française et y ont réussi l’inimaginable. Transformant des hectares de forêt en jardins, ces Asiatiques assurent l’essentiel de la production en fruits et légumes verts de ce département d’Amérique du Sud.

 

la guyane

 

En ville, l’art d’étaler les fruits de leur labeur

Au marché de Cayenne, dont les murs sont décorés de peintures rappelant l’origine africaine de nombreux Guyanais, les Hmongs présentent dès l’aube les trésors croquants de leurs champs. Chaque semaine, 60 tonnes de fruits et légumes cultivés par la communauté parviennent en ville.

la guyane 

Au village, seuls les jours de noces sont chômés

Dans la société hmong, il est interdit d’épouser un membre de son clan, et le mariage, auquel est convié tout le village, se célèbre au terme de négociations sur « le prix du sein », la dot payée en barres d’argent.

 

Aux champs, guerre déclarée aux milliards d’insectes

De la forêt proche, des myriades d’insectes s’abattent sur les cultures des Hmongs qui doivent utiliser des flots d’insecticide pour les tenir en respect. Les grand-mères sont devenues expertes dans ce combat et l’enseignent aux jeunes.

 

la guyane

 

Une terre d’immigration

Seul département français d’outre-mer en Amérique du Sud, la Guyane s’étend sur 91000 km carrés. Les premiers habitants furent les Amérindiens ; puis débarquèrent, à partir du XVIe siècle, les européens et plus tard, avec eux, les Africains réduits en esclavage ; enfin vinrent, au XIXe siècle, les Chinois, suivis par d’autres Asiatiques dont les derniers en date sont les Hmongs.

On dénombre aujourd’hui 40 nationalités sur le sol guyanais, la population comportant 35 à 40 % d’étrangers, dont plus d’un tiers en situation irrégulière, originaires pour la plupart des Etats voisins : Brésil, Surinam et Guyana. Dans ce creuset multi ethnique, le groupe prépondérant est celui des Créoles, comme on appelle ici les descendants des esclaves noirs, ceux des immigrés européens et antillais, ainsi que tous les métis de ces générations successives.

 

la guyane

 

Les chinois, de diverses origines, forment une société très fermée ; ils sont à la tête du commerce et de la restauration. Les Brésiliens viennent surtout par migrations saisonnières, à la recherche d’un travail dans le bâtiment, l’industrie du bois, la chasse professionnelle. Les Haïtiens occupent en majorité des emplois subalternes ; les hommes dans la voirie, le gardiennage, et les femmes dans la domesticité.

 

la guyane

 

07/03/2014

* LE CREPUSCULE DU DESERT (Californie)

 

Les Etats-Unis d’Amérique savent-ils encore protéger leurs plus beaux espaces ? Non loin des villes en pleine explosion, l’immense désert de Californie et ses trésors naturels comme la Vallée de la Mort ou l’étrange lac Mono sont inscrits à l’inventaire des chefs-d’œuvre en péril imminent.

 

le crépuscule du désert (californie)

 

Le chapardage menace les sabres des cactus

Les grands espaces du Joshua Tree National Monument arborent des arbres de Josué, qui lui ont donné son nom. Dans les White Mountains, les branches des pins Bristlecones racontent quelquefois cinq mille ans d’histoire. Aujourd’hui, des marchands clandestins de plantes déterrent les plus beaux cactus pour les vendre.

 

le crépuscule du désert (californie)

 

La moto saccage la houle des sables

Près de la frontière mexicaine, les dunes de sable d’Algodones sont sillonnées chaque week-end par des motards qui ravagent aveuglément plantes et terriers. Les lacs épuisés pour approvisionner Las Vegas en eau et rongés par le sel témoignent aussi de la volonté abusive des Américains d’exploiter les ressources du désert.

 

La soif des villes assèche les grands lacs

Sur la frontière du Nevada, à l’est de la Californie, le lac Mono dresse ses temples de calcaire sculpté vers la pureté du ciel. Les besoins en eau de Los Angeles ont abaissé le niveau du lac de 15 mètres. Les oiseaux du Mono, comme les cactus du voisinage ont disparu.

 le crépuscule du désert (californie)

Les cheptels gangrènent le territoire des bêtes libres

Au cœur du désert Mojave, la ville de Barstow luit dans ses lumières de western. Il reste des cow-boys dans le désert de Californie. Les troupeaux migrent en permanence, piétinant l’écosystème fragile du désert et de sa faune : chevreuils, pumas et moutons sauvages.

 

le crépuscule du désert (californie)

 

Eaux captées pour assurer une longue vie aux machines à sous

Il faut de l’eau, toujours et encore plus d’eau. Le long du défilé scintillant des casinos et des nouveaux faubourgs clinquants, peu de choses pour rappeler qu’on se trouve dans le désert Mojave où il ne pleut pour ainsi dire jamais. Alors que la voracité des complexes hôteliers à jets d’eau, des bassins à dauphins, des aquariums, des golfs, des lacs artificiels pour amateurs de voile improbables, des gazons mégalos, reste insatiable jusqu’à l’avidité.

 

le crépuscule du désert (californie)

 

Les épaves du progrès se dressent pour longtemps

Les décors de films laissés sur place, les villages abandonnés datant de la ruée vers l’or ne gâchaient pas trop le paysage du désert de Californie ; ils contribuaient à la légende du pays. Aujourd’hui, ce sont les décharges sauvages des industriels et les ordures des particuliers qui jonchent les sols, malgré la surveillance des rangers.

 

le crépuscule du désert (californie)

 

01/03/2014

* AU COEUR DE L'ASIE CENTRALE (Tadjikistan)

Dégagé de l’emprise soviétique depuis 1991, le Tadjikistan est un pays de steppes et de montagnes austères, comme la chaîne du Pamir, frontalière avec la Chine. Mais pour ce peuple musulman héritier d’une civilisation raffinée, les difficultés continuent, partagé qu’il est entre islam et laïcité, traditions et modernité.

A centre du Pamir, dont l’un des sommets culmine à 5900 mètres, le lac Sarezskoye où se jette la rivière Murgab.

 

au coeur de l'asie centrale

 

Mémoire malicieuse du prince des poètes

Portant bottes et turban, vêtu du « tchapane » (manteau traditionnel tadjik), le barde est une célébrité, invité de toutes les fêtes ; Assis en tailleur sur une estrade, s’accompagnant de son « dotar » à deux cordes pincées, il charme son auditoire par sa verve. Son répertoire est inépuisable, composé à la fois de poésies populaires et de multiples facéties. Depuis le VIIIe siècle, les bardes enchantent l’Asie centrale.

 

au coeur de l'asie centrale

 

Folle chevauchée des héros de la steppe

Sport privilégié de nombreux pays d’Asie centrale, le bouzkachi tadjik se pratique souvent à l’automne, après la récolte du coton ou à l’occasion du mariage d’un notable. Des dizaines de cavaliers, dont les meilleurs, les « tchapendoz », portent le casque des tankistes de l’ex-Armée rouge, participent à la rencontre. Celle-ci se déroule en terrain ouvert. La dépouille d’un bouc égorgé sur place que l’on s’arrache au glop, de main en main, fait l’objet des enjeux. Le vainqueur qui dépose sa prise en un point précis, le « hallal », peut gagner un jeune chameau, un cheval ou un service à thé.

 

au coeur de l'asie centrale

 

L’islam a survécu en ces murs

Malgré l’hostilité soviétique aux pratiques religieuses, la mosquée de Sarvistan, dans le village de Rougound, au nord du Tadjikistan, est restée un lieu de culte actif. Plafond et piliers sont en bois peint.

 

au coeur de l'asie centrale

 

De Tamerlan aux soviets

Située à l’extrême sud de l’ex-URSS, aux frontières de l’Afghanistan et de la Chine, la République du Tadjikistan s’étend sur 143.100 km carrés. Elle est couverte aux quatre cinquièmes de montagnes et ses piémonts furent peuplés dès le paléolithique moyen. Au VIIIe siècle, l’invasion arabe entraîne la disparition du royaume de Sogdiane. La culture persane renaît de ses cendres sous l’impulsion des émirs samanides au Xe siècle, à Boukhara.

au coeur de l'asie centrale

Au XVIe siècle, la fermeture des frontières de l’Iran accroît l’isolement relatif des populations musulmanes sunnites de l’Asie centrale. Le Tadjikistan, qui constitue alors la partie orientale de l’émirat de Boukhara, passe sous protectorat russe en 1873.

En 1929, les vallées sont transformées en greniers à coton tandis que les pierres semi-précieuses du Badakhchan sont extraites sous le contrôle direct de Moscou.

 

au coeur de l'asie centrale

 

 

25/02/2014

* L'AUVERGNE (France)

Telle une forteresse imprenable de grands espaces et de volcans assoupis, l’Auvergne d’élève au nord du Massif central, semée de sources, de lacs et de pâturages d’altitude où paissent ses vaches rustiques. Formée par quatre départements, Allier, Cantal, Haute-Loire et Puy-de-Dôme, cette région du cœur de la France apparaît comme un vaste réservoir de nature.

 

l'auvergne (france)

 

 

Sentinelle médiévale au creux de la vallée

A proximité de Saint-Cernin, dans le Cantal, le rude château d’Anjony dresse sur la vallée de la Doire ses quatre tours du XVe siècle coiffées de lauzes. Construit par un compagnon de Jeanne d’Arc qui avait reçu pour mission de protéger le lieu, il vit s’affronter victorieusement la famille d’Anjony à ses voisins et rivaux, les Tournemire.

 

l'auvergne (france)

 

Eaux vives de la montagne surgies en cascade

L’eau est partout présente dans le paysage auvergnat. Drapée en chutes bondissantes comme à la cascade d’Anglard, dans le Puy-de-Dôme, près de Besse en Chandesse, ou plus secrète, courant sous la terre et jaillissant des entrailles volcaniques en sources thermales.

 

l'auvergne (france)

 

Le feu couve encore sous les monts du Cantal

D’un seul regard, tout le massif du Cantal. La large crête des fours de Peyre-Arse ; le cône du puy Griou, tandis que le plomb du Cantal se hausse à peine au-dessus des monts. C’est le plus grand volcan d’Europe ; 70 km d’est en ouest, 50 du nord au sud. Il y a huit millions d’années, il crachait le feu par toutes ses bouches. Des foyers que les spécialistes prétendent seulement assoupis. Pour leur donner raison, l’eau, à Chaudes-Aigues, coule à 82°C.

 

l'auvergne (france)

 

Coups de pioche dans les ateliers du diable

La pierre de Volvic, extraite des carrières situées près de la gare de la petite cité, provient des coulées de lave du puy de la Nugère. C’est une roche andésitique exploitée depuis des siècles. Elle a été utilisée dès le XIIIe  pour la construction de la cathédrale de Clermont-Ferrand. Selon la qualité de la pierre et la finesse plus ou moins grande de son grain, sa couleur varie du gris au noir.

 

l'auvergne (france)

 

Echappée au royaume des volcans et de la gentiane

Façonné par le feu de la Terre et le rabot des glaciers de l’ère quaternaire, le sanctuaire auvergnat dévide ses vallées vertes, ses landes d’estive et ses puys où pousse l’amère et fraîche gentiane aux couleurs d’or. Refuge de traditions, c’est le royaume des échappées sans limite où l’œil se perd et l’esprit s’envole.

l'auvergne (france)l'auvergne (france)