20/02/2014

* L'INDE

INDE - QUAND L’AMOUR DES DIEUX EST UNE FETE

 

C’est dans l’euphorie que les Indiens célèbrent les amours des multiples dieux de l’hindouisme. Autant de cultes que de fêtes, qui coïncident également avec le retour de la belle saison.

 

l'inde

 

Au Rajasthan, la fête de Gangaur honore Gan et Gauri, avatars de Shiva et de sa compagne Parvati. Les femmes célibataires prient pour trouver un bon mari et les épouses pour conserver le leur.

 

l'inde

 

Foule en liesse dans un grand baptême multicolore

Au temple de Baldev, près de Mathura (Etat d’Uttar Pradesh), les cérémonies de Holi qui glorifient les amours de Krishna et de Radha, sa bouvière préférée, sont l’occasion d’une gigantesque douche collective, à base d’eaux colorées.

 

l'inde

 

Complicité débridée des fidèles compagnes de Krishna

Camarades des jeux amoureux du dieu Krishna, les « gopi », selon la légende, chahutaient les vachers : ce rite donne lieu au printemps à un spectacle auquel les jeunes filles de Mathura, maquillées avec soin, participent joyeusement.

 

l'inde

 

Chaque année vient la revanche des guerrières en sari

Version hindouiste de la guerre des sexes ; à l’occasion de Lathmar Holi, les femmes de Barsana (lieu supposé de naissance de Radha) sont autorisées à régler leur compte aux hommes du village voisin, Nandgaon (où vivait Krishna).

 

l'inde

 

Les couleurs de l’allégresse se mesurent au poids

Naguère d’origine végétale, aujourd’hui synthétiques, les poudres colorées se vendent quelques roupies. Il s’en achète des tonnes.

Holi, fête du Renouveau après laquelle, naguère, on étrennait d’autres habits. Holi, fête de la Libération. Beaucoup ont déjà bu du « bhang ». Et, avant la nuit, ils boiront encore de ce breuvage euphorisant à base de chanvre (autant dire de marijuana), plus ou moins parfumé à la cardamone, plus ou moins sucré au miel et enrichi de jus de fruits. Ivresse de la tête et du cœur qui chasse la timidité. Somptueusement parés, les enfants de Mathura incarnent, pour un jour, le dieu Krishna, joueur de flûte, et sa favorite, Radha.

 

l'inde

 

Extraordinaire et incroyable, l’incomparable frénésie et le défoulement fébrile qui s’emparent des hommes et des femmes réunis au temple de Baldev, proche de Mathura. Du haut des toits commence bientôt une invraisemblable canonnade d’eaux parfumées, colorées au pollen d’œillets d’Inde et de soucis, qui sont déversées par hectolitres sur les femmes. Les hommes en rajoutent, se douchant à pleins seaux qu’ils remplissent dans les citernes du temple. Le marbre de la cour devient une piscine glissante où l’on s’étale. Des quintaux de poudre sont déversés depuis les terrasses. Bientôt les femmes se déchaînent, déchirant les chemises trempées des hommes, les tordant en une sorte de fouet et s’en servant pour les flageller, dans une ronde qui semble ne pas devoir finir.

Toutes les couleurs confondues en composent une autre, indéfinissable, qui transforme, masque, unit les protagonistes. Ils sont dans un autre monde. Pour quelques instants, l’Athman se joint au Brahman, l’âme individuelle se fond dans le divin.

 

l'inde

 

Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l'inde |  Facebook |

15/02/2014

* LA BAIE D'ARCACHON (France)

ARCACHON LA BAIE MAGNIFIQUE 

Le bassin d’Arcachon, au sud-ouest de Bordeaux, délimite un univers presque clos de l’Atlantique. Repliée sur ses rudes traditions de pêche et d’ostréiculture mais abritant une station balnéaire réputée, cette vaste baie, en s’ouvrant sur le tourisme, a découvert le monde louvoyant des résidences secondaires, qui laissent sa beauté endormie les trois quarts de l’année.

 

la baie d'arcachon (france)

 

La douceur des choses à portée de terrasse

La jetée Thiers s’étire depuis la belle promenade d’Arcachon et ses tamaris. Au printemps, des terrasses gagnées sur la chaussée font leur apparition et donnent à l’ensemble un charme languide très prisé.

 

la baie d'arcachon (france)

 

La marée basse piège la flottille

La fin du jusant découvre les trois quarts de la surface du bassin, soit 115 km carrés de plages et de marécages. Près des rives, la vieille pinasse des ostréiculteurs côtoie leurs nouveaux bateaux plats et des voiliers de toutes tailles. Arcachon, qui possède le seul port en eau profonde de la baie, ne peut accueillir toutes les embarcations du bassin.

 

la baie d'arcachon (france)

 

L’architecture folle d’un siècle néocolonial

Station balnéaire née au XIXe siècle d’un pari misant sur l’immobilier et les vertus thérapeutiques de l’environnement. Arcachon possède un patrimoine de villas uniques par leur architecture néocoloniale.

 

Les nuits de décembre réveillent le port assoupi

Vétuste, le port ostréicole de la Teste reprend vie les nuits de décembre quand la corporation se mobilise pour faire face à la consommation colossale d’huîtres lors des fêtes de fin d’année. Profession difficile, l’ostréiculture perd ses travailleurs.

 

la baie d'arcachon (france)

 

Des sables mouvants au seuil de la nasse

Autour du banc d’Arguin, réserve naturelle et havre de plaisanciers, la passe nord et la passe sud qui frôle la dune du Pilat, constituent les accès au bassin. Une houle ouest-nord-ouest et la violence des flux qui fait dériver les hauts fonds sableux rendent ces passes dangereuses par gros temps. Parfois, les chalutiers débarquent leurs prises à Saint-Jean-de-Luz.

 

la baie d'arcachon (france)

 

Un triangle bien capricieux d’accès

A chaque flux de l’Atlantique, 370 millions de mètres cubes d’eau salée recouvrent les 156 km carrés de la surface du bassin. Ce va-et-vient modifie le profil de la région.

 

Une station en quête de jouvence

En juillet et août, les tentes rayées de la plage d’Arcachon donnent un petit air rétro à la cité balnéaire, gourmande de visiteurs. La ville phare du bassin, dont les autres communes envient la notoriété, cherche à dynamiser son image.

 

la baie d'arcachon (france)

 

11/02/2014

* LES SEYCHELLES

APRES LE CHAOS NAQUIRENT LES SEYCHELLES

 

Pierre philosophale du bonheur touristique, cette dent de granite qui resplendit au soleil semble avoir l’âge du monde. Voilà cent cinquante millions d’années, le continent originel s’est disloqué ; l’Afrique et l’Inde se sont séparées. De cette débâcle demeurent, en plein océan Indien, quelques poussières d’îles : les Seychelles. La mer y regorge de poissons et les arbres de fruits. Cette archipel veut rester un « paradis ».

 

les seychelles

 

 

Les îles étonnantes où la nourriture est au bout du harpon

Le poisson est leur nourriture principale. A La Digue, une des îles aux rocs les plus surprenants, très fréquentée par les touristes, les pêcheurs attrapent aussi les poulpes au moyen de lances de bois.

 

Avec le progrès est venue la tôle ondulée

Traditionnellement, les maisons possédaient des toitures de palmes. Puis à Mahé, l’île principale, les demeures ont été revêtues de tôle. Les couleurs vives égaient la tristesse de ce matériau.

 

les seychelles

 

Des produits que la nature a gâtés

Les marins débarquant sur la grande île l’appelèrent Abondance. La muscade était alors fort prisée. Très recherché en France par les amateurs d’aquariums, le poisson-perroquet passe ici à la poêle. Produit du cocotier, le coprah vient en tête des exportations. Noix géante, le coco-fesse se vend comme souvenir.

 

les seychelles

 

Pour séduire les touristes, tous les clichés exotiques

La femme créole du rêve touristique seychellois diffusé par les agences de publicité et les romans d’espionnage aurait juste assez de sang européen pour avoir de jolies formes ; d’ascendance britannique pour avoir de bonnes manières ; d’asiatique pour être exotique ; et d’africaine pour posséder un « charme sauvage ».

 

les seychelles

 

Petit monde et grandes distances

Situé dans l’Océan Indien, à 1600 km de la côte africaine, l’archipel des Seychelles compte 92 îles et îlots dispersés sur 388.500 km carrés. Mille cent km séparent la lointaine Aldabra, au sud, de Mahé, l’île principale où est située Victoria, la capitale. Trente-deux de ces îles sont granitiques. Ce sont les plus montagneuses. La langue courante est le créole, mais l’anglais et le français sont respectivement parlés. Les ressources principales demeurent le tourisme, le coprah et la pêche.

 

les seychelles

 

06/02/2014

* ROTTERDAM (Pays-Bas)

ROTTERDAM S’OFFRE UNE VILLE (Pays-Bas)

Premier port du monde, Rotterdam a longtemps vécu en infirme ; depuis que les bombes allemandes de 1940 l’ont amputé de sa cité. Le cœur de l’agglomération souhaite revivre désormais comme une ville et les urbanistes multiplient les projets et les réalisations. Sature de béton, le centre s’oriente vers des structures plus gaies.

 

rotterdam (pays-bas)

 

Retrouvailles entre la vieille cité et la mer

Une tour-crayon, une cité-forêt et une marina servent désormais de trait d’union entre le nouveau centre et la Nouvelle Meuse. Le chemin est ouvert sur le grand large. On retrouve la trinité chère au Moyen-Age : l’eau, le bateau et les magasins. Rotterdam l’avait oubliée dans l’après-guerre en négligeant ses vieux ports pour bâtir son centre commercial autour de la gare du chemin de fer et l’hôtel de ville.

 

rotterdam (pays-bas)

 

La campagne hollandaise est entrée dans la ville

On se croirait dans un village de pêcheurs du Zuiderzee avec ses maisons de briques et ses toits à pignon étroit. Et pourtant, cette cité a été créée sur l’ancien héliport, tout près du Hofplein, la fontaine où bat le cœur de la ville.

 

rotterdam (pays-bas)

 

Du tricolore pour les maisons du soleil

Le mouvement alternatif et écologiste est à l’origine de plusieurs projets architecturaux à Rotterdam. Près de Oude Plantage, à quelques encablures de la Nouvelle Meuse, on a imaginé des maisons qui présentent au soleil leurs grandes façades aux trois couleurs du drapeau des Pays-Bas. L’air qui circule dans les capteurs solaires réchauffe l’habitation.

 

rotterdam (pays-bas)

 

Un trombone qui se prend aussi pour une grosse caisse

Ce sont essentiellement des turcs et des natifs du Surinam qui habitent l’ensemble surnommé « Le Trombone ». Les familles nombreuses sont logées dans la grande courbe ; un inconvénient majeur puisque les bruits rebondissent d’une paroi à l’autre en une gigantesque caisse de résonance.

 

Un jardin de plantes vertes pour oublier le gris du pays plat

Jusqu’en 1974, l’eau potable de Rotterdam était filtrée par trois stations situées près du château d’eau. La municipalité de la ville a décidé de freiner l’exode urbain. Attirés par les cités nouvelles, les habitants fuyaient le centre voué en priorité aux affaires et au commerce. Vieillards, déshérités et chômeurs habitaient les quartiers devenus des zones insalubres. Les quartiers proches des bassins ont été privilégiés.

 

rotterdam (pays-bas)

 

01/02/2014

* GANVIE (Bénin - Afrique)

 

GANVIE, UNE VENISE AFRICAINE (Bénin)

Sur le lac Nokoué, au Bénin, la cité lacustre de Ganvié, la plus vaste d’Afrique, est souvent présentée comme une Venise tropicale. Mais les activités liées au génie des lieux, cachent une réalité moins souriante. Les épidémies, la pollution et la raréfaction du poisson qu’elle entraîne rendent aléatoire la vie des habitants qui se nomment eux-mêmes, fièrement, Tofinu, les hommes de l’eau.

 

ganvié (bénin)

 

Des banlieues aquatiques qui rongent le lac

La population de Ganvié et de So Tchanhoué, les deux principaux centres lacustres, ne cesse de croître, et les maisons sur pilotis s’avancent de plus en plus profondément à l’intérieur du lac Nokoué. Les conditions d’hygiène sont déplorables car l’eau du lac n’est pas potable. Et les tempêtes détruisent parfois des centaines de maisons.

ganvié (bénin) 

L’espoir d’une pêche miraculeuse

Après avoir soigneusement entretenu six mois durant son acaja, le pâturage aquatique clôturé de fascines qu’il possède sur le lac, le pêcheur peut enfin procéder à la récolte. Il y a quelques années encore, les grands filets tendus pour l’occasion renfermaient suffisamment de poissons pour faire vivre toute sa famille pendant plusieurs mois.

 

ganvié (bénin)

 

On l’appelait le Quartier latin de l’Afrique

A l’ouest de l’Afrique, comme un poing dressé à la verticale du golfe de Guinée, la république populaire du Bénin étire du nord au sud ses 112622 km carrés entre le petit Togo et le grand Nigeria. Indépendant depuis août 1960, ce pays, appelé Dahomey jusqu’en 1975, continue d’entretenir des liens privilégiés avec la France. L’essentiel de la population est regroupé dans le sud du territoire où se trouvent les villes principales : Porto-novo, capitale administrative et Cotonou, véritable capitale économique.

Plat pays, dont le plus haut sommet, le mont Sagboroa, culmine à 641 mètres, le Bénin, situé dans une région intertropicale, a deux grandes zones climatiques.

Le Bénin reste l’un des pays les plus pauvres d’Afrique. Pourtant, la qualité de ses élites intellectuelles, la richesse de son art, dès le XIVe siècle s’est développé un art royal d’objets et de statues en bronze comparable aux chefs-d’œuvre découverts à Ife, au Nigeria, et de sa littérature lui avaient valu d’être surnommé le Quartier latin de l’Afrique.

 

ganvié (bénin)