28/06/2013

* LES PYRENEES ORIENTALES (3e partie) - mon voyage en juin 2013

Le jardin des plantes à St Cyprien

 

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

 

Ici, chaque plante est respectée et mise en valeur car toutes nous sont précieuses à plus d’un titre tout en contribuant à la valeur patrimoniale de ce Jardin des Plantes.

 

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

 

Au premier degré, on note d’emblée un certain nombre de végétaux anciens qui constituent à la fois les points forts de l’architecture du parc et des témoins précieux de ce que peut devenir leur espèce dans les environs. Certains arbres ou certains palmiers des Capellans peuvent être qualifiés de remarquables au plan régional ou même national par leur âge ou leurs dimensions.

 

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

 

Au second degré, on est frappé par la physionomie de ce parc, peu conforme à l’image convenue d’un jardin méditerranéen. Le milieu dont il bénéficie lui permet de laisser pousser à leur aise aussi bien les feuillus bien connus loin de la Méditerranée que des plantes adaptées à l’aridité.

 

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

 

Le port de St Cyprien (découverte en bateau)

 

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partieet vive le Pastis

      le marbre rouge du Roussillon

 

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

barbecue à la maison

 

 

Journée des dentelières à St Cyprien

 

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

les pyrénées orientales 3e partieles pyrénées orientales 3e partie

thermomètre à l'ombre

 

Argelès-sur-Mer

 

Au pied du massif des Albères (1157m), là où les Pyrénées plongent dans la mer, le village d'Argelès-sur-Mer conjugue avec bonheur art de vivre, tourisme vert et plaisirs balnéaires.

les pyrénées orientales 3e partie

Un village typique, un lieu de vie coloré à l'accent catalan avec son lacis de ruelles, son église à la tour crénelée (XIVe), ses remparts de "cayroux", son marché traditionnel, son artisanat, ses fêtes…
Une cité mentionnée dès le IXe siècle, une place forte liée aux rois d'Aragon et de Majorque aux XIIIe et XIVe, un village devenu français en 1659.

Un port de plaisance, avec ses places, ses commerces, ses restaurants, ses animations. A quelques milles du Cap Béar, vous apprécierez de vous amarrer pour quelques jours au cœur de la terre Catalane. Tous les secrets de Port Argelès vous rendront l'escale inoubliable, dans un décor inattendu au pied des Pyrénées, au milieu des vignes et des villages cuivrés de soleil.

les pyrénées orientales 3e partie

  

27/06/2013

* LES PYRENEES ORIENTALES (2e partie) - mon voyage en juin 2013

Cerbère

Cerbère se love autour d'une anse étroite découpée dans les derniers contreforts des Pyrénées. Le sol est schisteux, marqué par la présence de fer, d'où son aspect rougeoyant (la llose). Des zones en saillies révèlent des matériaux plus durs tels que quartzites d'aspect bleuâtre (la penya blaua). Le pourtour de la côte est sculpté par l'érosion marine, mais aussi par l'érosion éolienne.

 

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie

 



Point culminant : le Pic CARROITG (678 m).
La végétation est de type garrigue avec quelques rares bosquets concentrés sur les points d'eau.

 

les pyrénées orientales 2e partie

 

Le cap Cerbère, dernier morceau de terre avant l’Espagne.

 

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie

 

Banyuls

A l'extrême Sud de la France, à 14kms de l'Espagne, nos plages et nos criques vous accueillent sous le soleil Catalan. C'est dans les Pyrénées-Orientales, en Pays Catalan, que naissent les vins de Banyuls et Collioure, dont les vignobles se jettent dans la mer Méditerranée. Au coeur de la Côte Vermeille, à 30 minutes de Perpignan, 15 minutes d'Argelès-sur-mer et 10 minutes de Collioure, Banyuls-sur-mer vous attend !

 

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie

 

 

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie

 

Port Vendres

Port continental français le plus proche de l'Afrique du nord, Port-Vendres est un pôle stratégique du commerce international. Premier port des Pyrénées-Orientales, la pêche est un élément indissociable de cette ville, élément qui fût longtemps associé à celle de la vigne.

 

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie

 

 

Collioure

Collioure est un village qui a toujours été apprécié par les peintres, en particulier par de grands maîtres comme Derain, Matisse, Bracque, Dufy .... et aujourd'hui il y a encore de nombreuses galeries et de présentation d'oeuvres de jeunes artistes ....

 

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie



Marqué définitivement par cette période, ce petit port réputé pour la qualité de ses anchois depuis le Moyen-Âge, abrite aujourd’hui des dizaines de galeries de peintures, créant un véritable patchwork artistique. Très pittoresque, ce village aux rues étroites et façades colorées a donné son nom à une Appellation d’Origine Contrôlée : le Collioure.

 

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie

 

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie 

                                                                                              la Sardane

 

 

Le petit train prend son départ sur le front de mer face à la mairie. Après avoir traversé le village il vous conduit à la découverte des coteaux abrupts auxquels est accroché le vignoble. Vous êtes émerveillés par ces vieilles vignes émergeant littéralement de la roche.

 

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie

 

Après un arrêt de quelques instants au Fort Saint-Elme qui surplombe la baie de Collioure, la plaine du Roussillon et la côte, vous repartez découvrir une vue panoramique de Port-Vendres et de ses alentours pour ensuite longer les quais de ce petit port de pêche et de commerce.

 

les pyrénées orientales 2e partieles pyrénées orientales 2e partie

 

Au IXe siècle, une première vigie est édifiée sur ce site stratégique qui domine les baies de Collioure et Port-Vendres. Le Fort St Elme est une construction conçue par l’ingénieur italien Benedetto de Ravenne à la demande de l’empereur Charles Quint. Avec son plan en forme d’étoile à six pointes et la tour en son centre, il annonce les fortifications de Vauban.

 

les pyrénées orientales 2e partie

 

Retour à Collioure par la corniche où vous pouvez apprécier une partie de la côte rocheuse avec ses criques.

Le château a été édifié entre le XIIe et le XVIe siècle, résidence des rois de Majorque, d’Espagne puis des rois de France après le traité des Pyrénées en 1659.

Au XVIIe, Vauban le modifie pour lui donner son aspect actuel. Transformé en prison en 1939, il devint le premier camp disciplinaire pour les réfugiés de la guerre civile.

 

25/06/2013

* LES PYRENEES ORIENTALES (1ère partie) - mon voyage en juin 2013

  

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

Saint Cyprien (département : Pyrénées Orientales - Région Languedoc Roussillon)

 

les pyrénées orientales (1ère partie)

 

  

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 notre lieu de séjour

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

St Cyprien est une ville française, située dans le département des Pyrénées-Orientales et la région du Languedoc-Roussillon. La ville de Saint-Cyprien est le chef-lieu du canton. Ses habitants sont appelés les Cypriannais et les Cypriannaises.

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

au bout de la plage de St Cyprien

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

  

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

les pyrénées orientales (1ère partie)

 


Entourée par les communes de Latour-Bas-Elne, Alénya et Argelès-sur-Mer, Saint-Cyprien 
est située à 13 km au Sud-Est de Perpignan, la plus grande ville aux alentours.

  

 

les pyrénées orientales (1ère partie)

Canet en Roussillon se situe au bord de la Méditerranée, à 10mn de Perpignan, 45mn de l'Espagne et à peine 1h des premiers contreforts Pyrénéens.

Une situation géographique et un climat Méditerranéen idéal qui lui octroie un cadre de vie exceptionnel et convoité.

 

les pyrénées orientales (1ère partie)

 

Entre St-Cyp et Canet, il y a l'étang de Canet-St-Nazaire avec ses maisons de pêcheurs en roseau. C'est assez typique.

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

les pyrénées orientales (1ère partie)

 

C'est ici que s'installent les flamants roses

 

 

Palau del vidre – le village du verre (près d’Argelès)

  

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

La magie des souffleurs

L'activité verrière de Palau-del-Vidre remonte au XIIIe siècle. L'Atelier du Verre témoigne de cette tradition dont plusieurs verriers installés dans la commune sont issus. le souffleur de verre, gardien des techniques ancestrales, est devenu aujourd'hui un artiste qui puise son inspiration dans un savoir-faire séculaire. 

 

les pyrénées orientales (1ère partie)

 

C'est un travail de patience et de précision, qui commence tôt le matin. L'atelier n'a pas encore ouvert ses portes aux clients que déjà les verriers s'activent. On prépare les oxydes métalliques qui serviront à la coloration des pièces. Le four et les trois arches sont à bonne température ... Le travail peut alors commencer. Plus qu'une démonstration avec explications à la clef, les souffleurs de verre réalisent ici leur production journalière devant vous, comme s'ils étaient seuls dans leur atelier. A chacun alors d'observer leurs gestes. Ils travaillent généralement à deux sur une même pièce. Le verre est cueilli dans le four à mille trois cents degrés. La boule rouge incandescente, la "paraison", est ensuite constamment manipulée pour rester soudée à la canne. les oxydes, or, rose, manganèse ou encore cobalt bleu, sont ajoutés. Instant magique, le verrier souffle sur la canne pour donner une forme à la matière. Plus tard, le bas de la pièce est aplati. Une fois l'objet formé, il est placé dans l'arche, à cinq cent cinquante degrés, où il refroidit pendant deux jours. Ce n'est qu'une fois ce délai passé que l'on découvre la qualité de la pièce. Car le verre ne tolère pas l'approximatif. Il réclame l'excellence et la passion du métier.

  les pyrénées orientales (1ère partie)

 

 

BARCELONE (excursion d'un jour organisée par les Cars Verts de Perpignan)

 

les pyrénées orientales (1ère partie)

 

Avec notre guide local, découverte des principaux sites et monuments historiques de la capitale de la Catalogne, deuxième ville d'Espagne: tour de ville (le temple inachevé de la Sagrada Familia, le Paseo de Gracia et les façades modernistes de Gaudi, la Place d'Espagne et le Palais National, la colline de Montjuich et le site olympique, le port) et visite pédestre du quartier gothique où se trouvent tous les monuments construits entre le 13e et le 17e siècle, comme la cathédrale. Temps libre pour flâner sur les Ramblas et s'imprégner de son ambiance particulière.

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

Tour Calatrava                                Sagrada Familia

 

les pyrénées orientales (1ère partie)

les pyrénées orientales (1ère partie)

les pyrénées orientales (1ère partie)

 

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

             Sagrada Familia en miniature

 

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

                                                           maison Mila

  

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)Palais de la musique

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

Cathédrale de Barcelone. Quelle oeuvre que cette cathédrale !...

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

Dans la Cathédrale.

Gaudi, inspiré par les séquoias d’Amérique, a voulu que les colonnes de la nef centrale se ramifient comme des arbres géants au niveau de la voûte. La Sagrada devrait accueillir plus de 13000 fidèles et un chœur de 1500 chanteurs, installé dans les tribunes des bas-côtés.

 

Les pinacles revêtus de mosaïques ont été réalisés par le sculpteur japonais Atsuro Sotoo. Fasciné par La Sagrada, l’artiste a ainsi déjà consacré trente ans de sa vie à continuer le rêve de Gaudi.

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

Palais royal                      colonnes romaines

  

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

Arènes de Barcelone                       Montjuich

 

les pyrénées orientales (1ère partie)les pyrénées orientales (1ère partie)

 

Montjuich                                   les Ramblas

 

Un cœur intrigué par la Rambla

La célèbre avenue coupe en deux les quartiers populaires du vieux Barcelone. Des remparts les cernaient jusqu’en 1854.

Baptisé « Porte de l’Europe », le pont levant relie les quais du vieux port aux terminaux maritimes internationaux. Une cour intérieure du Raval, quartier populaire et interlope fréquenté par l’Inspecteur Mendez, le héros des romans noirs de F.G. Ledesma.

La plage de la Barceloneta, au nord du vieux port. Ce quartier, autrefois peuplé de marins et de pêcheurs, reste toujours très cosmopolite.

 

les pyrénées orientales (1ère partie)

 

23/06/2013

* BONJOUR !

Je suis de retour de vacances et vous prépare un beau voyage sur ce blog.

Il s'agira des "Pyrénées Orientales", dans le Sud de la France.

Un peu de patience pour la préparation, il sera détaillé en plusieurs parties.

 

A bientôt ! Josiane.

DSCN3390.JPG

27/05/2013

* LES FRERES DU VENT (Sahara)

Au Tibesti l’histoire de l’écorce terrestre se lit dans chaque roche. Du vieux socle cristallin des volcans ont surgi. Des vents violents ne cessent de modeler le paysage. Quand se lève la tempête de sable, les pics de 3000 mètres, pourtant tout proches, deviennent invisibles. Les nomades toubous qui vivent là racontent alors qu’un des leurs a déchaîné les éléments pour échapper à ses ennemis.

 

les frères du vent (sahara)

 

Une contrée où le voyageur ne trouve que ce qu’il apporte

Les alizés, qui soufflent toujours de l’est, ne charrient jamais que du sable et de la poussière. Les rares pluies (25 mm par an, en moyenne) tombent surtout sur les sommets. Au loin se dessine le volcan Emi Koussi, point culminant du Sahara avec ses 3415 m.

 

les frères du vent (sahara)

 

Des boulets de grès façonnés par l’ombre et le soleil

Au nord-ouest du Tibesti, le plateau du Tchigaï est jonché d’énormes blocs sphériques d’un mètre de diamètre, formés de couches sédimentaires friables. On s’explique assez mal leur genèse. D’aucuns y voient une action conjuguée du vent et de l’ombre portée. La course quotidienne du soleil entraînerait un cycle de variations de température et d’humidité suffisantes pour altérer le pourtour de chaque roc.

Le Tibesti a connu deux grandes périodes volcaniques, l’une au tertiaire, voilà 70 millions d’années et la seconde au quaternaire, époque de l’apparition des premiers hommes.

 

les frères du vent (sahara)

 

Un drapeau de poussières rouges, hissé par le soleil couchant

Au-dessus de l’Ehi Timi, haut de 3040 m, lorsque le soleil descend sur l’horizon, le nuage de sable fin soufflé sur les montagnes par les alizés ne laisse filtrer que le rayonnement de couleur rouge. Au crépuscule, la fraîcheur tombe brutalement : les écarts thermiques atteignent 30°C par jour sous abri, et bien davantage au vent.

 

les frères du vent (sahara)

 

Une lutte perpétuelle entre le sable et l’eau

Il y a des milliers d’années, le Tibesti était une région pluvieuse, infiltrées à cette époque, les eaux sont restées accumulées en d’immenses réservoirs souterrains. A travers les couches de grès poreux, des nappes alimentent des résurgences jusqu’à des centaines de km, comme à Ounianga Sérir. Les lacs ainsi formés ne subsistent qu’à l’abri de murailles naturelles qui empêchent les alizés d’y entasser du sable. Mais le vent pénètre par les moindres créneaux. Il pousse au milieu des flots des « langues de désert » alternant avec des marais foisonnant de roseaux. Ici et là, des rochers émergent des vagues, tels des navires pétrifiés. A mesure que les brèches s’agrandissent, le lac s’assèche davantage.

 

les frères du vent (sahara)

 

Des journées de marche pour glaner des graines

Dans les éboulis volcaniques poussent de rares plantes sauvages que les femmes toubous récoltent pendant les mois de disette. Les familles vivent surtout de lait, de dattes et de céréales. La viande est réservée aux grandes fêtes.

 

les frères du vent (sahara)

 

De rares oasis, interdites aux troupeaux

Seuls quelques chèvres et bourricots peut être, dans les villages, nourris de déchets végétaux. Les chameaux, eux, nomadisent au gré des pluies. Les maisons en coupole sont bâties avec des roseaux et des palmes sur des murettes de pierre. En automne, les hommes rejoignent les palmeraies pour la récolte des dattes, après avoir confié leurs troupeaux à quelques bergers.

 

Un chaos de volcans qui engendre des tempêtes

C’est en contournant les reliefs du Tibesti, des cônes de roches éruptives, que s’accélère l’alizé venu du nord-est. Chargé de sable abrasif, il attaque, au sud-est, les grès du plateau de Borkou et, au nord-ouest, ceux du plateau du Tchigaï. Il y creuse de profonds couloirs. Sur les pentes abritées, au sud-ouest, le vent se ralentit, déposant les résidus de l’érosion. Ainsi s’est formé au cours des siècles, un immense océan de sable : l’erg de Bilma.

 

les frères du vent (sahara)