07/07/2010

* NIEUPORT (version Trendy)(mon séjour chaque année)

nieuwpoort

Où se trouve le plus grand port de plaisance d'Europe occidentale ? La plage la plus calme de la côte belge ? A Nieuport, la station balnéaire qui monte !

Si Nieuport n'est pas encore le nouveau Knokke, cette jolie cité balnéaire située à l'embouchure de l'Yser surfe pourtant sur la vague de la tendance. Les deux Nieuport, Nieuwpoort-Stad et Nieuwpoort-Bad, se rapprochent petit à petit et sont promis à devenir le prochain hotspot de la côte belge.

Avec ses pignons, son beffroi, son église Notre-Dame, son hôtel de ville et sa halle aux draps, le centre est joliment préservé. Pourtant aucun bâtiment n'a plus de 90 ans. En effet, en 1918, Nieuport était en ruines et le centre a été reconstruit.

albert 1er

Le monument d'Albert 1er

 

De superbes yachts

Quittez la ville et franchissons le pont qui enjambe l'Yser, sur le droite le site le plus célèbre de l'ancien Nieuport : le monument Albert 1er et le Ganzenpoot, le complexe d'écluses. Avec ses 2.000 anneaux, c'est désormais le plus grand port de plaisance d'Europe Occidentale au nord de La Rochelle. Les eaux sont trop peu profondes pour accueillir des yachts gigantesques mais on peut néanmoins y admirer quelques beaux exemplaires.

yachts

Des phoques qui jouent sur la plage

Cette langue de sable entre l'Yser et le domaine militaire de Lombardsijde est l'une des plus calmes qui soient entre La Panne et Le Zoute. Depuis quelques années, il n'est d'ailleurs pas rare de voir des phoques y jouer.

Le long du Ramblas

Sur la rive gauche de l'Yser, vous découvrirez la nouveauté la plus emballante de ces dernières années= un sentier pédestre et cyclable longeant la rivière en direction de l'intérieur du pays. Le Ramblas de Nieuport entend relier la station balnéaire et la ville.

Des crevettes du jour

A partir du Visserskaai, continuez jusqu'à la minque, cette partie de la ville a bénéficié elle aussi d'un lifting. Le soir, les fontaines assurent un spectacle eaux et lumières. Les nouveaux lampadaires dont penser à des phares, tandis que le toit de l'arrêt de tram revêt des allures futuristes.

De l'autre côté de la route, vous trouverez quelques bons restaurants. Vous pouvez aussi acheter une barquette de crevettes dans l'une des poissonneries face à la minque.

crevettes

 

02/07/2010

* LA RURH (Allemagne)

la ruhr

LA RUHR, capitale européenne de la culture.

La Ruhr est située en Rhénanie du Nord-Westphalie, à environ 200 km de Bruxelles.

La Ruhr : un nom qui évoque des images de cheminées fumantes et de hauts fourneaux. Pourtant, les anciens sites miniers et les aciéries se sont transformés en musées, en centres culturels et en parcs thématiques. De quoi valoir à la région le titre de Capitale européenne de la culture 2010.

La Ruhr, c'est la conurbation de 53 villes, qui représentent pas moins de 5,3 millions d'habitants. Après Londres et Paris, c'est la plus grande agglomération urbaine d'Europe.

Oberhausen : le plus grand shopping center d'Europe

Ville qui s'est développée autour d'un vaste terrain industriel. Après sa fermeture, l'ancien site minier a été transformé en un gigantesque complexe de shopping. Centro, qui compte parmi les plus grands d'Europe. Tout près de là se trouve également le Casometer, un énorme bâtiment cylindrique dans lequel on stockait le gaz. Depuis 1993, cet espace est dédié à des expositions originales.

Duisburg : une ville très branchée

Duisburg n'est pas seulement le plus grand port intérieur d'Europe. L'ancien entrepôt Küppersmühle est un superbe musée d'art moderne. On retrouve aussi des traces du passé industriel dans le Landschaftspark Duisburg-Nord, qui fait le bonheur des alpinistes et des plongeurs.

duisburg

Duisburg

Essen : l'art au sommet

La ville d'Essen est l'une des cinq villes portail et en même temps le porte-étendard de cette année de la culture. La principale attraction de la ville est le Folkwangmuseum, qui vient d'être rénové. Dans les années 20 et 30, il abritait l'une des plus grandes collections d'art moderne au monde. Les nazis ont confisqué plus de 1.400 de ces œuvres d'art. Le Zeche Zollverein, un ancien site minier est aujourd'hui reconvertit en musée, qui a été immédiatement inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

essen

Essen

Dortmund : culture et Art nouveau

C'est sans doute la ville la plus connue de toute la région. Le gigantesque U présent sur l'un des bâtiments les plus hauts fait encore référence à la Bier-Union, la brasserie qui a entre-temps disparu du centre. Outre des espaces hypermodernes, on y trouve encore un centre convivial, tout comme dans la ville toute proche d'Unna, l'un des rares endroits dont le centre historique soit resté intact.

dortmund

Dortmund

 

26/06/2010

* SPLENDEURS DES MARCHES (Italie)

carte

Les Marches sont moins connues que la Toscane ou l'Ombrie, mais la splendeur de la nature n'y a certainement rien à envier aux régions voisines. Et grâce à Urbino, elle possède l'une des villes d'art les plus fascinantes d'Italie.

Depuis le village hôtelier de Casa Oliva, dans la petite localité de Bargni, nous admirons un paysage époustouflant.

Au Moyen Age, le « borgo » comptait environ 200 habitants. Ils vivaient surtout de l'exploitation du bois mais au XXe siècle, le village s'est vidé jusqu'à ne plus compter que 16 habitants.

De jolies plages

Cet endroit isolé constitue un point de départ pour explorer la province Pesaro & Urbino au nord des Marches.

Fano est une joyeuse ville balnéaire qui compte deux plages et un petit port de pêche. Un peu plus au nord se trouve Pesaro, une station balnéaire connue dont le centre-ville regorge de cyclistes. La maison natale du compositeur du Barbier de Séville a été transformée en musée et chaque année l'imposant Teatro Rossini organise un festival d'opéra.

fano

Fano

Un peu plus au sud, déjà dans la province d'Ancône, on trouve le Parco Naturale del Conero, qui possède le plus beau littoral de la région. Le village médiéval de Sirolo possède une magnifique plage de sable blanc et sur la baie de Portonovo, s'élèvent de verdoyantes montagnes.

urbino

Urbino

La ville idéale

Vers l'intérieur des terres, en direction d'Urbino, les collines se font de plus en plus abruptes. Urbino est moins connue qu'Assise, mais est l'une des plus belles villes d'art d'Italie. De loin, on voit déjà surgir la silhouette de la ville avec ses étonnantes tours. Une fois arrivés, une solide montée nous attend pour rejoindre le centre historique, mais la récompense en vaut la peine. On se croirait revenu à l'époque du duc Federico da Montefeltro. Son immense palais, le Palazzo Ducale, abrite aujourd'hui la Galerie Nationale des Marches, qui possède notamment des œuvres de Raphaël, du Titien et de Piero de la Francesca.

C'est également ici que se trouve la célèbre œuvre La ville idéale, l'un des symboles de la Renaissance.

portonovo

Portonovo

22/06/2010

* L'INDE MAGNIFIQUE

En route pour l'Inde su Sud ! Moins surpeuplés que les villes du Nord, le Tamil Nadu et le Kerata nous emmènent dans un monde où les temples hindous séculaires côtoient une nature variée. On y découvre aussi des traces du très riche passé colonial français, portugais et néerlandais. Un voyage plein d'épices et de couleurs.

tamil nadu

A l'instar des autres villes indiennes dépassant le million d'habitants, Chennai, l'ancienne Madras, est engorgée par le trafic. Ses rues grouillent de tuk tuks et de motos. Personne ne s'étonne d'y voir passer une famille entière juchée sur une mobylette.

chennaiChennai

Les Portugais se sont installés les premiers au début du XVIe siècle, dans cette partie de l'Inde. Cent ans plus tard, les Anglais y ont établi un comptoir et ont fait de la ville leur tête de pont pour le sous-continent, comme en témoignent encore l'architecture du quartier de Georgetown et de la cathédrale Sainte Mary, le fort Saint-Georges et l'impressionnante cour de justice.

Georgetown est en fait un grand marché à ciel ouvert. Fruits et légumes, fleurs et épices y sont proposés au détail dans une explosion de couleurs et de senteurs.

Escale à Koliwood

Jadis capitale de toute l'Inde, Madras ne l'est plus que du seul Tamil Nadu et de ses 65 millions d'habitants. Qui s'expriment encore dans le langue tamoule vieille de vingt-cinq siècles, celle des Dravidiens, peuple fondateur de l'Inde et du Sri Lanka.

Couverts d'affiches, les murs de la ville assurent la promotion de toutes les stars tamoules du petit écran. Les stars masculines du grand écran, portant invariablement moustache et lunettes noires, doivent partager leur célébrité avec les champions de cricket des Chennai Super Kings.A 50 kilomètres, nous atteignons Mallapuram, ancienne capitale de la dynastie des Pallavas, aujourd'hui petit village de pêcheurs. Les magnifiques temples dravidiens du VIIe siècle témoignent toujours de ce passé.

madras

Madras

Pondichéry la ville blanche

Plus au sud, Pondichéry enclave française jusqu'en 1954, ilot coincé au milieu de l'Empire britannique. La ville blanche baigne dans le calme, avec ses maisons couleur pastel noyées de bougainvillées, ses rues bordées de platanes, sa cathédrale et son lycée français.

pondichéry

Pondichéry

Le long des gopurams

Le Tamil Nadu est aussi surnommé le pays des temples. A Tanjore, le temple millénaire de Brihadeshvara. Le site est ceint d'un mur car beaucoup de villes se sont bâties autour des temples. A l'entrée, un éléphant nous bénit de sa trompe. Plus loin, la tour pyramidale de 70 m de hauteur fait forte impression. Les gopurams jouent un peu le même rôle que nos clochers et dominent de la même manière le paysage du sud de l'Inde.

temple de tanjore

Le temple de Tanjore

Les intouchables

Voici le centre religieux du Tamil Nadu, la ville de Madurai et son célèbre temple de Meenakshi. C'est ici que Mahatma Gandhi s'est enveloppé pour la première fois de sa modeste défroque dans le but de se mettre au niveau de la caste la plus basse, les intouchables. Comme aux temps anciens, l'enceinte du temple grouille de prêtres et de croyants s'éparpillant dans un labyrinthe de couloirs et de salles emplies de niches et de statues.

Le royaume des épices

En franchissant la frontière avec l'Etat du Kerala, le paysage se fait plus verdoyant, la campagne moins peuplée. Ici les gens vivent plus vieux grâce à leur style de vie plus sain mais aussi grâce aux épices.

cuisine

Des Portugais et des Néerlandais

Le port de Cochin est une terre conquise par Vasco de Gama alors à la recherche de précieuses épices. Sa dépouille a été enterrée dans une église proche de la côte avant d'être rapatriée au Portugal. De nombreux Néerlandais reposent également ici dans leur dernière demeure.

port de cochin

Le port de Cochin

gandhi


Mahatma Gandhi 


 

 

17/06/2010

* UTRECHT AU FIL DES CANAUX (Pays-Bas)

Utrecht

Les canaux d'Utrecht sont peut-être moins célèbres que ceux de la belle Amsterdam mais ont aussi leur charme.

A la sortie de la Gare centrale, il suffit de franchir le canal extérieur pour plonger immédiatement dans la vieille ville. Aux alentours de la Domplein, on flâne dans de jolies rues bordées de boutiques colorées, on longe l'élégant Domtoren, un campanile de plus de 100 mètres de hauteur et on apprécie le calme des jardins et des cloîtres.

Utrecht1

Il y a bien longtemps, les habitants de la ville ont construit leurs caves à hauteur du niveau d'eau des canaux afin de pouvoir transborder leurs provisions plus facilement du bateau dans les habitations. Aujourd'hui, ces caves voûtées ont été transformées en restaurants et en cafés agrémentés de terrasses courant le long des quais. On y éprouve l'agréable sensation d'être sur l'eau.

Dans le quartier des musées on trouve deux grands musées : le Het Catharijnenconvent occupe l'un des plus anciens monastères de la ville et évoque l'histoire du christianisme aux Pays-Bas.

Le Central Museum retrace non seulement l'histoire de la ville mais se consacre aussi à l'art ancien et moderne ainsi qu'à la mode.

Des orgues exubérantes

Le musée le plus original d'Utrecht est le Musée national de l'horloge musical à l'orgue de Barbarie.

Ses salles rassemblent des centaines d'instruments de musique mécanique du XVe siècle à nos jours, de la boîte à musique aux énormes orgues de foire.

Utrecht2