10/12/2009

* CUBA (Amérique Centrale)

 

Du rhum et du tabac

cuba

A l'ouest de la Havane, s'étend une région qui produit le meilleur tabac du monde. Et la magnifique île de Trinidad, elle, doit sa richesse à la production de la canne à sucre, le composant de base du rhum, l'autre grand classique cubain.

Nous partons à la découverte du splendide Parc National de Vinales et des Mogotes, des montagnes en forme de pain de sucre. Ce territoire est la Mecque de la culture du tabac cubain. Les jeunes plants sont mis en terre en novembre.

maison pour le tabac

maison pour entreposer le tabac

En février, ils seront prêts pour la cueillette. Des hommes arracheront les grandes feuilles vertes et les transporteront sur leurs épaules jusqu'aux séchoirs où ils prendront leur arôme si spécifique. Ces hangars en bois sont en pleine reconstruction après avoir été dévastés par centaines par le cyclone Gustav en 2008.

les mogotes

les mogotes

Une famille de paysans vous fera goûter à la vie locale. Quelques casitas rudimentaires faites de planches sont regroupées autour d'une cour en terre battue. Les hommes sont partis travailler aux champs. Ici tout est cuit au feu de bois : viande de porc, riz noir, manioc, patates douces, frijoles (haricots) et tranches d'ananas.

Le secret des « puros »

Au cœur des plantations, un homme confectionne des cigares. Il invite à venir fumer et boire un mojito maison : du rhum brun et du miel de la région.

Tout en travaillant, il livre quelques petits secrets sur la fabrication des puros.

« Il faut en moyenne trois feuilles de tabac pour fabriquer un cigare, mais avant tout il est impératif d'enlever la nervure centrale de la feuille qui contient 65 % de la nicotine, ce qui est beaucoup trop. »

cigare cubain

cigare cubain

La gloire de Trinidad

Autrefois, Trinidad était un florissant centre de production de cannes à sucre dans les caraïbes. Leur excellente qualité a fait du rhum cubain le meilleur du monde. Tout comme la vallée de Vinales, Trinidad fait partie du Patrimoine culturel de l'Humanité (Unesco). Les petites maisons basses, aux couleurs pastel font penser au sud du Mexique. A travers les grilles en fer forgé, on peut apercevoir quelques témoins d'un passé plus fastueux : lustres en cristal, moulures des plafonds ou meubles d'époque. Des taches lumineuses laissent deviner les patios verdoyants.

trinidadTrinidad

Sur la Plazza Mayor, entourée de belles demeures classées et fraîchement repeintes, un grand black très digne, portant un chapeau de paille et une chemise blanche immaculée, attend le touriste. Il sirote bien évidemment un petit verre de rhum et arbore un havane de dimension impressionnante. Comme beaucoup de Cubains, il profite du tourisme pour grappiller quelques pesos par-ci par-là auprès des photographes friands de clichés exotiques.

musique cubaine

musique cubaine

musée du rhum

musée du rhum

 

Voir mon second blog où vous découvrirez "les marchés de Noël".

 

http://josiane60.skynetblogs.be

Déjà grand merci de votre visite.

 

05/12/2009

* LE GRAND CANYON DU VERDON

Dans la série petits coins de France : 

voici "Le Grand Canyon du Verdon"

Parmi les nombreux cours d'eau qui prennent naissance dans les Préalpes, le Verdon connaît, sur son cours supérieur, un destin particulier. De sa source, non loin du col d'Allos au sud-ouest de Barcelonnette, à Caradache où il rejoint la Durance, soit une centaine de kilomètres à vol d'oiseau, le Verdon emprunte un cours exceptionnellement sinueux.

cadarache

Caradache

Coulant vers le sud jusqu'au niveau de Castellane, le Verdon s'oriente brusquement vers l'ouest. Son lit se creuse alors dans deux séries de gorges. En amont, les 21 km du Grand Canyon du Verdon, de Rougon à Aiguines, constituent un site d'une exceptionnelle beauté. Plus loin, la rivière parcourt les Basses Gorges du Verdon avant de se jeter dans la Durance, après un périple de 175 km.

basses gorges du verdon

les Basses Gorges du Verdon

Le travail des eaux

Depuis 5 millions d'années, le Verdon se fraye un chemin entre les Préalpes de Castellane, une formation extrêmement plissée et les sommets des Plans de Provence.

Inlassablement, les eaux, dont la force est augmentée par la forte pentu du lit, ont creusé leur chemin : combes entre les anticlinaux (les monts) et cluses dans les synclinaux (les vals).

Cependant, la profondeur des gorges n'est pas uniquement due au travail des eaux : les sols eux-mêmes se sont relevés, tributaires des mouvements géologiques alentours. La largeur des gorges, au fond oscille de 6 m à 100 m tandis qu'à leur sommet les falaises de calcaire blanc sont séparées tantôt de 200 m, tantôt de 1500 m.

castelane

 

Castelane

Le point sublime

Ce nom évocateur constitue le départ des hautes gorges et correspond à un belvédère aménagé à 783 m d'altitude.

La vue porte alors sur le couloir de Samson, dans lequel les eaux vertes passent entre deux hautes falaises fort rapprochées. Jusqu'à Guègues, elles s'orientent vers le sud en traversant les sites remarquables : le Baume aux Pigeons (une immense grotte), le Chaos de Trescaire, les Balcons de la Mescia.

le trescaire

le Chaos de Trescaire

La corniche sublime

Ensuite, le cours s'infléchit vers l'ouest en contournant l'anticlinal de Collet Barrès. Sur la rive droite, en haut des falaises, la route de crêtes permet de longer le Canyon. La route de la Corniche Sublime suit la rive gauche de la rivière et permet de prendre toute la mesure des gorges.

corniche sublime

la Corniche sublime

 

MON  SECOND  BLOG  EST  A  VOTRE  DISPOSITION  DANS LA  CATEGORIE  "LITTERATURE".  JE  VOUS  INVITE  A  LE DECOUVRIR.

 

http://josiane60.skynetblogs.be

Déjà grand merci de votre visite.

 

 

26/11/2009

* LA MONTAGNE DE LURE (France)

Dans la série petits coins de France : voici

"La montagne de Lure"

Dans le prolongement du mont Ventoux, entre Manosque et Sisteron, la montagne de Lure se dresse et déploie, sur environ 30 km, un rempart de hauts plateaux, de combes, de dômes et d'arêtes mordantes. Ce petit massif calcaire des Préalpes françaises forme une barre de direction est-ouest où viennent se briser les vents.

lure

Plantée dans les Alpes-de-Haute-Provence, la montagne de Lure culmine à 1826 m. Ses hauteurs pratiquement dépourvues de végétation, couvertes de brume ou balayées par le mistral surgi de la vallée de la Durance, lui donnent un aspect étrange, voire fantastique. Seuls les chèvres et les moutons fréquentent ces versants arides où s'épanouit cependant, dans des fragrances subtiles, la lavande de Provence.

montagne1

Une montagne pelée

Un flanc septentrional, vertical, peu exposé au soleil, recouvert d'une forêt dense de conifères ; un flanc méridional à la pente plus douce, où poussent vignes puis forêts de feuillus, le tout finissant sur une steppe vertigineuse ; un décor minéral si blanc que, d'en bas, on croit voir des plaques de neiges accrochées à ses pentes, telle se présente la montagne de Lure.

montagne de lure

Transparence de l'air

En chemin vers le sommet, au Pas-de-Jean-Richaud, à 1441 m d'altitude, on domine toute la Provence jusqu'à Manosque et le Lubéron. Le panorama est grandiose sur ce relief quasi-désertique. La qualité des ciels nocturnes y est exceptionnelle.

Un hôte rampant

La montagne de Lure est une des 16 stations en France où l'on trouve la vipère d'Orsini. Protégée sur le territoire national, l'espèce est encore très menacée et en régression sur le mont Ventoux et la montagne de Lure. La plus petite des vipères françaises est surtout insectivore. D'ordinaire calme et peu agressive, elle se défend activement dès qu'elle est inquiétée mais son venin est 3 à 4 fois moins toxique que celui de la vipère aspic.

N-Dame de Lure

 Notre-Dame de Lure

 

MON  SECOND  BLOG  EST  A  VOTRE  DISPOSITION  DANS LA  CATEGORIE  "LITTERATURE".  JE  VOUS  INVITE  A  LE DECOUVRIR.

 

http://josiane60.skynetblogs.be

Déjà grand merci de votre visite.

 

 

19/11/2009

* LA CHINE

LA CHINE, beauté millénaire aux allures contemporaines

Quand la Chine s'éveillera, le monde tremblera ...

Depuis son ouverture économique en 1992, l'Empire du Milieu s'est bien réveillé ...

Les ombres chinoises qui s'animent derrière l'écran des préjugés s'estompent.

Dans cet immense pays, le plus peuplé au monde avec son milliard trois cent quarante millions d'habitants, le fascinant mélange entre passé, présent et futur, communisme et ultra libéralisme, se décline à l'infini.

la chine

Désormais, au pays des anciens philosophes et de la calligraphie, l'art contemporain fait fureur, le « hightech » assiège les temples, les publicités brillent sur les tours d'acier et de verre, les voitures à vitres opaques ont chassé les cyclistes en costume Mao.

Un proverbe le dit : Pour voir la Chine d'il y a cinq mille ans, allez à Xi'an.

Pour voir la Chine d'il y a mille ans, allez à Pékin.

pékinPékin

Pour voir la Chine d'il y a cent ans, allez à Shanghai.

shanghai

Shanghai

On pourrait ajouter : pour voir la Chine futuriste, restez à Pékin ou à Shanghai !

Dans la première, vous visiterez la Cité interdite, la place Tian'anmen, le Palais d'été, l'Opéra traditionnel, le Parc Beihan et non loin, la Grande Muraille.

De la ville à la campagne

A Shanghai, nous sommes loin de la ville du « Lotus Bleu » de Tintin, avec les lanternes et les jonques bourrées d'opium, dans la chaleur moite des nuits chinoises.

Un entrelacs d'autoroutes s'enroule désormais comme un long dragon par-dessus les anciennes pagodes cernées par les nouveaux buildings et monstres « Feng Shui » de verre et de métal, qui poussent plus vite que le bambou, et se mirent dans les eaux du Bund. Mais Shanghai, c'est également le passé, avec les jardins Yu, les temples, le quartier français et ses édifices coloniaux.

Enfin Hong-Kong, le troisième dragon touristique et financier chinois, est toujours aussi fascinante et court continuellement à la poursuite de ses projets capitalistes.

Restée en retrait de ce grand bond en avant, la campagne chinoise offre ses paysages ancestraux et ses cités plus petites, mais tout aussi captivantes, aux noms imprononçables comme Taiyuan, Pingyao, Suzhou et les superbes villages de Hongcun, Nanping, etc.

hong kong

Hong Kong

Sans oublier la magnifique Xi'an, jadis point de départ de la route de la soie.

Vous y admirerez l'armée de l'empereur Qin aux cinq mille soldats grandeur nature.

armée de chine

Enfin d'innombrables paysages vous émerveilleront, depuis Huangshan, la montagne jaune, calèbre pour sa mer de nuages digne d'estampes chinoises jusqu'aux extraordinaires monts arrondis de Guilin.

huangshan

Huangshan

La Chine compte une infinité d'endroits et de régions qui ont gardé leur part d'ombre et de beauté millénaire ou contemporaine.

Au cœur de l'Empire du Milieu, et tout au bout du monde ...

grande muraille

la Grande Muraille de Chine

 

MON  SECOND  BLOG  EST  A  VOTRE  DISPOSITION  DANS LA  CATEGORIE  "LITTERATURE".  JE  VOUS  INVITE  A  LE DECOUVRIR.

 

http://josiane60.skynetblogs.be

Déjà grand merci de votre visite.

 

 

14/11/2009

* LE COLORADO DE RUSTREL (France)

Dans la série petits coins de France : voici

"Le Colorado de Rustrel"

colorado rustrel

En Provence, le Lubéron est une petite chaîne de montagne qui ne dépasse pas 1200 m, constituant une barrière naturelle entre les pays aixois et marseillais au sud et les Préalpes de Haute-Provence au nord. L'exploitation de l'ocre a longtemps fait la fortune de cette région. A Rustrel, le Colorado provençal constitue le vestige étonnant de l'un de ces anciens gisements.

Le sol, vierge de végétation, se compose d'argile blanche et de sable vivement coloré. Les chemins qui se faufilent entre falaises, pins et bruyère, offrent des panoramas saisissants.

désert

Vestiges marins

Le sud-ouest des montagnes du Lubéron renferme bien des trésors : le sous-sol recèle en effet des quantités d'ocre. Les origines de cette roche remontent entre 100 et 200 millions d'années, quand des sédiments marins s'accumulèrent dans cette région qui se trouvait alors submergée. Lorsque les mouvements tectoniques ont déplacé la mer, des réactions chimiques ont transformé les composants de ces fonds sableux, faisant apparaître l'oxyde de fer qui donne à l'ocre sa couleur.

le luberon

le Lubéron

Un pigment précieux

Utilisée depuis l'aube de l'humanité pour ses propriétés colorants, ce pigment constitué d'argile, de sable et d'oxyde de fer, fut pendant longtemps extrait des immenses mines creusées à flan de falaises. Les couches d'ocre, qui atteignent 15 m d'épaisseur, forment de longues bandes pouvant s'étendre sur plusieurs kilomètres. L'ocre qui fit la fortune de la région jusqu'à la découverte de pigments synthétiques, n'est guère plus exploitée qu'à Gargas. A Rustrel, on voit encore des traces de l'industrie liée à ce pigment : bassins de décantation, conduites d'eau et fours de séchage.

carrières d'ocre de GargasCarrières d'ocres de Gargas

Omniprésence de l'ocre

A Rustrel, l'ocre affleure en massifs isolés, colorant les falaises creusées par la main de l'homme. Au milieu de la garrigue et de la forêt qui a repris peu à peu ses droits, la végétation laisse place à un espace taraudé par l'érosion du vent et de la pluie.

Collines aux formes multiples, gorgées d'ocre aux nuances rouge sang et vagues de dunes orange succèdent aux cheminées de fée dorées et aux lames de falaises roses.

ocres de rustrel

Les ocres de Rustrel

 

MON  SECOND  BLOG  EST  A  VOTRE  DISPOSITION  DANS LA  CATEGORIE  "LITTERATURE".  JE  VOUS  INVITE  A  LE DECOUVRIR.

 

http://josiane60.skynetblogs.be

Déjà grand merci de votre visite.