23/08/2015

le 56e festival international du folklore de Jambes

56ème Festival international du Folklore !

Chaque année, la Capitale de la Wallonie s'enrichit d'un titre qui lui est tout aussi envié et qui fait honneur à notre tradition d'accueil, celui de :

CAPITALE INTERNATIONALE DU FOLKLORE !

Depuis 1958, en effet – c'est le plus ancien festival de ce type en Wallonie, Jambes reçoit des délégations venues de tous les continents afin de montrer au public et partager avec lui, dans une ambiance de fête, les couleurs de leurs pays, leurs danses, chants et traditions. Cette manifestation aussi riche que colorée se déroule traditionnellement le troisième week-end d'août et constitue surtout et avant tout un festival de rencontres, de regards croisés, de rythmes endiablés et de couleurs chatoyantes ....

De quoi transporter le public aux quatre coins du monde et nous rappeler que la culture de chacun s'enrichit pleinement au contact de celle de l'autre ! De quoi nous montrer/rappeler aussi combien les traditions du monde, les chants, les danses s'interpénètrent et enrichissent un monde naturellement multiculturel !

Namur

 

folklore de jambes 2015

 

folklore de jambes 2015

 

Les Maselis et Cotelis Jambois – groupe fondé en 1960

Le Festival démarre avec l'interprétation du "Bia Bouquet", très applaudi.

 

folklore de jambes 2015

 

 

folklore de jambes 2015

 

 

folklore de jambes 2015

folklore de jambes 2015

 

La Lituanie, groupe fondé depuis 1972

 

folklore de jambes 2015

 

folklore de jambes 2015

 

 

folklore de jambes 2015

 

folklore de jambes 2015

 

 

folklore de jambes 2015

 

Le Togo

 

folklore de jambes 2015

 

folklore de jambes 2015

 

 

folklore de jambes 2015

 

folklore de jambes 2015

 

folklore de jambes 2015

 

La Croatie

 

folklore de jambes 2015

 

 

folklore de jambes 2015

 

Le Bangladesh

 

folklore de jambes 2015

 

folklore de jambes 2015

 

 

folklore de jambes 2015

 

Le Mexique

 

folklore de jambes 2015

 

folklore de jambes 2015

folklore de jambes 2015

 

22/08/2015

* LES CHATEAUX DE L'HERESIE (3 - Haute Garonne etc...)

HAUTE-GARONNE

 

Château de Saint-Félix-Lauragais

C’est ici que se tint un important concile cathare en 1167, où siégea l’évêque hérétique Nicétas de Constantinople, venu organiser les Eglises cathares occidentales.

 

les châteaux de l'hérésie (haute garonne etc)

 

HERAULT

 

Minerve

Le premier bûcher de Simon de Montfort ! Cent quarante parfaits périrent dans le bûcher.

 

les châteaux de l'hérésie (haute garonne etc)

 

PYRENEES-ORIENTALES

 

Châteaux de Fenouillet

Après la signature du traité de Corbeil en 1258 le village se dote des trois forteresses dont il ne reste plus que des ruines aujourd’hui : le château de Saint-Pierre et ses deux tours de défense : Castel Fizel et Castel Sabarda.

 

les châteaux de l'hérésie (haute garonne etc)

 

TARN

 

Château d’Hautpoul

Surnommé le « Montségur de la Montagne Noire », c’est un sanctuaire de repli de la hiérarchie de l’Eglise cathare albigeoise, le château dont les restes dominent Mazamet, était la possession des seigneurs d’Hautpoul, vassaux de la famille des Trencavel.

 

les châteaux de l'hérésie (haute garonne etc)

 

 

 

15/08/2015

* LES CHATEAUX DE L'HERESIE (2 - Aude) - mon voyage en 2008

Carcassonne

La célèbre cité, propriété des puissants comtes de Trencavel, fut assiégée par les croisés en 1209. Pendant vingt ans, conquêtes, reconquêtes et bûchers ne viendront pas à bout de l’Eglise cathare.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Château de Quéribus

Avec Puilaurens, ce château a été l’un des derniers à accueillir des responsables de l’Eglise cathare après la chute de Montségur. Véritable nid d’aigle perché à 728 m d’altitude, il sera le dernier bastion cathare à tomber sous l’attaque des croisés en 1255.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Château de Peyrepertuse

En 1240, le seigneur Guillaume de Peyrepertuse se joint à la révolte albigeoise aux côtés de Raimond Trencavel. Sa rébellion sera de courte durée : il se rend la même année et le château devient possession française.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Château de Puilaurens

Enclave au cœur du Fenouillèdes, le lieu est resté en dehors des batailles lors la croisade contre les albigeois. La forteresse a toutefois servi de refuge à quelques faydits.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Château de Puivert

Haut lieu de l’amour courtois avec sa salle des Troubadours, le château appartenait aux seigneurs de Congost, l’une des familles cathares les plus puissantes du Languedoc jusqu’en 1210.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Château d’Arques

Résidence aristocratique plus que forteresse royale. Elle se veut l’une des plus belles du sud de la France, avec son donjon de 25 m de haut.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Aguilar

Plus oriental des châteaux cathares, il appartenait à la puissante famille de Termes. Aguilar ne joua aucun rôle militaire pendant la période cathare.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Châteaux de Lastours Cabaret

Les quatre forteresses forment le verrou du Cabardès à la fin du XIIIe siècle. Ralliés à la cause cathare, les seigneurs du castrum de Cabaret protégèrent les parfaits.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Château de Villerouge-Termenès

Au cœur du village, cette citadelle vit l’exécution du dernier parfait cathare, Guilhem Bélibaste, brûlé vif en 1321 par l’archevêque Bernard de Fargès.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Château de Padern

Ce château modifié au XVIIe siècle accueillit deux chevaliers faydits, Guillaume de Peyrepertuse et Chabert de Barbaira en 1255.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Château de Termes

On disait de lui qu’il était imprenable. L’Histoire lui a donné raison. Ce sont les habitants qui se sont rendus, en 1210, après un siège de quatre mois mené par les troupes de Simon de Montfort.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Château de Chalabre

Ancienne capitale du pays de Kercorb, Chalabre fut le témoin de sanglantes batailles lors de la croisade contre les albigeois.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

Château de Saissac

Bertrand de Saissac, partisan du catharisme, régnait en ces lieux. Le château tomba en 1209.

 

les châteaux de l'hérésie (aude)

 

01/08/2015

* LES CHATEAUX DE L'HERESIE (1-Ariège)

Château de Montségur

En 1204, Raimond de Péreille rebâtit cette forteresse sur les ruines d’un précédent édifice à la demande des cathares. A partir de 1232, le château devient le siège de l’Eglise cathare du Toulousain. Mais c’est en 1244 que Montségur entre dans l’Histoire : plus de 200 parfaites et parfaits périssent sur le bûcher.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Château comtal de Foix

Dominant la ville depuis son rocher, il rappelle la puissance de la famille des comtes de Foix, étroitement liée à l’histoire du catharisme en Languedoc. Après plusieurs assauts infructueux des croisés contre le « rocher de Foix », Raimond Roger livre la forteresse en 1215.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Château de Roquefixade

Le château contrôlait la route entre Foix et le Pays d’Olmes. Au XIIIe siècle, il sert de refuge aux cathares.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Château d’Usson

Usson aurait hébergé des parfaits fuyant Montségur.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Château de Lordat

Après le siège de Montségur, en 1244, la citadelle servit de refuge aux derniers cathares.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Château de Mirabat

Son nom signifie « regarde en bas », et l’on comprend pourquoi. Perché à 1272 m d’altitude, ce château est l’un des plus vieux d’Ariège. Ses liens avec le catharisme sont plutôt flous.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

Tour du Castella de Tarascon-sur-Ariège

Sur l’actuelle tour ronde du Castella, on peut encore voir les armes des comtes de Foix (taillées dans la pierre au XIVe siècle) qui affrontèrent Simon de Montfort.

 

les châteaux de l'hérésie - ariège)

 

24/07/2015

* AUDE, pays Cathare (mon voyage en 2008)

 

aude,pays cathare

 

Montaillou, village occitan, ultime prolongement du pays de Sault, à plus de 1000 m d’altitide, le fier pays d’Aillou (en Ariège aujourd’hui), qui comprend Prades et Montaillou, a conservé un grand pan de son histoire grâce au registre d’inquisition. Les ruines du donjon qui se dressent à l’ouest du village sont les seuls témoignages de son passé médiéval.

 

aude,pays cathare

 

Perché à 920 m d’altitude sur une falaise des collines du Plantauret, entre Foix et Lavelanet, le château de Roquefixade (en Ariège) existait déjà avant la croisade des albigeois. Située en plein comté de Foix, cette forteresse, protégée par deux enceintes, offre une vue sur le castrum de Montségur. Les vestiges des murailles de Roquefixade, détruites en 1632 sur ordre de Louis XIII, semblent prolonger le roc.

 

aude,pays cathare

 

Le château de Puilaurens, qui servit de refuge à de nombreux cathares, doit sa double enceinte crénelée à Saint Louis. Il surveille, à 751 m d’altitude, la vallée de la Boulzane et la voie entre l’Aude et le Roussillon. Ancienne possession du comte de Fenouillet, puis du comte de Besalu, Puilaurens servit de refuge en 1229 à Guilhem de Peyrepertuse.

 

aude,pays cathare

 

Installé sur un piton rocheux, sur la dernière barre des Corbières, depuis le début du XIe siècle, Quéribus, un nid d’aigle étagé sur quatre paliers était réputé imprenable ; il verrouille le passage du Grau de Maury, entre l’Aragon et le royaume de France à partir de 1258 et de nos jours, entre l’Aude et les Pyrénées Orientales.

 

aude,pays cathare

 

Echoué sur un POG à 1207 m d’altitude, le vaisseau de pierre de Montségur émerge d’une mer de nuages. Reconstruit à partir de 1204, à la demande de l’Eglise cathare du Toulousain, il reste le symbole de l’histoire cathare.

L’esprit des croisades

L’implication de l’Eglise dans la société féodale et les menaces extérieures naissantes à partir du VIIIe siècle vont permettre aux papes d’autoriser les chrétiens à combattre et conduire aux guerres saintes, dont le but est double : moral et politique. Jusqu’à la croisade des albigeois, au cours de laquelle la morale chrétienne va être complètement bafouée. Il faut tuer, voler et prendre les biens conquis.

Le Languedoc au temps des seigneurs

L’univers du Moyen Age est une jungle. A l’opposé du monde romain, bien structuré, le monde médiéval fonctionne sur un système qui a fait éclater le pouvoir central en une multitude de seigneuries ou tout n’est qu’affaires privées et jeux d’alliances. Et souvent c’est la force qui fait loi. Ainsi était le Languedoc à l’époque des seigneurs …

Béziers faisait partie de la quadruple vicomté Trencavel, avec Carcassonne, Albi et Razès. Une enclave entre la mer, la Rouergue et les Pyrénées. A Albi, ville épiscopale, l’Evêque est plus puissant et plus riche que le seigneur laïc.

 

aude,pays cathare

Cathares & Templiers

Dans la seconde moitié du XXe siècle, certains écrivains ont voulu faire croire qu’il y avait des similitudes entre les Templiers et les cathares. Il est vrai que les méthodes inquisitoriales contre ces deux mouvements ont été les mêmes et l’issue tout aussi fatale : le bûcher. Mais dans la réalité historique il n’existe pas de religieux chrétiens aussi différents.

Desservie par la via Domitia, qui reliait l’Italie à l’Espagne, et la via Aquitania qui partait vers l’Atlantique, Narbonne a été pendant très longtemps une ville carrefour.

 

aude,pays cathare