11/04/2014

* BERLIN (Allemagne)

BERLIN, CARREFOUR D’HISTOIRE ET D’AVANT-GARDE …

 

Monumentale et avant-gardiste, multiculturelle et décontractée, la ville a cristallisé tous les grands chocs du XXe siècle.

Capitale de l’Allemagne depuis vingt ans, Berlin a accueilli l’un des plus grands chantiers de reconstruction de la fin du XXe siècle après la réunification des deux Etats allemands. Avec 3,5 millions d’habitants, la ville s’étire sur plus de 800 km2.

Découvrez cette métropole extraordinaire !

 

berlin (allemagne)

 

 

Patrimoine de l’Unesco

Commencez par l’île des musées ou Museuminsel, entre la Speer et son canal.

Ce lieu aimé des muses, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, abrite le Berliner Dom (cathédrale) et les musées Altes, Elte Nationalgalerie, Bode, Pergamon, qui accueillent des trésors culturels du monde antique, comme la Mésopotamie, l’Egypte, la Grèce, Rome ou Byzance.

 

berlin (allemagne)

 

Quant au Dom, il est d’obédience luthérienne et son centre est coiffé d’une imposante coupole. Sa crypte réunit presque une centaine de sarcophages où reposent les membres de la dynastie des Hohenzollern. Tout près, s’amarrent les bateaux qui parcourent la Spree pour une petite navigation dans le district gouvernemental. Vous pourrez y admirer l’architecture contemporaine de cette partie de la ville, avec la maison Paul-Löbe, connectée par une grande passerelle à la Marie-Elisabeth-Lüders-Haus, surnommée la « machine à laver »… Plus loin, le Bundestag et la Haus der Kulturen der Welt. Bientôt, le Reichstag, pris d’assaut par les touristes et désormais symbolisé par la transparence de son dôme de verre.

 

Sous les tilleuls

Comme une haie d’honneur partant de Museuminsel et menant vers la Porte de Brandebourg, le boulevard Unter den Linden (sous les tilleuls) aligne ses bâtiments historiques comme le musée d’Histoire ou l’université Humboldt.

Tout au bout : la célèbre Porte de Brandebourg, surmontée par le quadrige de la déesse de la victoire. Ce lieu symbolise la paix et la réunification du pays. En continuant vers l’ouest, l’immense parc Tiergarten, avec les avenues boisées qui convergent vers son centre où vole la statue Grosser Stern ou grande étoile. Un symbole de Berlin, avec l’ours et … le petit bonhomme vert des feux de signalisation. A l’est, la tour de la télévision offre ses vues d’oiseau sur la ville et les longs boulevards qui filent au loin.

 

berlin (allemagne)

Trois places et … un mur

La Potsdamer Platz, l’Alexanderplatz et la Gendarmenmarkt sont trois superbes places. La première était coupée en deux par le fameux mur. A côté, le mémorial de l’Holocauste aligne ses dalles impressionnantes.

 

berlin (allemagne)

 

Plus loin, le quartier du Ku’damm (Kurfürstendamme) est comparé aux Champs Elysées pour ses boutiques de luxe. L’Alexanderplats ou Alex pour les intimes était la vitrine de Berlin-Est. Au cœur de la ville, la Gendarmenmarkt est un lieu charmeur et romantique. Quant au « Mur de la honte », qui a cristallisé la confrontation de deux systèmes et d’un pays séparé pendant des décennies, il a symbolisé tous les antagonismes et les enjeux du siècle dernier. Construit en août 1961, il a perduré jusqu’à sa chute le 9 novembre 1989. Aujourd’hui, il n’en reste que quelques lambeaux soigneusement conservés comme témoignage d’une autre époque, ici et là. Comme à l’East Side Gallery, devenue galerie d’art à ciel ouvert, avec son poignant kilomètre et demi de peintures. Elles évoquent avec humour ou tristesse la guerre froide, la liberté …

Bref, toutes les vicissitudes vécues par cette ville incroyable, à visiter absolument.

berlin (allemagne)

 

berlin (allemagne)