31/03/2011

* CUBA, PARADIS DES CARAÏBES

Oubliez cigares, salsa et plages de sable blanc ! Derrière les clichés touristiques se cache une nature somptueuse. De parcs en réserves naturelles, partez à la recherche du crocodile de Cuba, découvrez des orchidées et des palmiers uniques au monde et plongez sur d’impressionnants massifs de corail noir.

Cuba, la plus grande île des Antilles est baignée par l’océan Atlantique, la mer des Caraïbes et le golfe du Mexique.

 

carte.jpg

 

Yeux à peine émergés, le crocodile nage silencieusement vers l’arbre ou un hutia, un gros rongeur, se repose, assommé par la chaleur. Prenant appui sur sa queue, le saurien se hisse à près de deux mètres de haut, mâchoires ouvertes, frôle les branches et … rate sa proie de quelques centimètres, avant de retomber lourdement dans les eaux saumâtres. La « population de crocodiles de Cuba est estimée à 3000 individus. »

 

cuba,caraïbes

le crocodile de Cuba

 

 

Le monde entier connaît Cuba au travers de Fidel Castro, des cigares, du rhum et de la salsa, mais on commence seulement à découvrir que l’île est aussi un paradis pour les amoureux de nature. Etroite et allongée, l’île offre, sur 1200 km de long, une incroyable variété de paysages et la plus importante biodiversité des Caraïbes. On y recense pas moins de 8000 plantes, dont près de la moitié sont endémiques. Le palmier royal est l’emblème national.

 

cuba, caraïbes

 

Au bonheur des plongeurs

A l’extrême ouest, la péninsule de Guanahacabibes est l’une des six réserves de biosphère de Cuba. Mangroves, plages de sable blanc et récifs de coraux s’étendent à perte de vue. Des tortues de mer viennent pondre la nuit sur les plages et des lamantins se prélassent dans les eaux chaudes des mangroves. Cerfs, boas, hutias ou rats des arbres, ainsi que piverts, perroquets et oiseaux-mouches, trouvent refuge dans la forêt. La péninsule attire aussi de nombreux plongeurs qui découvrent les impressionnantes murailles de corail noir et les nombreux requins. Près de Pinard el Rio, la vallée de Vinales est l’un des plus surprenants écosystèmes de Cuba. Des plantes locales arrivent à pousser dans les fissures des falaises. Chaque année, des botanistes « grimpeurs » découvrent de nouvelles espèces d’orchidées.

 

cuba, caraïbes

Guanahacabibes

 

Cuba est aussi un paradis pour les oiseaux. Les marécages de Zapata constituent la plus grande zone humide des Caraïbes et plus d’une centaine d’espèces migratrices y font escale entre l’Amérique du Sud, la Floride et le golfe du Mexique.

Sur la côte nord, des dizaines de milliers de flamants roses se retrouvent en avril pour la nidification. Il y a plus de 350 espèces d’oiseaux et le tocororo ou trogon cubain est l’oiseau national de Cuba. L’île abrite aussi le colibri d’Hélène, le plus petit oiseau du monde (à peine 2 cm de long).

A l’est, la route côtière rejoint Baracoa, la plus vieille ville de Cuba. Le massif d’El Yunque, site sacré pour les Indiens taino, domine de près de 300 mètres les forêts tropicales et les plages environnantes. Ses flancs, classés réserves de la biosphère, abritent des plantes carnivores et de nombreuses espèces endémiques de palmiers.

 

cuba, caraïbes

tocororo

 

cuba,caraïbes

flamants roses des Caraïbes