13/09/2011

* ROME (Italie) mon voyage en septembre 2011

ROME VILLE ETERNELLE  (en 4 parties)

 1ère partie

La «Ville Eternelle», capitale de l’Italie et emblème du christianisme.
Aucune ville au monde n’offre autant d’oeuvres d’art, de vestiges antiques et de monuments.

Je suis allée à Rome en 1956 une première fois, peut être est-ce la pièce jetée par mon bras droit en tournant le dos à la fontaine de Trévi qui me fait revenir cette année, en 2011.

Les sept Romes à travers les âges : Rome étrusque, Rome consulaire, Rome impériale, Rome papale, Rome de l’Unité, Rome mussolinienne, Rome actuelle.

Les sept collines : Le Capitole, le Palatin, l’Aventin, le Celio ou Caelius, l’Esquilin, le Viminal, le Quirinal.

Selon le proverbe, tous les chemins mènent à Rome. Aujourd’hui, usée par les siècles, cette splendide métropole du sud de l’Italie renâcle à jouer son rôle de capitale d’un Etat moderne.

Le Tibre a longtemps été une voie de communication importante, mais ses crues restaient redoutables : il est aujourd’hui endigué.

 

rome,italie,colisée

le Tibre et le château St Ange

 

1er jour

Ce matin, nous irons admirer dans l’église de St-Pierre-aux-Liens la fameuse statue de Moïse, œuvre capitale de Michel-Ange, du 5e siècle. Les travaux de construction de San Pietro in Vincoli débutèrent en 431. La consécration a été prononcée par le pape Sixte III (432-440).

  

rome,italie

Le Pape Léon 1er le Grand (440-461) reçut des mains d'Eudoxie, impératrice à Byzance, les chaînes portées par Saint-Pierre dans ses prisons de Jérusalem et de Rome. les reliques sont visibles sous le maître d'autel. 

La première construction, du 5e siècle, a gardé sa forme de basilique à trois nefs, auxquelles s'ajoute un transept tout à fait novateur à l'époque.

Les colonnes doriques sont d'origine , sans doute récupérées d'un édifice de la Rome antique.

Entre le 8e et le 15e siècle, des réaménagements sont opérés. Sixte IV fait édifier le parvis à portique et le cloître (1475). Une fresque montre une procession contre la peste de 1476.

Dans la première moitié du 18e siècle, la restauration conduit à réaliser les fresques du plafond de la nef centrale.

La célébrité de l'église est principalement due au tombeau inachevé du Pape Jules II, se trouvant dans la nef centrale, commandité par le Pape lui-même, sous l'autorité duquel l'église était placée depuis 1471, alors qu'il était cardinal.

Il a été réalisé par Michelangelo Buonarroti, le grand Michel-Ange.


Notre itinéraire à la découverte de la Rome antique nous conduit au Colisée. L’amphithéâtre inauguré en l’an 80 est un chef-d’œuvre de l’architecture antique. Il est célèbre pour les combats de gladiateurs et de fauves.

 

rome,italie

 

Le Colisée, à l'origine amphithéâtre Flavien, doit son nom à une colossale statue de Néron qui au moment de sa construction se dressait à proximité. C’est un amphithéâtre elliptique situé dans le centre de la ville de Rome, entre l'Esquilin et le Cælius, le plus grand jamais construit dans l'Empire romain. Il est l'une des plus grandes œuvres de l'architecture et de l'ingéniosité romaine.

 

rome,italie,colisée,

 

Sa construction, de pierre, de ciment et de tuiles, juste à l'est du Forum romain, a commencé entre 70 et 72, sous l'empereur Vespasien, et s'est achevée en 80 sous Titus. D'autres modifications ont ensuite été apportées au cours du règne de Domitien (81-96). Le nom d'amphithéâtre Flavien dérive du nom de famille (gens Flavia) des deux empereurs Vespasien et Titus.

 

rome,italie,colisée

 

Pouvant accueillir entre 50 000 et 75 000 spectateurs, le Colisée a été utilisé pour la chasse d'animaux sauvages, les combats de gladiateurs et autres spectacles publics. Il est resté en service pendant près de 500 ans, les derniers jeux se prolongeant jusqu'au VIe siècle. Outre les jeux traditionnels de gladiateurs, de nombreux autres spectacles y ont été organisés, tels que des simulacres de batailles navales (des naumachies), des chasses d'animaux sauvages, des exécutions publiques, des reconstitutions de batailles célèbres et des drames basés sur la mythologie romaine. Le bâtiment a finalement cessé d'être utilisé au cours du haut Moyen Âge. Il a plus tard été réutilisé pour des buts variés tels que des habitations, des ateliers d'artisans, le siège d'un ordre religieux, une forteresse, une carrière et un sanctuaire chrétien.

 

rome,italie,colisée

 

Le Colisée est en état de ruine, en raison des dommages causés par les tremblements de terre et la récupération des pierres, mais il continue à donner la mesure de l'ancienne puissance de la Rome Impériale. Aujourd'hui, il est l'un des symboles de la Rome moderne, une de ses attractions touristiques les plus populaires, et a encore des liens étroits avec l'Église catholique romaine : chaque Vendredi saint, le pape mène une procession aux flambeaux sur un chemin de croix aboutissant à l'amphithéâtre.

Le Colisée est représenté sur la pièce de monnaie italienne de 5 centimes d'euro.

Nous nous rendons ensuite au Capitole, l’antique colline qui symbolise la puissance de Rome. Son aménagement fut réalisé par Michel-Ange au 16e siècle. D’ici, nous aurons également une merveilleuse vue sur l’ensemble des ruines du Forum romain.

 

rome,italie,colisée

 

Le Capitole est la plus petite des sept collines de Rome, avec une longueur de 460 mètres pour une largeur moyenne de 180 mètres, et se trouvant entre le Forum Romanum et le Champ de Mars. La colline était entourée par des falaises raides de tous côtés excepté au sud-est, où elle était accessible de la vallée de Forum Romanum.

Le Capitole fut la forteresse naturelle de Rome. Sa position stratégique au cœur des voies des communications terrestres et fluviales, dominant d'un côté le fleuve Tibre et de l'autre côté la vallée du Forum (Velia), permit aux Romains de contrôler la traversée et la remontée du fleuve.

 

rome,italie,colisée,forum romain,tibre,chateau st ange

 

  

A SUIVRE ...

 

14/05/2010

* LA CAMPANIE (Italie du sud) en plusieurs parties (mon voyage en mai 2010)

1ère partie

 

sejour_amalfitaine_2

La Campanie, un lieu où se mêlent l'histoire, l'art, la culture et la nature ; une terre où l'antiquité et la modernité se révèlent en un spectacle grandiose depuis des millénaires.

La côte amalfitaine se trouve sur la longueur entière du Golfe d'Amalfi qui va de la péninsule de Sorrento à Salerno. Elle est peut-être la partie de côte de la Campanie où les belles résidences complètent la beauté du paysage.

La chaîne des Mont Lattari donne directement sur la mer et forme une ligne dentelée de côte faite de falaises et de criques.

Dans cette région, les jardins des maisons coexistent avec la végétation naturelle qui est typique de la région méditerranéenne et qui se présente encore intacte.

 

68260002

Au loin, le Vésuve

Sorrente

Célèbre dans le monde entier, la péninsule de Sorrente, avec ses paysages et ses parfums, a conquis dès le XVIIIe siècle ses hôtes illustres. Les côtes de la péninsule sont en plusieurs endroits arides et sauvages et descendent à pic dans la mer, réservant des vues époustouflantes.

68260003

on aperçoit l'île de Capri au fond

Sorrente compte environ 17.000 habitants sur la côte nord de la péninsule Sorrentine, dans la province de Naples, dans le sud du Golfe de Naples.
La légende attribue l'origine de son nom aux mythiques Sirènes, mi-femmes mi-poissons, qui poussaient les marins à s'échouer contre les rochers. Située dans la
région de Campanie, Sorrente est à 50 mètres d'altitude. Elle s'élève sur une arête en tuf, fut fondée par les Grecs à en croire son plan en échiquier. Le long de son ancien axe routier s'étend la piazza Tasso, dédiée à l'auteur de la Jérusalem libérée. Située en plein cœur de Sorrente, cette place s'ouvre d'un côté sur le Corso Italia, la rue des boutiques par excellence et de l'autre sur le Musée Correale.

sorrente

68260023

Le citron = 3 euros

68260028

la baie de Sorrente, vue prise depuis notre hôtel Continental

La plus grande ville à proximité de Sorrente est la ville de Vico Equense située au Nord-Est de la commune à 6 km, d'un côté le golfe de Naples, de l'autre le golfe de Salerne.

Notre hôtel : « Continental » perché au-dessus du golfe de Sorrente. Avant lui se trouvaient ici des villas romaines.

hôtel continental

Hôtel Continental à Sorrente 

 

 

sorrento1

le golfe de Sorrente

 

 

Naples

Naples fut d'abord fondée au cours du septième siècle avant notre ère sous le nom cité de Parthenope (vierge en grecque, désignant alors la reine hermaphrodite Aristodeme et grande sibylle représentée sous la forme d'une sirène), fondatrice de la cité par la colonie grecque de Cumes avec l'apport des réfugiés de Samos. Ce premier établissement fut appelé Palaiopolis (la ville ancienne) lorsqu'une seconde ville fut fondée en 475 avant notre ère par de nouveaux colons, cette nouvelle fondation fut appelée Néapolis (nouvelle ville) Alliée de Rome au IVe siècle av. J.-C., la ville conservera longtemps sa culture grecque et restera la ville la plus peuplée de la botte Italique et sans aucun doute sa véritable capitale culturelle.

Située au bord de la mer, Naples a depuis longtemps été un carrefour méditerranéen incontournable. La ville est située à 250 kilomètres au sud de Rome et est le point de départ de nombreux ferries pour les îles environnantes mais aussi pour la Sardaigne, la Sicile, les îles Éoliennes, les îles Pontines, la Corse et la Tunisie.

68260001

La baie de Naples

La baie de Naples est mondialement connue et est un des paysages les plus singuliers de l'Italie. Bordée de plusieurs îles et du volcan Vésuve, la baie offre un panorama exceptionnel. La côte Amalfitaine au versant sud de la baie est une des plus pittoresques d'Italie et de nombreux films romantiques italiens y ont été tournés.

C'est l'une des plus anciennes villes d'Occident. Elle est un résumé de l'histoire de l'Europe : Naples a aussi une grande richesse artistique, culturelle et gastronomique. L'énorme centre de la ville (720 hectares), représentant 2800 ans d'histoire, est inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Le patron de Naples est Saint-Janvier (St Jenaro).

Le Palais Don Anna du 17e siècle, construit sur des grottes, creusé dans la roche volcanique est le patrimoine napolitain.

L'hymne napolitain est né en 1890 en Ukraine : « O Sole Mio ».

L'une des particularités de la ville de Naples est que son dialecte, le Napolitain, reste l'un des plus parlés et plus pratiqués d'Europe. En effet, 88% des familles parlent napolitain. Ce chiffre très élevé peut surprendre car le napolitain n'est pas une langue reconnue officiellement (comme le sarde, le sicilien, le frioulan, le breton en France ou le catalan et le basque en Espagne). La langue napolitaine fait partie intégrante de la culture et du mode de vie napolitain. La plupart des familles napolitaines apprennent d'abord le napolitain à leurs enfants, avant que ceux-ci n'apprennent l'italien à l'école et dans leur veine coule le magma du Vésuve.

Le palais royal renferme une collection intéressant de meubles des XVIIIe et XIXème siècles.

68260005

le Palais Royal

68260006

Place de l'unification de l'italie

 

La Galerie Umberto. Ce passage couvert est né de la convergence de deux exigences : le projet d'assainissement du quartier Santa Brigida et le désir de doter la ville d'un symbole de la civilisation industrielle moderne. Autour de la coupole centrale culminant à 57 m, la galerie se divise en quatre ailes indiquant les quatre points cardinaux.


68260007

Galerie Royale Umberto I (1890)


 

68260008

calliendra

68260009

la fontaine de Neptune

68260010

la vieille ville

La pizza napolitaine est incontestablement la meilleure du monde. C'est l'aliment qui représente le mieux Naples et sa tradition culinaire. Ici elle prend tout son sens de joie de vivre, de rassemblement convivial. Sensuelle, populaire et noble à la fois, elle a ce quelque chose de magique qui la rend irrésistible.

Les premières « pizza » à Naples, parfum de la culture napolitaine, existent depuis le 16e siècle et Sophia Loren est la marraine de la pizza.

68260011

Le Musée Archéologique National où est exposée la collection Farnèse, notamment les objets provenant des fouilles effectuées dans les sites du Vésuve : fresques, mosaïques, pièces d'orfèvrerie et objets usuels.

68260012

le vase bleu au musée archéologique

 

 

A SUIVRE ...