29/11/2013

* LE LAC DE GUERY (France)

Installé à 1247 mètres d’altitude, le lac de Guéry est encerclé par la Banne d’Ordanche à l’ouest et le puy de l’Aiguiller à l’est, deux ensembles de volcans qui s’intègrent dans le massif des monts Dore. Le plus haut lac d’Auvergne s’étend sur une vingtaine d’hectares et atteint 16 mètres de profondeur.

 

le lac de guéry (france)

 

A 5 km à peine de la ville de Mont-Dore, au bout d’un chemin perdu, le lac de Guéry déploie ses eaux lisses bordées de sombres forêts d’épicéa. Cet endroit isolé du monde, où les habitations se font rares, constitue, au sein du parc naturel régional des volcans d’Auvergne, un site protégé.

 

le lac de guéry (france)

 

Un barrage naturel

Les glaciers ont creusé la roche meuble pour former le lit de ce plan d’au limpide aux miroitements métalliques. Au temps où les volcans étaient encore actifs, une coulée de lave basaltique a fermé le seuil de cette fosse. Le ruissellement et la collecte des eaux de la vallée de Fontsalade ont progressivement empli ce bassin coincé entre deux massifs.

 

le lac de guéry (france)

 

Orgues et sonolithes

Au nord du col de Guéry, deux formations géologiques assez particulières se font face. Les roches Tuilières, à l’ouest, sont constituées d’orgues, des colonnes de laves solidifiées. Le gel, le vent et les pluies ont précipité des éclats de roche au fond de la vallée. Ces éclats, appelés lauzes, étaient autrefois utilisés par les habitants de la région pour couvrir leurs maisons, d’où le nom du site. La Sanadoire, quant à elle, est constituée d’un type de roche ayant de curieuses propriétés sonores ; les sonolithes. A l’est du lac se profile le puy Corde et au sud-ouest, le puy Loup.

 

le lac de guéry (france)

 

Des eaux poissonneuses

Bien que complètement gelé en hiver, le lac n’en abrite pas moins de nombreuses espèces de poissons. Truites, ombles chevaliers, brochets, perches et carpes fréquentent en effet ses eaux. D’ailleurs, en débit de la rigueur du climat et de l’altitude, le site offre une grande variété de milieux naturels. Une flore fragile et emblématique, comme la grande gentiane, la pensée sauvage, la digitale pourpre, la benoîte des ruisseaux et la fameuse reine des prés, occupent le terrain.

 

Les territoires de la salers

De belles vaches rousses, aux grands yeux noirs et aux cornes en forme de lyre, sont originaires des montagnes auvergnates. C’est la salers, une race très rustique capable d’endurer tout autant les rigueurs de l’hiver que les chaleurs de l’été, et qui présente une remarquable aptitude à la marche. Appréciée pour sa viande, la salers est aussi une bonne laitière. Pour s’en convaincre, il suffit de goûter trois fromages de la région : le cantal, le saint-nectaire et … le salers.

le lac de guéry (france)