28/10/2013

* TANGER (Maroc) ma visite en 1981

TANGER PORTE DES MIRAGES

« Les filles de Tanger ont une étoile sur chaque sein …

Voisines du soleil qui leur souffle le matin telle une larme dans la bouche, elles ont un jardin caché dans l’aube, quelque part dans la vieille ville …

 

tanger (maroc)

 

Elles vont dans la ville répandre la lumière du jour. Mais la ville a deux visages : l’un pour aimer, l’autre pour trahir … »

Loin de Rabat, Casablanca, Marrakech, de vraies fournaises, la douceur de son climat a valu à Tanger d’être choisie comme capitale d’été du royaume du Maroc. Son port est, de très loin, le premier du pays pour le trafic « voyageurs ».

tanger (maroc)

 

Ville espagnole ou marocaine, bien plus méditerranéenne qu’africaine ? Le style colonial des beaux immeubles de Tanger fait irrésistiblement penser, il est vrai, à l’Andalousie voisine ; mais n’y trouve-t-on pas également des monuments superbes de l’art marocain ?

 

Sur l’une et l’autre de ses deux rives, on le nomme « le détroit », tout simplement : une tranchée de 15 km entre deux continents. Hercule lui-même l’aurait creusée, écartant de sa force colossale deux montagnes, les « colonnes » : côté Afrique, le djebel Moussa ; côté Europe, le djebel Tarik, ou Gibraltar. Depuis des temps immémoriaux, les flots de l’océan Atlantique essaient là, sans succès, de pénétrer dans la mer Méditerranée. Les Tangérois de Marshane, derrière la Casbah, côté falaise, aiment contempler leurs deux mers du haut de ce qui fut un cimetière romain, ou peut-être punique.

 

tanger (maroc)

 

Plusieurs ruelles animées, foisonnant de toute sorte de magasins, de cafés plus ibériques que maures, montent au Grand Socco, à la lisière de la vieille ville. C’est là que les paysannes de la région toute proche du Fahs, le jeudi et le dimanche, viennent vendre les légumes et les fruits de leur jardin.

Escaliers en pente raide, venelles larges comme des sentiers : c’est le labyrinthe de la médina. Au passage, des boutiques où seuls les Tangérois entrent : celle du tailleur de djellabas, par exemple. Une synagogue aussi : le Maroc est un des rares pays arabes à tolérer les juifs et leur culte.

 

tanger (maroc)

 

Tanger est la Tingis qu’aurait, selon la mythologie grecque, fondée Antée, fils de la Terre et de la Mer.

Phéniciens, Romains, Arabes, Espagnols, bien d’autres encore l’occupèrent au fil des siècles. Tanger connut son apogée à l’époque où, après bien des péripéties, elle fut placée sous mandat international soit de 1923 à 1956.

 

tanger (maroc)